AstroGAS

31 mars 2010

Extinction
De nouveaux arguments ont été apportés en faveur de l'hypothèse associant l'impact d'un corps céleste au-dessus de l'Amérique du Nord il y a 13 000 ans et un changement climatique ayant conduit à l'extinction de grands animaux. La présence d'ammonium dans des échantillons associés à cet événement conduit à penser qu'il s'agissait d'une comète comme pour l'impact de Sibérie en 1908. (ULg)
http://www.sciencenews.org/view/generic/id/57790/title/Signs_of_giant_comet_impacts_found_in_cores_

Nuages noctiluques
Les traînées de vapeur laissées par la navette spatiale diffusent vers la très haute atmosphère d'où elles migrent rapidement vers les pôles.
Ce phénomène pourrait expliquer la fréquence actuelle des nuages noctiluques. (ULg)
http://www.newscientist.com/article/mg20527536.500-why-space-shuttle-exhaust-races-to-the-poles.html

LHC
Les premières collisions des faisceaux de protons de 3,5 TeV du LHC ont été enregistrées. (ULg)
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8593780.stm


Mimas
La sonde Cassini a établi une carte thermique de la surface de Mimas, l'un des gros satellites de Saturne. La distribution des températures est des plus curieuse, avec des contrastes marqués probablement dus à des différences de composition et de texture du sol. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-103&cid=release_2010-103&msource=2010103&tr=y&auid=6133368

G54.1+0.3
Les télescopes spatiaux Chandra et Spitzer ont observé le pulsar G54.1 +0.3, vestige d'une supernova qui a explosé au coeur d'un amas stellaire. Les poussières qui se sont condensées dans les nuages de débris sont chauffées par les étoiles de l'amas, ce qui les rend visibles en infrarouge et permet de les étudier pour la première fois, avant qu'elles ne subissent l'assaut d'une onde de choc de la supernova. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-102&cid=release_2010-102&msource=s20100329&tr=y&auid=6133910


Nuage polaire de Neptune
Un nuage situé au pôle sud de Neptune pourrait bien être l'équivalent du curieux vortex polaire austral de Saturne. Non seulement la température y est plus élevée qu'ailleurs, mais il montre une intense activité témoignant d'une forte convection. Comprendre la dynamique de l'atmosphère des planètes géantes devient crucial maintenant que l'on en découvre des centaines. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/neptune-double-storm-100329.html

Mercure
Le rapprochement de Vénus et Mercure offre une belle occasion de voir la petite planète à l'oeil nu. (ULg)
http://news.discovery.com/space/mercury-venus-closer-together-easy-to-spot.html
20:48:22 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 163 - Evaluation : 7.84

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 mars 2010

Recensement des galaxies lointaines
Les sondages de l’univers très lointain sont généralement incomplets. Un recensement extrêmement profond réalisé avec deux des quatre télescopes du VLT de l’ESO a permis de déterminer que 90 pour cent des galaxies dont la lumière met plus de 10 milliards d’années à nous parvenir ne sont pas découvertes. La plupart des photons Lyman alpha émis par l'hydrogène sont détruits par l‘interaction avec les nuages de gaz et de poussière interstellaires.
Ce relevé a également permis de découvrir quelques-unes des galaxies les moins lumineuses de cette période précoce de l’univers. (ULg)
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2010/pr-13-10.html

Opportunity
Le rover martien, prévu initialement pour parcourir 600 mètres, vient de dépasser le cap des 20 kilomètres! Il est passé récemment près du cratère "Concepcion" où il a découvert de nombreuses "myrtilles" d'hématite, formant un film recouvrant les roches - une première en six ans de travail! (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-097&rn=news.xml&rst=2530
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-096

Changement climatique
Des positions GPS précises sur la côte ouest du Groenland et des mesures de la gravité obtenues avec les satellites jumeaux GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment) ont révélé une progression de la fonte des glaciers de cette région. (ULg)
http://news.discovery.com/earth/more-greenland-ice-melting-faster.html

Electronique fragile
Pour rappel : les puces de nos ordinateurs et autres appareils électroniques sont fragiles, et peuvent donner des résultats aberrants de temps a autre à cause... des rayons cosmiques et de la radioactivité naturelle.
Exemple récent : un chercheur américain qui pense là avoir trouvé la cause des problèmes récents de Toyota... (ULg)
http://www.ketv.com/mostpopular/22917132/detail.html

Trous noirs et matière sombre
Au coeur des galaxies, les trous noirs supermassifs doivent absorber matière, mais aussi... matière sombre ! Toutefois, la présence en grande quantité de cette dernière peut provoquer un emballement, avec une augmentation spectaculaire de la masse du trou noir, ce qui n'est pas observé. Du coup, la matière sombre ne devrait pas se concentrer dans les zones denses des galaxies, mais plutôt être de densité assez constante : il semble donc qu'il faille revoir certaines hypothèses sur cette fameuse matière sombre. (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1724&Itemid=2

Fabrique d'étoiles lointaine
Grâce à une lentille gravitationnelle, une équipe internationale d'astronomes a pu détailler plusieurs régions de formation stellaire très actives d'une galaxie extrêmement éloignée, dans un univers qui n'avait alors que trois milliards d'années. La lentille, qui n'est en fait qu'un amas massif de galaxies, augmente la taille apparente et la luminosité de la galaxie lointaine d'un facteur 16. Ce travail est le fruit d'une collaboration très large, associant le télescope APEX de l'ESO (découvreur de la chose), l'interféromètre SMA d'Hawaii (qui en a donné une carte précise) et le radiotélescope de Green Bank (qui donna la distance). (ULg)
http://www.cfa.harvard.edu/news/2010/pr201004.html
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2010/pr-12-10.html
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1721&Itemid=2


Vraie simulation martienne
Simuler une mission martienne, pour de vrai cette fois. Il ne s'agit pas ici de vacances dans un désert américain, mais bien d'une véritable simulation ! En effet, l'expérience durera non une semaine ou deux mais bien 500 jours entiers, soit la durée réelle d'une future mission martienne. L'équipe sera composée de 6 personnes, dont 2 européens, à choisir parmi un belge, deux français et un italien. Elle permettra de mieux préparer les missions futures, surtout sur le plan humain/psychologique. (ULg)
http://www.esa.int/esaCP/SEMBL7CKP6G_Belgium_fr_0.html
13:56:26 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 97 - Evaluation : 8.98

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 mars 2010

Premiers trous noirs supermassifs
Les astronomes ont découvert ce qu'ils pensent être deux des trous noirs supermassifs les plus primitifs. La découverte de deux quasars de première génération J0005-0006 et J0303-0019 formés dans un milieu encore exempt de poussières est principalement due au télescope spatial Spitzer. Elle devrait permettre de meux comprendre les origines de l'univers et comment se sont formés les premiers trous noirs et les premières étoiles et galaxies.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-088

Planck
L'ESA dévoile des images obtenues par le télescope spatial Planck et montrant la structure filamenteuse de nuages de poussières très froids dans le voisinage du système solaire. Planck a terminé son premier survey complet du ciel. Il en entame un second qu'il devra interrompre en mai faute de fluide cryogénique.
http://www.esa.int/esaSC/SEMMN9CKP6G_index_0.html

CoRoT-9b
En combinant 145 jours de mesures obtenues par le satellite CoRoT du CNES à celles du spectrographe HARPS de l’ESO, une équipe européenne comprenant l’astrophysicien liégeois Michaël Gillon a découvert une planète particulièrement intéressante : CoRoT-9b. Ses dimensions sont proches de celles de Jupiter et elle tourne autour d'une étoile semblable au Soleil dans la constellation du Serpent à quelque 1500 années-lumière de la Terre. Ce qui rend remarquable cette planète vue en transit, c'est qu'elle est dix fois plus loin de son étoile que les "Jupiters chauds" détectés à ce jour. Sa température de surface est d'environ 100°C, ce qui la place entre les Jupiters chauds et notre Jupiter, ouvrant ainsi la voie à l'étude d'un nouveau régime météorologique.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8572760.stm
http://www.ulg.ac.be/cms/c_35675/press-releases


Bris de comètes
La comète C2007 Q3 (Siding Spring) serait probablement en train de se briser, suivant de peu l'exemple de C/2009 O2 (Catalina).
http://www.astronomynow.com/news/n1003/17comet/


Lunakhod 2
Le robot lunaire russe qui a exploré notre satellite en 1973 sur près de 40 kilomètres - mieux que les rovers martiens - a été retrouvé sur les images prises par LRO.
http://news.discovery.com/space/lunar-orbiter-spots-long-lost-russian-rover.html

Jupiter
Les grands télescopes du Chili et de Hawaii ont été utilisés pour établir la carte thermique de la Grande Tache Rouge de Jupiter et tenter de comprendre la météo complexe de la plus grande tempête du système solaire.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-086

Supernovae
La masse maximale d'une naine blanche ne peut théoriquement dépasser une certaine valeur, la limite de Chandrasekhar qui s'établit à 1,4 masse solaire. La mesure de la masse du précurseur de la supernova SN 2007if de type Ia donne une valeur supérieure à 2 masses solaires, ce qui tend à confirmer que l'explosion a résulté de la coalescence de deux naines blanches.
http://www.opa.yale.edu/news/article.aspx?id=7354


Étoiles massive
La formation d'une étoile massive devrait être contrariée dès que démarrent les réactions nucléaires et qu'elle souffle la matière environnante. Des calculs hydrodynamiques complexes montrent que des filaments denses et opaques de gaz subsistent près de l'étoile et forment un bouclier contre le rayonnement stellaire permettant ainsi la poursuite de la contraction du nuage et la croissance de l'étoile.
http://www.astronomynow.com/news/n1003/16massive/
15:38:28 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 100 - Evaluation : 7.47

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 mars 2010

Courant noir
L'analyse de cinq années d'observations du rayonnement micro-onde cosmique avec la sonde WMAP a permis de tracer le mouvement collectif apparent de centaines d'amas de galaxies - le "courant noir" - deux fois plus loin que ce que l'on connaissait, jusqu'à 2,5 milliards d'années-lumière. Ce mouvement dont la cause reste mystérieuse entraînerait les amas vers le Centaure. La distribution de matière dans l'univers visible ne permet pas de l'expliquer. Il pourrait être dû à l'attraction d'une structure située au-delà de notre horizon. (ULg)
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/releases/2010/10-023.html


Einstein à nouveau confirmé
L'étude de la répartition de 70.000 galaxies elliptiques jusqu'à 3,5 milliards d'années-lumière montre qu'elle est en parfait accord avec la théorie de la relativité générale tout en permettant de réfuter des théories alternatives. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100310-einstein-theory-general-relativity-gravity-dark-matter-proof/


Cataclysme céleste
On annonce régulièrement des cataclysmes dus à des astéroïdes qui ont des chances pourtant minimes de s'approcher très près de la Terre. Une menace plus sérieuse existe. En analysant les positions et mouvements des étoiles proches, un astronome russe a calculé que l'étoile GL 170 a 86% de chances de traverser le nuage d'Oort dans un million et demi d'années. Ce genre de passage peut perturber le nuage et envoyer valser des comètes dans le Système solaire interne... càd dans le voisinage de la Terre et des autres planètes. (ULg)
http://arxiv.org/abs/1003.2160

Antimatière
Les physiciens ont utilisé l'accélérateur "Relativistic Heavy Ion Collider" du Brookhaven National Laboratory pour créer un type inédit d'antimatière. Parmi les particules générées, des anti-hypertritons faisant partie de la classe dite des "particules étranges" et qui ont pu exister dans l'univers juste après le Big Bang. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/new-particle-anti-matter-100305.html


Cratères profonds
Les scientifiques ont analysé les observations faites par les sondes Kaguya et Chandrayaan-1 de l'immense bassin d'impact Aitken - 2300 km de diamètre - au pôle austral de la Lune, et du bassin Apollo de 300 km, situé à l'intérieur du bassin Aitken. Ces cratères très anciens pénètrent profondément dans la croûte lunaire. L'absence relative de débris volcaniques dans Apollo devrait permettre d'étudier ces couches profondes et de mieux cerner l'histoire de notre satellite. (ULg)
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/features/2010/biggest_crater.html


Champ magnétique terrestre
L'étude de roches anciennes montre que le champ magnétique terrestre était déjà présent il y a 3,5 milliards d'années, mais il était deux fois moins intense qu'actuellement. Ce champ offre une protection contre les rayonnements cosmiques et sa présence a pu avoir de profondes implications sur la constitution de l'atmosphère comme sur le développement de la vie. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/earth-early-magnetic-field-100305.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+spaceheadlines+%28SPACE.com+Headline+Feed%29&utm_content=Google+Reader


Mudball-Snowball
Il y avait bien de la glace à l'équateur il y a 700 millions d'années. C'est ce que montre l'étude de roches volcaniques au Canada - qui dérivait alors du côté de l'équateur. Cela renforce l'hypothèse de la Terre "boule de neige" dans un passé lointain. Il n'est cependant pas certain que notre planète était entièrement recouverte de glace. Il n'y avait peut-être que des glaciers isolés. Et, au lieu d'une boule de neige étincelante, il s'agissait peut-être plutôt de boue sale en raison des retombées volcaniques. L'albédo de la planète n'aurait donc pas atteint des valeurs trop élevées. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100304-snowball-earth-ice-global-warming/

09:21:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 91 - Evaluation : 8.74

Veuillez évaluer cet article :
10 


10 mars 2010

Séisme
Le récent tremblement de terre du Chili a provoqué des modifications sensibles de la croûte terrestre. La ville de Concepcion s'est déplacée de 3 mètres vers l'ouest et Santiago d'une trentaine de centimètres. Des mouvements ont pu être constatés bien au-delà, jusqu'au Brésil et à l'Argentine. Ces mesures ont été faites en comparant des positions GPS prises à quelques jours d'intervalle.
http://researchnews.osu.edu/archive/chilemoves.htm

Folklore spatial, suite
Dépasser la vitesse de la lumière, c : un rêve exploité dans de nombreux films de science-fiction. Hélas, voyager à des vitesses proches de c ou la dépasser implique un bombardement par de l'hydrogène à grande vitesse - soit une dose létale de "rayonnement" cosmique... La propulsion warp de Star Trek n'est donc pas pour demain !
http://www.space.com/businesstechnology/warp-speed-kills-100308.html

Explosion antarctique
Des poussières disséminées au-dessus de l'Antarctique il y a cinq cent mille ans témoignent de l'explosion d'une grosse météorite dans la haute atmosphère. Un phénomène de ce type, ne laissant aucun cratère, s'est produit en Sibérie en 1908.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8547534.stm

Phobos
La sonde Mars Express a frôlé au plus près Phobos, un des deux petits satellites de la Planète Rouge. L'analyse de la trajectoire devrait préciser la structure interne de Phobos. C'est le passage le plus rapproché (à 67 km) qu'effectue Mars Express parmi une série de douze.
http://www.esa.int/esaCP/SEML9Q6K56G_index_0.html

LHC, c'est reparti
Après la trêve hivernale, l'accélérateur géant a été remis en marche pour une longue période qui devra l'amener à la moitié de son énergie nominale.
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100303-lhc-large-hardron-collider-restart-big-bang/

Trou noir sculpteur
Il semble que les galaxies subissent parfois des séances de "sculpture" par les trous noirs supermassifs en leur coeur. C'était déjà soupçonné pour un trou noir orphelin, et Chandra nous en donne une autre preuve pour la galaxie NGC 1068.
http://chandra.harvard.edu/press/10_releases/press_030310.html

Fossiles stellaires, suite
La quête de fossiles stellaires semble s'intensifier. Après la découverte de nombreuses étoiles pauvres en métaux (cf. news "Fossiles stellaires" du 21/2/2010), voici une étoile extra-pauvre - elle contient environ 5000 fois moins d'éléments lourds que notre Soleil.
http://www.ciw.edu/news/old_star_missing_link_galactic_evolution
http://www.cfa.harvard.edu/news/2010/pr201003.html
11:35:36 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 87 - Evaluation : 8.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 mars 2010

Fusion
Une nouvelle étape à été franchie vers la domestication de la fusion nucléaire, la source d'énergie des étoiles. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/01/100128-nuclear-fusion-power-lasers-science/

Mars et la Lune
Les deux 'planètes' sont au plus près de la Terre, et proches l'une de l'autre dans le ciel. (ULg)
http://www.astronomy.com/asy/default.aspx?c=a&id=9022

Geoffrey Burbidge (1925-2010)
Décès de Geoffrey Burbidge, l'un des astrophysiciens contemporains les plus éminents. Il expliqua comment le soleil et les étoiles produisent leur énergie. (ULg)
http://www.latimes.com/news/nationworld/nation/la-me-geoffrey-burbidge30-2010jan30,0,7574635.story

U Sco
L'éruption attendue de la nova récurrente U Scorpii a été détectée par des astronomes amateurs. L'étoile fait maintenant l'objet d'une campagne globale d'observation dans tout le domaine électromagnétique, des rayons X aux ondes radio. Le phénomène de nova est dû à l'explosion thermonucléaire de l'hydrogène accumulé par une étoile naine blanche à partir d'un compagnon proche. Ce phénomène se répète plus ou moins régulièrement à intervalles de milliers d'années. Dans le cas de naines blanches massives, l'accrétion peut être plus importante et la fréquence de répétition plus rapide - environ dix ans pour U Sco. (ULg)
http://www.skyandtelescope.com/community/skyblog/newsblog/83025892.html

Pluton
Les photos prises par le télescope spatial Hubble montrent les changements saisonniers subis par la planète naine. Avec une "année" de 248 ans ces changements sont très lents. Néanmoins, on peut voir les conséquences du transfert des glaces d'un hémisphère à l'autre. L'aspect de la petite planète semble s'être le plus transformé entre 2000 et 2002. La teinte jaunâtre de Pluton serait due à l'action des UV solaires sur le méthane qui se décomposerait en laissant des dépôts de carbone.
Les images ont été obtenues en 2003 et 2004 mais elles sont si petites qu'il a fallu des années de traitement intensif pour en tirer des conclusions. La planète sera survolée à grande vitesse en 2015 par la sonde New Horizons et les données de Hubble seront d'une importance capitale pour bien préparer cette mission. (ULg)


http://www.nasa.gov/mission_pages/hubble/science/pluto-20100204.html

WMAP
Parmi les conclusions de sept années d'observations par le satellite WMAP, on notera la détermination précise (à cent vingt millions d'années près) de l'âge de l'univers : 13 milliards 730 millions d'années. (ULg)
http://news.discovery.com/space/the-universe-is-precisely-1375-billion-years-old.html

17:16:25 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 48 - Evaluation : 9.08

Veuillez évaluer cet article :
10 


26 février 2010

WASP-12b
La planète géante qui tourne autour de l'étoile W-12 en un peu plus d'un jour est extrêmement chaude ("Planète chaude") et doit s'évaporer inexorablement. Sa température de 2200 °C n'est cependant pas due uniquement au rayonnement stellaire. Les effets de marée contribuent à échauffer la planète. Dans le cas analogue de WASP-18b ("Planète chaude") les astronomes invoquaient les effets de marées pour prédire l'éclatement de la planète ou son plongeon dans l'étoile. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/planet-wasp-12b-unwinds.html

Encelade
Les images d'Encelade obtenues lors du survol par Cassini en novembre dernier montrent une forêt de nouveaux jets émanant des fractures de la zone polaire australe. La carte thermique détaillée d'une de ces fractures a pu être établie et permettra de trouver des corrélations entre les geysers et les points chauds. Ceux-ci apparaissent confinés dans une bande étroite d'un kilomètre de large le long des fractures.
Les différents survols montrent d'importantes variations de l'activité des geysers. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-061&cid=release_2010-061&msource=n20100223&tr=y&auid=5974065


Astéroïdes
Les missions spatiales semblent montrer que les petits astéroïdes sont couverts, ou faits entièrement, de cailloux et de poussières. Pourtant leur rotation souvent très rapide ne les détruit pas. La cohésion interne ne serait pas due à la gravité mais aux forces moléculaires classiques de van der Waals. Celles-ci sont plus efficaces, étant proportionnelles à la surface de contact entre les particules plutôt qu'à leur masse. (ULg)
http://physicsworld.com/cws/article/news/41774


Hickson 31
De nouvelles observations par des télescopes spatiaux permettent de décrire les interactions d'un groupe compact de galaxies naines et de prédire leur fusion finale. (ULg)
http://www.universetoday.com/2010/02/23/better-late-than-never-dwarf-galaxies-finally-come-together/


Envahisseurs galactiques
On suspectait leur présence, mais les preuves manquaient encore.
Aujourd'hui, leur signature chimique a enfin dévoilé ces envahisseurs galactiques. Un quart des amas globulaires associés à la Voie Lactée ne lui appartenaient pas au départ : il s'agit d'amas associés à des galaxies naines "avalées" par notre Voie Lactée, et qui sont venus s'ajouter à notre Galaxie il y a quelques milliards d'années seulement.
Notre Galaxie aurait donc cannibalisé plus de naines qu'on ne le pensait... (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1714&Itemid=2

xit la soupe
L'origine de la vie pose toujours question. Il y avait la théorie de la "soupe primordiale" - de petits lacs, soumis au rayonnement UV solaire, où se serait developpée la vie - mais elle vient d'être rejetée par une équipe anglo-saxonne au profit des sources hydrothermales des grands fonds marins... (ULg)
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=30141

WMAP
Nouvelle analyse des données de WMAP : l'âge de l'Univers passe à 13.75+-0.11 Gyr (contre 13.73+-0.12 auparavant) ; des oscillations acoustiques ont été détectées, permettant d'estimer la quantité d'hélium produite après le Big Bang ; et l'inflation semble confirmée. Par contre, le déficit en photons fossiles près des amas de galaxies n'atteint que la moitié de la valeur prévue par la théorie... (ULg)
http://www.sciencenews.org/view/generic/id/55957/description/Ancient_dawns_early_light_refines_age_of_universe
18:10:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 56 - Evaluation : 6.93

Veuillez évaluer cet article :
10 


Milieu interstellaire
L'observation spectrale de 1857 étoiles a permis de préciser la structure du milieu interstellaire proche grâce à l'analyse de spectres du calcium ionisé et du sodium, obtenus principalement avec le VLT/ESO.
La présence de tunnels et de cavités montre l'activité récente de supernovae dans notre environnement galactique.
http://www.aanda.org/content/view/438/42/lang,en/

Encelade
Les observations de la sonde Cassini révèlent la présence d'eau ionisée négativement dans les geysers s'élevant du pôle sud de la lune de Saturne. Avec la présence d'éléments comme le sodium, il s'agit d'un indice supplémentaire de l'existence d'un océan souterrain.


http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8495663.stm

Hélium primordial
En combinant des années d'observation par le satellite WMAP et deux télescopes situés en Antarctique, les astronomes ont décelé pour la première fois l'hélium pré-stellaire dans le fond cosmique micro-onde.
La connaissance de la proportion de l'hélium par rapport à l'hydrogène est d'une importance capitale pour comprendre l'évolution de l'univers. Le nouveau télescope spatial Planck devrait préciser ces données.
http://www.newscientist.com/article/mg20527463.700-helium-clue-found-in-echo-of-the-big-bang.html

Comètes
L'étude d'un grain de la comète Wild 2 indique qu'il s'est peut-être formé près du Soleil et qu'il a dû migrer jusqu'à la ceinture de Kuiper avant d'être incorporé dans la comète. Ce grain fait partie des échantillons récoltés in situ par la sonde Stardust en 2004 et amenés sur Terre en 2006. D'autres grains avaient fourni des conclusions analogues (i.e., "Stardust" et "Stardust").
http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=wild-2-stardust-coki
https://publicaffairs.llnl.gov/news/news_releases/2010/NR-10-02-13.html

Exoplanètes en terrain inconnu
Contrairement à ce qui est souvent répété, il serait possible de former des planètes autour d'étoiles très massives... La détection devra toutefois attendre le lancement du JWST, successeur du télescope spatial Hubble.
http://arxiv.org/abs/1002.4693
10:35:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 43 - Evaluation : 6.67

Veuillez évaluer cet article :
10 


21 février 2010

Fossiles stellaires
Trouver les premières étoiles, composées seulement d'hydrogène et d'hélium, est une quête difficile. De nouveaux modèles montrent qu'il n'existe que de subtiles différences entre étoiles "pauvres en métaux" et "extrêmement pauvres en métaux" - d'où la difficulté de les trouver.
Heureusement, de nouvelles données de l'ESO arrivent à dénicher cette signature, révélant toute une population d'étoiles très vieilles...
http://www.eso.org/public/news/eso1007/

Supernovae
*Les derniers résultats du télescope spatial X Chandra indiquent que les supernovae de type Ia proviennent très souvent de la coalescence de deux naines blanches plutôt que de l'accrétion lente de matière par une naine blanche. C'est la faiblesse de l'émission X *avant l'explosion qui permet de distinguer le scénario de fusion de l'autre. L'échantillon observé étant limité, il reste à évaluer l'incidence cosmologique de cette découverte : les supernovae de type Ia servent d'indicateurs de distance dans l'univers lointain.
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2010/feb/HQ_10-042_Chandra_cosmic_explosions.html

Rayons cosmiques
L'observation des restes d'anciennes supernovae semble confirmer l'hypothèse selon laquelle elles sont la source majeure des rayons cosmiques. Les supernovae les plus récentes émettent le plus de rayons gamma de très haute énergie et produiraient les rayons cosmiques les plus énergétiques. Les champs magnétiques y sont les plus puissants et favoriseraient l'accélération des particules.
http://www.astronomynow.com/news/n1002/15fermi/

Météorite de Murchison
L'analyse chimique de la célèbre météorite a permis l'identification de pas moins de 14 mille molécules, la plupart organiques, dont 70 acides aminés.
Les scientifiques en concluent que la météorite contient des millions de composés différents - composés qui devaient déjà être présents à l'origine du système solaire.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8516319.stm

Herschel
Cassini a survolé de près Mimas et son cratère géant Herschel, témoin d'un impact qui aurait pu détruire cette lune de saturne.
http://www.universetoday.com/2010/02/15/cassini-survives-close-encounter-of-the-death-star-kind/
11:30:35 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 60 - Evaluation : 6.33

Veuillez évaluer cet article :
10 


26 janvier 2010

Titan
Les observations radar effectuées par la sonde Cassini ont mis en évidence un nouveau type de structure rappelant les "couronnes" de Vénus. L'origine des stries en étoile que portent certaines collines est encore inconnue. Il pourrait s'agir du résultat de forces tectoniques ou de l'érosion. (ULg)

Ganymède et Callisto
D'apparences très semblables, ces deux gros satellites de Jupiter sont pourtant bien différents. Ganymède possède un coeur rocheux entouré d'une enveloppe de glace alors que Callisto est peu différencié. On peut expliquer cela par un échauffement plus important qu'aurait connu Ganymède. L'origine de cet échauffement est cependant incertaine. On l'attribuait aux forces de marées mais l'impact de myriades de comètes lors du "late heavy bombardment" il y a près de quatre milliards d'années en serait peut-être la cause. (ULg)


http://www.newscientist.com/article/dn18425-comet-storm-split-destiny-of-jupiters-twin-moons.html

Matière noire
L'absorption continue de matière sombre par le Soleil provoquerait une lente modification des orbites planétaires. (ULg)
http://physicsworld.com/cws/article/news/41505

Réchauffement
Le réchauffement du climat pourrait provoquer une augmentation de la fréquence des ouragans les plus puissants sur le sud-est des États-Unis et les Bahamas. Par contre il y aurait moins d'ouragans peu intenses sur l'ouest de l'Atlantique. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/01/100121-hurricanes-global-warming/

Fonte des glaciers
L'IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change) confirme que l'annonce de la disparition éventuelle des glaciers de l'Himalaya dès 2035 était une erreur. Leur fonte demandera probablement quelques siècles. (ULg)
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8468358.stm

Elèves studieux
Une elève américaine a découvert un nouveau pulsar lors d'un projet scolaire... De son côté, la NASA invite les étudiants voulant lancer une expérience dans la stratosphère à proposer leurs projets... (ULg)
http://www.nrao.edu/pr/2010/shaypulsar/
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=30066

WISE
La première découverte a mettre à l'actif de WISE est un petit astéroïde d'un kilomètre de diamètre, 2010 AB78. Le nouveau télescope spatial infrarouge qui a commencé son travail le 14 janvier devrait récolter une centaine de milliers de ces objets. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/features.cfm?feature=2459
15:42:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 59 - Evaluation : 7.76

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 janvier 2010

Abell 3627
Le télescope spatial X Chandra a révélé l'existence d'une seconde queue de gaz parallèle à celle que l'on connaissait déjà dans l'amas de galaxies Abell 3627. L'émission provient de l'échauffement de nuages froids portés jusqu'à à cent millions de degrés par le milieu ténu environnant. Ces queues, pourtant loin de toute galaxie, abritent des régions de formation stellaire. (ULg)


http://www.nasa.gov/mission_pages/chandra/main/index.html

Mars
Pendant que Spirit essaie toujours de se libérer, Opportunity étudie une pierre venue des profondeurs de Mars - soit ejectée d'un volcan en d'autres termes. (ULg)
http://www.nasa.gov/mission_pages/mer/news/mer20100121.html

Chaud
Fallait-il encore le préciser ? 2009 est la 2e année la plus chaude depuis plus d'un siècle, et détient même le record absolu si l'on ne considère que l'hémisphère sud. (ULg)
http://www.nasa.gov/topics/earth/features/temp-analysis-2009.html

Astéroïdes au lavage
Certains astéroïdes peuvent passer très près de notre planète. Une étude statistique de leur coloration montre que les plus clairs se trouvent parmi ceux qui ont pu s'en approcher le plus. Les astronomes pensent que l'attraction terrestre a pour effet de secouer les astéroïdes, ce qui peut suffire à les resurfacer, la cohésion interne de ces tas de graviers volants n'étant pas très forte. (ULg)
http://www.newscientist.com/article/dn18413-approaching-earth-makes-asteroids-go-pale.html

Comète ou astéroïde
La trajectoire du petit astre P/2010 A2 découvert récemment dans le cadre du projet LINEAR le classe parmi les astéroïdes de la ceinture principale. Mais il montre une queue qui, même si elle ne ressemble pas à celle d'une comète, suffit à jeter le doute sur la nature de l'objet.
Faute de mieux, on le classe parmi le groupe restreint des MBC (Main Belt Comets) dont le prototype est la "comète" 133P/Elst-Pizarro. Parmi les hypothèses sur l'origine de la queue, des collisions entre astéroïdes. L'appendice devrait alors être éphémère et certains de ces astéroïdes MBC seraient particulièrement malchanceux. (ULg)
http://news.discovery.com/space/mystery-object-behaves-both-like-a-comet-and-asteroid.html

Weak lensing
En incluant les données des observatoires spatiaux X, les astronomes ont pu étendre le champ d'application de la méthode de Weak Lensing à l'étude de la matière sombre jusqu'à des amas de galaxies de plus en plus lointains. (ULg)
http://newscenter.lbl.gov/news-releases/2010/01/19/weak-lensing-gains-strength/
18:37:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 47 - Evaluation : 6.72

Veuillez évaluer cet article :
10 


19 janvier 2010

Steins
Les données recueillies par la sonde Rosetta lors de son passage près de l'astéroïde (2867) Steins (news des 6 et 7 sept 2008) ont été analysées. Il est confirmé que Steins est plutôt un tas de cailloux qu'un corps rocheux et qu'il doit sa forme conique particulière à l'effet du rayonnement solaire sur sa rotation (effet YORP). L'impact qui a créé le grand cratère est sans doute pour quelque chose dans la fracturation de l'astéroïde.


http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=46254

Primordial
Trouver la plus ancienne roche lunaire n'est pas simple, mais la sonde Chandrayaan semble avoir trouvé un bon candidat dans le bassin oriental.
http://www.newscientist.com/article/mg20527424.800-crystal-mountains-speak-of-moons-molten-past.html

Folklore spatial, suite
La mort de Youri Gagarine vient d'être élucidée : pas de complot ou d'assassinat mystérieux, simplement une mauvaise manoeuvre suite à un problème technique...
D'autre part, l'agence spatiale russe propose aux enfants de nommer sa prochaine fusée : avis aux amateurs...
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/russia/6946383/Yuri-Gagarin-death-mystery-solved-after-40-years.html
http://www.russia-ic.com/news/show/9512/

Bételgeuse
Trois télescopes ont été combinés pour révéler des taches brillantes à la surface de l'étoile géante rouge Bételgeuse. Ces taches trahissent les mouvements convectifs des couches sous-jacentes.
http://www.space.com/scienceastronomy/giant-star-bright-spots-100112.html

Japet
L'analyse des observations de cette lune de Saturne confirme et précise les mécanismes conduisant à une sévère dichotomie entre les hémisphères avant et arrière. Les poussières accumulées le long de l'orbite sur la face avant assombrissent certaines régions et conduisent à un échauffement local. Il en résulte une évaporation de la glace et une redistribution de celle-ci sur les pôles et l'hémisphère arrière du satellite.
http://www.swri.org/9what/releases/2009/Iapetus.htm

Extinction KT
Les dernières simulations des conséquences de l'impact qui aurait entraîné une extinction massive il y a 65 millions d'années montrent que la Terre n'aurait pas grillé totalement, ce qui explique que certaines espèces ont survécu.
http://www.newscientist.com/article/dn18246-dinosaurkilling-impact-set-earth-to-broil-not-burn.html

Trous noirs supermassifs
Les plus gros trous noirs auraient pu se former dans des étoiles monstrueuses, des dizaines de millions de fois plus massives que le soleil. Ce scénario évite les écueils du modèle proposant la fusion de nombreux petits trous noirs.
http://www.space.com/scienceastronomy/091208-st-black-hole-cocoon.html

Variations mystérieuses
Une étude réalisée avec le VLT de l’ESO accentue le mystère des variations de luminosité d’environ un tiers des étoiles de type solaire dans les dernières phases de leur vie. Les scénarios proposés jusqu'à présent doivent être écartés.
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2009/pr-48-09.html

Encelade
L'activité des geysers d'Encelade n'est probablement que passagère. Les effets de marée semblent incapables de l'alimenter en permanence. De la chaleur s'accumule à l'intérieur de l'astre durant des dizaines ou des centaines de millions d'années avant d'être expulsée par des "bulles" de glace qui viennent crever à la surface. Les phases actives que nous avons la chance d'observer actuellement n'apparaîtraient que durant quelques pour cent du temps.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-006
14:23:20 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 44 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 janvier 2010

Herschel
Le grand télescope spatial de l'ESA est à nouveau pleinement opérationnel. Les problèmes rencontrés par le spectromètre à haute résolution provenaient probablement d'une diode endommagée par un rayon cosmique. Herschel observe le ciel dans l'infrarouge lointain.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8458203.stm

Océan de diamant
En étudiant les propriétés du diamant à très haute pression et très haute température, les scientifiques ont découvert un comportement analogue à celui de l'eau et de la glace : la phase solide flotte sur la phase liquide. De là à imaginer des icebergs de diamants flottant dans des océans de même nature au coeur des planète géantes Uranus et Neptune, il n'y a qu'un pas.
Cette hypothèse avait déjà été émise pour expliquer l'orientation anormale du champ magnétique de ces planètes.
http://news.discovery.com/space/diamond-oceans-jupiter-uranus.html

La séquence de Hubble
Edwin Hubble avait classé les galaxies dans une "séquence" restée célèbre. Si l'interprétation d'alors, en termes évolutifs, a été écartée, il restait à voir d'où ce classement provenait. Il semblerait aujourd'hui que les meilleurs modèles cosmologiques arrivent assez facilement à rendre compte de la diversité observée.
http://arxiv.org/abs/0911.4480
http://www.ras.org.uk/

Galaxies lointaines
Les images très profondes obtenues par le télescope spatial Hubble et sa nouvelle caméra installée en mai montrent des galaxies très lointaines. Des astronomes pensent en avoir décelé trois nouvelles à un redshift de 10, correspondant à une époque où l'univers n'avait que 3 ou 4 pour cent de son âge actuel. Elles viennent s'ajouter à d'autres candidates découvertes récemment à partir des mêmes données, mais toutes restent à confirmer. Le record actuel de distance est officiellement un GRB de redshift 8,2 (news du 28 avril).
http://www.nature.com/news/2009/091224/full/news.2009.1165.html
11:50:36 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 22 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 janvier 2010

Bocage martien ?
Ces images de Mars prises par le MRO ne montrent pas des haies de peupliers gigantesques mais des coulées de sable sombre sur un fond de neige carbonique. (ULg)


http://www.space.com/scienceastronomy/mars-tree-photo-illusion-100113.html

Couronne d'Algol
Un réseau de radiotélescopes a permis de réaliser la première image d'une "boucle coronale" d'une étoile autre que le soleil. Les caractéristiques de cette boucle sont affectées par la présence du compagnon d'Algol et par le fait que le champ magnétique est mille fois plus intense que celui du soleil. (ULg)
http://news-releases.uiowa.edu/2010/january/011310astronomy-coronal-loop.html

Vents de supernovae et galaxies naines
Les simulations de galaxies naines en présence de vents de supernovae permettent d'y reproduire parfaitement la distribution des matières normale et sombre. Dans les galaxies "ultra-naines", la formation stellaire est freinée par ces vents au point de les rendre encore plus insignifiantes. (ULg)


http://www.sciencenews.org/view/generic/id/54015/title/Supernova_winds_blow_galaxies_into_shape

Bouclier d'eau
La vapeur d'eau présente dans les disques proto-planétaires pourrait bloquer les rayons ultraviolets, empêchant ainsi la destruction des molécules indispensables au développement de la vie. (ULg)
http://www.astrobio.net/exclusive/3371/solar-system-shield-

M94
Des images prises par un astronome amateur permettent de préciser la structure de cette galaxie du catalogue de Messier. (ULg)


http://www.astronomynow.com/news/n1001/14m94/

Exoplanète
Le premier spectre d'une exoplanète a été enregistré par le VLT : les données sont surprenantes - il faut revoir les modèles en ajoutant des nuages de poussière ou en modifiant la composition chimique de l'atmosphère exoplanétaire. (ULg)
http://www.eso.org/public/news/eso1002/
17:31:59 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 22 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


11 janvier 2010

Sgr A
Le trou noir central de la Galaxie consomme moins de matière qu'on ne le pensait. C'est la conclusion à laquelle arrivent les astronomes après l'étude des images X fournies par le télescope spatial Chandra et montrant la structure du gaz aux alentours de l'horizon du trou noir.


http://physicsworld.com/cws/article/news/41370

Matière noire
Les petites galaxies contiennent proportionnellement plus de matière noire que les grosses. Leur petite masse ne leur permet peut-être pas de retenir beaucoup de matière normale. Ou alors l'hypothèse de la matière noire n'est pas correcte et la théorie de la relativité générale n'est pas respectée quand on considère de très grandes distances.
http://www.newscientist.com/article/dn18362-missing-matter-mystery-in-small-galaxies.html

Supernova originelle
L'abondance relative des isotopes de l'oxygène dans le système solaire se distingue nettement de celle des autres systèmes stellaires. Cela confirme l'hypothèse d'une explosion de supernova qui a enrichi le nuage présolaire en toute une série d'éléments.
http://www.space.com/scienceastronomy/solar-system-supernova-aas-100108.html
16:33:07 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 35 - Evaluation : 5.29

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|18|19