AstroGAS

07 juillet 2010

Hayabusa
La capsule ramenée par la sonde Hayabusa contient bien des poussières. Les scientifiques tentent de vérifier qu'il s'agit bien de particules en provenance de l'astéroïde Itokawa.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science_and_environment/10519895.stm

Lueur lunaire
La lueur aperçue par les astronautes d'Apollo au couchant au-dessus de l'horizon lunaire (LHG, Lunar Horizon Glow) pourrait être due aux poussières soulevées par un effet électrostatique à la frontière entre le jour et la nuit.
http://www.space.com/scienceastronomy/mysterious-moon-light-dust-fountains-100706.html

Planck
L'ESA a publié la première carte globale du ciel prise en ondes millimétriques par l'observatoire spatial Planck. Ces données devraient montrer les traces des premiers moments de l'univers avec plus de détails que ce qui avait été observé jusqu'à présent.
http://www.esa.int/esaSC/SEMF2FRZ5BG_index_0.html
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science_and_environment/10501154.stm

Lune
La sonde Kaguya a révélé la présence d'olivine autour de grands cratères lunaires, ce qui confirme les théories actuelles sur l'origine de notre satellite.
D'autre part l'analyse de matériaux lunaires ramenés par la mission Apollo 17 montre la présence de carbone sous la forme de graphite provenant probablement de l'impact ayant créé la Mer de la Sérénité.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science_and_environment/10511064.stm
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-220

Anniversaire
Les vénérables sondes Voyager fêtent en ce moment leurs 12000 jours dans l'espace (28/6/2010 pour Voyager 2, 13/7/2010 pour Voyager 1). Situés à environ 15 milliards de kilomètres du Soleil, ils explorent les frontières du système solaire.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-214

Image d'exoplanète
L'objet observé depuis 2008 auprès de l'étoile 1RXS J160929.1-210524 serait bien une grosse planète tournant autour d'elle à la distance de 300 unités astronomiques. Sa haute température qui a permis de prendre des images et des spectres serait due à la jeunesse du système.
http://www.astronomynow.com/news/n1006/30exo/

Magnétisme martien
Des traces magnétiques parallèles ont été détectées par MGS, mais aucune théorie ne fait l'unanimité pour les expliquer (tectonique des plaques ?). Un astronome américain avance une nouvelle explication : points chauds (un peu comme à Hawaii) et marées dues à des satellites qui se seraient finalement écrasés sur Mars.
http://www.nature.com/news/2010/100625/full/news.2010.312.html

Protection planétaire
Il est bien connu que le Soleil est capable d' "arracher" les fragiles atmosphères planétaires, comme pour Mars ou Vénus. On pensait que la situation serait encore pire pour les turbulentes étoiles froides, aux explosions nombreuses et à la zone habitable très proche de l'étoile : une étude mexicaine montre que les planètes pourraient s'auto-protéger, améliorant les possibilités de vie pour ces objets - chose importante puisque 70% des étoiles de notre Galaxie sont froides !
http://news.sciencemag.org/sciencenow/2010/06/earth-like-planets-may-be-shield.html
14:13:48 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


15 mai 2010

Soleil
Les mesures effectuées par l'observatoire spatial SOHO indiquent que le diamètre du Soleil n'a pas varié de plus d'un kilomètre au cours des 12 dernières années. Cela contredit les mesures effectuées depuis le sol et qui sont probablement entachées d'effets atmosphériques à long terme.
C'est aussi assez surprenant au vu de la violence de l'activité solaire.
http://www.space.com/scienceastronomy/sun-unchanging-size-100513.html

Nuage d'Oort
Les observations semblent indiquer une surabondance de comètes du nuage d'Oort. Des simulations numériques montrent que ces comètes pourraient venir d'autres étoiles nées en même temps que le Soleil en un amas compact.
http://www.newscientist.com/article/mg20627594.200-is-halleys-comet-an-alien-interloper.html

Amas lointain
Le télescope Subaru et le satellite XMM ont pu observer un amas de galaxies (SXDF-XCLJ0218-0510) à la distance record de 9,6 milliards d'années-lumière. Malgré son jeune âge, l'amas contient déjà des galaxies massives.
http://www.astronomynow.com/news/n1005/10cluster/

Folklore spatial, suite
... ou la suite de la série "à quoi sert l'ISS" : cette fois, on va faire voler sur l'ISS un petit morceau du fameux pommier de Newton... avec un dessin de Gotlib? non - avec une carte postale montrant un portrait de Newton !
http://news.yahoo.com/s/afp/20100510/wl_uk_afp/britainsciencespacenasanewton
http://www.space.com/news/isaac-newton-apple-tree-space-shuttle-100510.html

Cellules spatiales
Du nouveau sur la contamination terrestre de Mars : quelques expériences reproduisant les conditions martiennes montrent que les microbes contaminant couramment les sondes spatiales y survivent, mais ne se reproduisent pas - les microbes terrestres n'auraient donc pas contaminé Mars sur une grande échelle.
D'autre part, des cellules souches élevées en microgravité ne présentent pas les mêmes caractéristiques que celles nées sur Terre, ce qui pose problème pour les longs voyages spatiaux.
http://www.space.com/scienceastronomy/earth-microbes-contaminate-mars-100510.html
http://news.discovery.com/space/microgravity-stem-cells-space.html

Bandes gazeuses
Une nouvelle théorie, combinée à une expérience prouvant la possibilité du phénomène, vient remettre en question l'origine des célèbres bandes gazeuses des planètes géantes : selon ses auteurs, elles seraient dues aux marées provoquées par les lunes.
http://news.sciencemag.org/sciencenow/2010/05/how-jupiter-got-its-stripes.html

11:53:59 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


14 mai 2010

Naines blanches
Une nouvelle méthode a été validée pour estimer l'âge des naines blanches. Ces étoiles ont épuisé leur combustible nucléaire. Elles se refroidissent inexorablement, mais plus lentement qu'on ne le pensait.
http://www.space.com/scienceastronomy/white-dwarf-age-100512.html

Trou noir baladeur
Une étudiante a découvert un trou noir supermassif situé en dehors du centre de sa galaxie, dont il s'aloigne à grande vitesse. Il s'agit probablement de la conséquence de la fusion de deux trous noirs.
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1759&Itemid=2
http://www.astronomynow.com/news/n1005/11runaway/

Xanadu
La brillance particulière de la région de Xanadu sur Titan serait due à l'abondance de galets de toutes tailles. Ces rochers faits de glace d'eau auraient été transportés et érodés dans des torrents de méthane et d'éthane. Le site d'atterrissage de Huygens avait donné un aperçu de ce type de paysage.


http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-156

"Trou" dans le ciel
Sir W. Herschel avait comparé l'absence d'étoiles dans certaines régions à des "trous dans le ciel". Il s'agissait en fait de nébuleuses obscures. L'observatoire spatial du même nom a, quant à lui, trouvé un vrai trou dans une nébuleuse, probablement le fait d'un puissant jet stellaire.
http://www.esa.int/esaCP/SEMFEAKPO8G_index_0.html

Masse cachée
Une grande partie de la masse cachée de l'univers serait distribuée entre les galaxies sous la forme de gaz diffus et chaud (WHIM). Les observations X ont confirmé la présence de WHIM dans le "Mur du Sculpteur".
http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=47009
http://chandra.harvard.edu/press/10_releases/press_051110.html

Bandes joviennes
Encore du nouveau sur les bandes nuageuses de Jupiter : cette fois, c'est une bande qui a disparu dans l'hémisphère sud!
Ce n'est pas la première fois et ce serait dû à des nuages blancs qui viennent s'interposer - mais pourquoi se forment-ils, mystère!
http://www.newscientist.com/article/dn18889-jupiter-loses-a-stripe.html
09:47:12 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 23 - Evaluation : 8.61

Veuillez évaluer cet article :
10 


05 mai 2010

Voie Lactée
Une nouvelle estimation de l'âge de l'amas globulaire du Toucan semble indiquer que le halo et le bulbe de la Galaxie se sont formés simultanément. Cette observation contraste avec l'hypothèse de formation galactique généralement admise qui est que les galaxies naissent petites et se développent par accrétion et coalescence, et donc pas en un bloc.
http://www.sciencenews.org/view/generic/id/58873/title/New_Hubble_pictures_suggest_Milky_Way_fell_together

Galaxy-15
Preuve que le Soleil s'est bien réveillé, une tempête solaire a eu raison en avril d'un satellite de communication, Galaxy-15.
http://news.discovery.com/space/zombiesat-attack-solar-storm-fries-satellites-brain.html

Encelade
La sonde Cassini a effectué un nouveau passage rapproché de la lune Encelade, passant à une centaine de kilomètre de la zone des geysers. La NASA a suivi attentivement les signaux radio de Cassini pour mesurer avec précision les variations du champ gravifique. Ces mesures devraient donner des indications sur la présence d'un océan ou de lacs souterrains.
Contrairement à ce qui se fait généralement lors de survols rapprochés, les fusées de la sonde n'ont pas été enclenchées afin de ne pas compliquer l'interprétation des données.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-145&rnews.xml&rst=2584

Trous noirs intermédiaires
Les données obtenues avec les observatoires spatiaux Chandra et XMM-Newton tendent à confirmer l'existence de deux trous noirs intermédiaires près du centre de la galaxie particulière M82. Avec des masses de quelques centaines et quelques dizaines de milliers de fois celle du Soleil, ces trous noirs s'insèrent entre les trous noirs stellaires et les supermassifs.
http://chandra.harvard.edu/press/10_releases/press_042910.html

Tempête sur Saturne
Des astronomes amateurs ont repéré une tempête sur Saturne, qui a pu ainsi être étudiée en détail par la sonde Cassini. Elle y a repéré une baisse de température de la tropopause et des remontées de phosphine en provenance des profondeurs croniennes.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-143

E-ELT
Le site du futur télescope européen de 42 mètres a été choisi, non loin de l'observatoire du Cerro Paranal. Il s'agit du Cerro Armazones (alt. 3060 m).
http://www.eso.org/public/news/eso1018/

Grottes martiennes, suite
Les grottes martiennes pourraient être très utiles aux futurs explorateurs. En effet, elles contiennent de la glace, et le mécanisme par lequel la glace s'accumule vient d'être mis en évidence.
http://www.newscientist.com/article/mg20627574.600-martian-tubes-could-be-home-for-cavenauts.html
11:02:32 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 57 - Evaluation : 2.86

Veuillez évaluer cet article :
10 


08 avril 2010

Exoplanète ?
Avec une masse de moins de dix fois celle de Jupiter, un objet découvert par le télescope spatial Hubble auprès d'une étoile naine brune se révèle trop léger pour être une étoile. Il ne s'agit cependant pas d'une planète classique car son âge est estimé à moins d'un million d'années, ce qui conduit les astronomes à penser qu'elle a dû se former directement par fragmentation d'un nuage moléculaire ou d'un disque protoplanétaire plutôt que par lente accrétion dans ce disque. (ULg)
http://iopscience.iop.org/2041-8205/714/1/L84?fromSearchPage=true

Naine brune proche
Une naine brune (UGPSJ0722-05) a été découverte à une dizaine d'années-lumière. Elle figure ainsi parmi les dix étoiles les plus proches connues. Son spectre montre la présence de méthane et de vapeur d'eau mais aussi des caractéristiques encore inexpliquées peut-être dues à des molécules organiques. (ULg)
http://news.discovery.com/space/rogue-brown-dwarf-lurks-in-our-cosmic-neighborhood.html


Epsilon Aurigae
Le mystère de l'étoile epsilon Aurigae s'éclaircit progressivement. Des observations interférométriques ont permis de reconstituer des images de l'éclipse interminable subie actuellement par l'étoile. Un mince disque de poussière, très dense et vu de profil, passe devant l'étoile, la cachant partiellement. (ULg)
http://news.yahoo.com/s/afp/20100407/ts_afp/spaceastronomystar


Triton
Le Very Large Telescope de l’ESO a permis de découvrir du monoxyde de carbone dans l'atmosphère de Triton, le gros satellite de Neptune. On y a aussi observé - pour la première fois depuis le sol - du méthane. Ces observations ont révélé que cette fine atmosphère varie de manière saisonnière, s’épaississant quand elle est réchauffée. (ULg)
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2010/pr-15-10.html


Quaoar et Weywot
Les caractéristiques de Quaoar, l'un des gros objets de la ceinture de Kuiper (KBO), ont été étudiées en détail, entre autre grâce aux mouvements de son satellite Weywot. Quaoar se distingue par une densité élevée, ce qui en fait une petite planète rocheuse alors que les KBO sont censés être constitués essentiellement de glace. Une éjection depuis le système solaire interne étant peu probable, les astronomes pensent que Quaoar pourrait avoir perdu son enveloppe de glace lors d'une collision. (ULg)
http://www.newscientist.com/article/dn18739-is-densest-kuiper-belt-object-a-wayward-asteroid.html


Avalanches sur Mars
De nouvelles images d'avalanches sur Mars ont été publiées. La répétition de ces phénomènes semble être une caractéristique du printemps polaire boréal de la Planète Rouge. (ULg)
http://www.universetoday.com/2010/04/07/more-mars-avalanches-from-hirise-oh-my/
12:58:09 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 49 - Evaluation : 5.06

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 avril 2010

Quasars
Le lien entre les quasars et les galaxies en collision semble confirmé par une nouvelle étude combinant des observations des télescopes spatiaux Spitzer, Chandra et Hubble. Les collisions alimentent les trous noirs et activent les quasars qui ne deviennent visibles qu'après dissipation des nuages de poussière. Les nouvelles observations ont révélé nombre de ces quasars cachés et suggèrent que toute collision est susceptible d'en produire un. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/quasars-galaxy-collisions.html

Squelette universel sombre
En étudiant près de 450 000 galaxies, des astronomes se sont penchés sur le contenu de notre Univers. Dans le cadre de nos théories, ils reconstituent la distribution de matière entre galaxies et confirment la présence d'énergie sombre de deux manières différentes. (ULg)
http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=46302

WISE et les astéroïdes
Le nouveau télescope spatial infrarouge WISE exécute parfaitement sa mission en découvrant une multitude d'astéroïdes - des dizaines chaque jour. Ces astres appartiennent généralement à la ceinture principale située entre Mars et Jupiter, mais quelques-uns croisent l'orbite de la Terre et pourraient un jour constituer un danger. Les capacités de WISE lui permettent de découvrir des astres très sombres ayant échappé aux observateurs terrestres. Outre les astéroïdes, WISE s'intéresse aux objets froids comme les naines brunes ou les nuages de poussières. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/wise-discovers-dark-asteroids-100326.html


Comètes et acides aminés
Les comètes contiennent de l'eau et de nombreuses espèces de molécules organiques et l'on a souvent débattu de leur contribution à la "soupe primitive" qui a donné naissance à la vie sur Terre. Une nouvelle étude théorique montre que l'onde de choc traversant le noyau cométaire lors d'un impact crée des conditions favorables à la formation de molécules complexes comme les acides aminés. (ULg)
http://www.nature.com/news/2010/100326/full/news.2010.152.html

11:56:18 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 47 - Evaluation : 8.40

Veuillez évaluer cet article :
10 


31 mars 2010

Extinction
De nouveaux arguments ont été apportés en faveur de l'hypothèse associant l'impact d'un corps céleste au-dessus de l'Amérique du Nord il y a 13 000 ans et un changement climatique ayant conduit à l'extinction de grands animaux. La présence d'ammonium dans des échantillons associés à cet événement conduit à penser qu'il s'agissait d'une comète comme pour l'impact de Sibérie en 1908. (ULg)
http://www.sciencenews.org/view/generic/id/57790/title/Signs_of_giant_comet_impacts_found_in_cores_

Nuages noctiluques
Les traînées de vapeur laissées par la navette spatiale diffusent vers la très haute atmosphère d'où elles migrent rapidement vers les pôles.
Ce phénomène pourrait expliquer la fréquence actuelle des nuages noctiluques. (ULg)
http://www.newscientist.com/article/mg20527536.500-why-space-shuttle-exhaust-races-to-the-poles.html

LHC
Les premières collisions des faisceaux de protons de 3,5 TeV du LHC ont été enregistrées. (ULg)
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8593780.stm


Mimas
La sonde Cassini a établi une carte thermique de la surface de Mimas, l'un des gros satellites de Saturne. La distribution des températures est des plus curieuse, avec des contrastes marqués probablement dus à des différences de composition et de texture du sol. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-103&cid=release_2010-103&msource=2010103&tr=y&auid=6133368

G54.1+0.3
Les télescopes spatiaux Chandra et Spitzer ont observé le pulsar G54.1 +0.3, vestige d'une supernova qui a explosé au coeur d'un amas stellaire. Les poussières qui se sont condensées dans les nuages de débris sont chauffées par les étoiles de l'amas, ce qui les rend visibles en infrarouge et permet de les étudier pour la première fois, avant qu'elles ne subissent l'assaut d'une onde de choc de la supernova. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-102&cid=release_2010-102&msource=s20100329&tr=y&auid=6133910


Nuage polaire de Neptune
Un nuage situé au pôle sud de Neptune pourrait bien être l'équivalent du curieux vortex polaire austral de Saturne. Non seulement la température y est plus élevée qu'ailleurs, mais il montre une intense activité témoignant d'une forte convection. Comprendre la dynamique de l'atmosphère des planètes géantes devient crucial maintenant que l'on en découvre des centaines. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/neptune-double-storm-100329.html

Mercure
Le rapprochement de Vénus et Mercure offre une belle occasion de voir la petite planète à l'oeil nu. (ULg)
http://news.discovery.com/space/mercury-venus-closer-together-easy-to-spot.html
20:48:22 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 169 - Evaluation : 7.53

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 mars 2010

Recensement des galaxies lointaines
Les sondages de l’univers très lointain sont généralement incomplets. Un recensement extrêmement profond réalisé avec deux des quatre télescopes du VLT de l’ESO a permis de déterminer que 90 pour cent des galaxies dont la lumière met plus de 10 milliards d’années à nous parvenir ne sont pas découvertes. La plupart des photons Lyman alpha émis par l'hydrogène sont détruits par l‘interaction avec les nuages de gaz et de poussière interstellaires.
Ce relevé a également permis de découvrir quelques-unes des galaxies les moins lumineuses de cette période précoce de l’univers. (ULg)
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2010/pr-13-10.html

Opportunity
Le rover martien, prévu initialement pour parcourir 600 mètres, vient de dépasser le cap des 20 kilomètres! Il est passé récemment près du cratère "Concepcion" où il a découvert de nombreuses "myrtilles" d'hématite, formant un film recouvrant les roches - une première en six ans de travail! (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-097&rn=news.xml&rst=2530
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-096

Changement climatique
Des positions GPS précises sur la côte ouest du Groenland et des mesures de la gravité obtenues avec les satellites jumeaux GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment) ont révélé une progression de la fonte des glaciers de cette région. (ULg)
http://news.discovery.com/earth/more-greenland-ice-melting-faster.html

Electronique fragile
Pour rappel : les puces de nos ordinateurs et autres appareils électroniques sont fragiles, et peuvent donner des résultats aberrants de temps a autre à cause... des rayons cosmiques et de la radioactivité naturelle.
Exemple récent : un chercheur américain qui pense là avoir trouvé la cause des problèmes récents de Toyota... (ULg)
http://www.ketv.com/mostpopular/22917132/detail.html

Trous noirs et matière sombre
Au coeur des galaxies, les trous noirs supermassifs doivent absorber matière, mais aussi... matière sombre ! Toutefois, la présence en grande quantité de cette dernière peut provoquer un emballement, avec une augmentation spectaculaire de la masse du trou noir, ce qui n'est pas observé. Du coup, la matière sombre ne devrait pas se concentrer dans les zones denses des galaxies, mais plutôt être de densité assez constante : il semble donc qu'il faille revoir certaines hypothèses sur cette fameuse matière sombre. (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1724&Itemid=2

Fabrique d'étoiles lointaine
Grâce à une lentille gravitationnelle, une équipe internationale d'astronomes a pu détailler plusieurs régions de formation stellaire très actives d'une galaxie extrêmement éloignée, dans un univers qui n'avait alors que trois milliards d'années. La lentille, qui n'est en fait qu'un amas massif de galaxies, augmente la taille apparente et la luminosité de la galaxie lointaine d'un facteur 16. Ce travail est le fruit d'une collaboration très large, associant le télescope APEX de l'ESO (découvreur de la chose), l'interféromètre SMA d'Hawaii (qui en a donné une carte précise) et le radiotélescope de Green Bank (qui donna la distance). (ULg)
http://www.cfa.harvard.edu/news/2010/pr201004.html
http://www.eso.org/public/france/press-rel/pr-2010/pr-12-10.html
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1721&Itemid=2


Vraie simulation martienne
Simuler une mission martienne, pour de vrai cette fois. Il ne s'agit pas ici de vacances dans un désert américain, mais bien d'une véritable simulation ! En effet, l'expérience durera non une semaine ou deux mais bien 500 jours entiers, soit la durée réelle d'une future mission martienne. L'équipe sera composée de 6 personnes, dont 2 européens, à choisir parmi un belge, deux français et un italien. Elle permettra de mieux préparer les missions futures, surtout sur le plan humain/psychologique. (ULg)
http://www.esa.int/esaCP/SEMBL7CKP6G_Belgium_fr_0.html
13:56:26 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 97 - Evaluation : 8.98

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 mars 2010

Premiers trous noirs supermassifs
Les astronomes ont découvert ce qu'ils pensent être deux des trous noirs supermassifs les plus primitifs. La découverte de deux quasars de première génération J0005-0006 et J0303-0019 formés dans un milieu encore exempt de poussières est principalement due au télescope spatial Spitzer. Elle devrait permettre de meux comprendre les origines de l'univers et comment se sont formés les premiers trous noirs et les premières étoiles et galaxies.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-088

Planck
L'ESA dévoile des images obtenues par le télescope spatial Planck et montrant la structure filamenteuse de nuages de poussières très froids dans le voisinage du système solaire. Planck a terminé son premier survey complet du ciel. Il en entame un second qu'il devra interrompre en mai faute de fluide cryogénique.
http://www.esa.int/esaSC/SEMMN9CKP6G_index_0.html

CoRoT-9b
En combinant 145 jours de mesures obtenues par le satellite CoRoT du CNES à celles du spectrographe HARPS de l’ESO, une équipe européenne comprenant l’astrophysicien liégeois Michaël Gillon a découvert une planète particulièrement intéressante : CoRoT-9b. Ses dimensions sont proches de celles de Jupiter et elle tourne autour d'une étoile semblable au Soleil dans la constellation du Serpent à quelque 1500 années-lumière de la Terre. Ce qui rend remarquable cette planète vue en transit, c'est qu'elle est dix fois plus loin de son étoile que les "Jupiters chauds" détectés à ce jour. Sa température de surface est d'environ 100°C, ce qui la place entre les Jupiters chauds et notre Jupiter, ouvrant ainsi la voie à l'étude d'un nouveau régime météorologique.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8572760.stm
http://www.ulg.ac.be/cms/c_35675/press-releases


Bris de comètes
La comète C2007 Q3 (Siding Spring) serait probablement en train de se briser, suivant de peu l'exemple de C/2009 O2 (Catalina).
http://www.astronomynow.com/news/n1003/17comet/


Lunakhod 2
Le robot lunaire russe qui a exploré notre satellite en 1973 sur près de 40 kilomètres - mieux que les rovers martiens - a été retrouvé sur les images prises par LRO.
http://news.discovery.com/space/lunar-orbiter-spots-long-lost-russian-rover.html

Jupiter
Les grands télescopes du Chili et de Hawaii ont été utilisés pour établir la carte thermique de la Grande Tache Rouge de Jupiter et tenter de comprendre la météo complexe de la plus grande tempête du système solaire.
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-086

Supernovae
La masse maximale d'une naine blanche ne peut théoriquement dépasser une certaine valeur, la limite de Chandrasekhar qui s'établit à 1,4 masse solaire. La mesure de la masse du précurseur de la supernova SN 2007if de type Ia donne une valeur supérieure à 2 masses solaires, ce qui tend à confirmer que l'explosion a résulté de la coalescence de deux naines blanches.
http://www.opa.yale.edu/news/article.aspx?id=7354


Étoiles massive
La formation d'une étoile massive devrait être contrariée dès que démarrent les réactions nucléaires et qu'elle souffle la matière environnante. Des calculs hydrodynamiques complexes montrent que des filaments denses et opaques de gaz subsistent près de l'étoile et forment un bouclier contre le rayonnement stellaire permettant ainsi la poursuite de la contraction du nuage et la croissance de l'étoile.
http://www.astronomynow.com/news/n1003/16massive/
15:38:28 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 110 - Evaluation : 6.70

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 mars 2010

Courant noir
L'analyse de cinq années d'observations du rayonnement micro-onde cosmique avec la sonde WMAP a permis de tracer le mouvement collectif apparent de centaines d'amas de galaxies - le "courant noir" - deux fois plus loin que ce que l'on connaissait, jusqu'à 2,5 milliards d'années-lumière. Ce mouvement dont la cause reste mystérieuse entraînerait les amas vers le Centaure. La distribution de matière dans l'univers visible ne permet pas de l'expliquer. Il pourrait être dû à l'attraction d'une structure située au-delà de notre horizon. (ULg)
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/releases/2010/10-023.html


Einstein à nouveau confirmé
L'étude de la répartition de 70.000 galaxies elliptiques jusqu'à 3,5 milliards d'années-lumière montre qu'elle est en parfait accord avec la théorie de la relativité générale tout en permettant de réfuter des théories alternatives. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100310-einstein-theory-general-relativity-gravity-dark-matter-proof/


Cataclysme céleste
On annonce régulièrement des cataclysmes dus à des astéroïdes qui ont des chances pourtant minimes de s'approcher très près de la Terre. Une menace plus sérieuse existe. En analysant les positions et mouvements des étoiles proches, un astronome russe a calculé que l'étoile GL 170 a 86% de chances de traverser le nuage d'Oort dans un million et demi d'années. Ce genre de passage peut perturber le nuage et envoyer valser des comètes dans le Système solaire interne... càd dans le voisinage de la Terre et des autres planètes. (ULg)
http://arxiv.org/abs/1003.2160

Antimatière
Les physiciens ont utilisé l'accélérateur "Relativistic Heavy Ion Collider" du Brookhaven National Laboratory pour créer un type inédit d'antimatière. Parmi les particules générées, des anti-hypertritons faisant partie de la classe dite des "particules étranges" et qui ont pu exister dans l'univers juste après le Big Bang. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/new-particle-anti-matter-100305.html


Cratères profonds
Les scientifiques ont analysé les observations faites par les sondes Kaguya et Chandrayaan-1 de l'immense bassin d'impact Aitken - 2300 km de diamètre - au pôle austral de la Lune, et du bassin Apollo de 300 km, situé à l'intérieur du bassin Aitken. Ces cratères très anciens pénètrent profondément dans la croûte lunaire. L'absence relative de débris volcaniques dans Apollo devrait permettre d'étudier ces couches profondes et de mieux cerner l'histoire de notre satellite. (ULg)
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/features/2010/biggest_crater.html


Champ magnétique terrestre
L'étude de roches anciennes montre que le champ magnétique terrestre était déjà présent il y a 3,5 milliards d'années, mais il était deux fois moins intense qu'actuellement. Ce champ offre une protection contre les rayonnements cosmiques et sa présence a pu avoir de profondes implications sur la constitution de l'atmosphère comme sur le développement de la vie. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/earth-early-magnetic-field-100305.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+spaceheadlines+%28SPACE.com+Headline+Feed%29&utm_content=Google+Reader


Mudball-Snowball
Il y avait bien de la glace à l'équateur il y a 700 millions d'années. C'est ce que montre l'étude de roches volcaniques au Canada - qui dérivait alors du côté de l'équateur. Cela renforce l'hypothèse de la Terre "boule de neige" dans un passé lointain. Il n'est cependant pas certain que notre planète était entièrement recouverte de glace. Il n'y avait peut-être que des glaciers isolés. Et, au lieu d'une boule de neige étincelante, il s'agissait peut-être plutôt de boue sale en raison des retombées volcaniques. L'albédo de la planète n'aurait donc pas atteint des valeurs trop élevées. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100304-snowball-earth-ice-global-warming/

09:21:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 91 - Evaluation : 8.74

Veuillez évaluer cet article :
10 


10 mars 2010

Séisme
Le récent tremblement de terre du Chili a provoqué des modifications sensibles de la croûte terrestre. La ville de Concepcion s'est déplacée de 3 mètres vers l'ouest et Santiago d'une trentaine de centimètres. Des mouvements ont pu être constatés bien au-delà, jusqu'au Brésil et à l'Argentine. Ces mesures ont été faites en comparant des positions GPS prises à quelques jours d'intervalle.
http://researchnews.osu.edu/archive/chilemoves.htm

Folklore spatial, suite
Dépasser la vitesse de la lumière, c : un rêve exploité dans de nombreux films de science-fiction. Hélas, voyager à des vitesses proches de c ou la dépasser implique un bombardement par de l'hydrogène à grande vitesse - soit une dose létale de "rayonnement" cosmique... La propulsion warp de Star Trek n'est donc pas pour demain !
http://www.space.com/businesstechnology/warp-speed-kills-100308.html

Explosion antarctique
Des poussières disséminées au-dessus de l'Antarctique il y a cinq cent mille ans témoignent de l'explosion d'une grosse météorite dans la haute atmosphère. Un phénomène de ce type, ne laissant aucun cratère, s'est produit en Sibérie en 1908.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8547534.stm

Phobos
La sonde Mars Express a frôlé au plus près Phobos, un des deux petits satellites de la Planète Rouge. L'analyse de la trajectoire devrait préciser la structure interne de Phobos. C'est le passage le plus rapproché (à 67 km) qu'effectue Mars Express parmi une série de douze.
http://www.esa.int/esaCP/SEML9Q6K56G_index_0.html

LHC, c'est reparti
Après la trêve hivernale, l'accélérateur géant a été remis en marche pour une longue période qui devra l'amener à la moitié de son énergie nominale.
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/03/100303-lhc-large-hardron-collider-restart-big-bang/

Trou noir sculpteur
Il semble que les galaxies subissent parfois des séances de "sculpture" par les trous noirs supermassifs en leur coeur. C'était déjà soupçonné pour un trou noir orphelin, et Chandra nous en donne une autre preuve pour la galaxie NGC 1068.
http://chandra.harvard.edu/press/10_releases/press_030310.html

Fossiles stellaires, suite
La quête de fossiles stellaires semble s'intensifier. Après la découverte de nombreuses étoiles pauvres en métaux (cf. news "Fossiles stellaires" du 21/2/2010), voici une étoile extra-pauvre - elle contient environ 5000 fois moins d'éléments lourds que notre Soleil.
http://www.ciw.edu/news/old_star_missing_link_galactic_evolution
http://www.cfa.harvard.edu/news/2010/pr201003.html
11:35:36 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 87 - Evaluation : 8.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 mars 2010

Fusion
Une nouvelle étape à été franchie vers la domestication de la fusion nucléaire, la source d'énergie des étoiles. (ULg)
http://news.nationalgeographic.com/news/2010/01/100128-nuclear-fusion-power-lasers-science/

Mars et la Lune
Les deux 'planètes' sont au plus près de la Terre, et proches l'une de l'autre dans le ciel. (ULg)
http://www.astronomy.com/asy/default.aspx?c=a&id=9022

Geoffrey Burbidge (1925-2010)
Décès de Geoffrey Burbidge, l'un des astrophysiciens contemporains les plus éminents. Il expliqua comment le soleil et les étoiles produisent leur énergie. (ULg)
http://www.latimes.com/news/nationworld/nation/la-me-geoffrey-burbidge30-2010jan30,0,7574635.story

U Sco
L'éruption attendue de la nova récurrente U Scorpii a été détectée par des astronomes amateurs. L'étoile fait maintenant l'objet d'une campagne globale d'observation dans tout le domaine électromagnétique, des rayons X aux ondes radio. Le phénomène de nova est dû à l'explosion thermonucléaire de l'hydrogène accumulé par une étoile naine blanche à partir d'un compagnon proche. Ce phénomène se répète plus ou moins régulièrement à intervalles de milliers d'années. Dans le cas de naines blanches massives, l'accrétion peut être plus importante et la fréquence de répétition plus rapide - environ dix ans pour U Sco. (ULg)
http://www.skyandtelescope.com/community/skyblog/newsblog/83025892.html

Pluton
Les photos prises par le télescope spatial Hubble montrent les changements saisonniers subis par la planète naine. Avec une "année" de 248 ans ces changements sont très lents. Néanmoins, on peut voir les conséquences du transfert des glaces d'un hémisphère à l'autre. L'aspect de la petite planète semble s'être le plus transformé entre 2000 et 2002. La teinte jaunâtre de Pluton serait due à l'action des UV solaires sur le méthane qui se décomposerait en laissant des dépôts de carbone.
Les images ont été obtenues en 2003 et 2004 mais elles sont si petites qu'il a fallu des années de traitement intensif pour en tirer des conclusions. La planète sera survolée à grande vitesse en 2015 par la sonde New Horizons et les données de Hubble seront d'une importance capitale pour bien préparer cette mission. (ULg)


http://www.nasa.gov/mission_pages/hubble/science/pluto-20100204.html

WMAP
Parmi les conclusions de sept années d'observations par le satellite WMAP, on notera la détermination précise (à cent vingt millions d'années près) de l'âge de l'univers : 13 milliards 730 millions d'années. (ULg)
http://news.discovery.com/space/the-universe-is-precisely-1375-billion-years-old.html

17:16:25 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 48 - Evaluation : 9.08

Veuillez évaluer cet article :
10 


26 février 2010

WASP-12b
La planète géante qui tourne autour de l'étoile W-12 en un peu plus d'un jour est extrêmement chaude ("Planète chaude") et doit s'évaporer inexorablement. Sa température de 2200 °C n'est cependant pas due uniquement au rayonnement stellaire. Les effets de marée contribuent à échauffer la planète. Dans le cas analogue de WASP-18b ("Planète chaude") les astronomes invoquaient les effets de marées pour prédire l'éclatement de la planète ou son plongeon dans l'étoile. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/planet-wasp-12b-unwinds.html

Encelade
Les images d'Encelade obtenues lors du survol par Cassini en novembre dernier montrent une forêt de nouveaux jets émanant des fractures de la zone polaire australe. La carte thermique détaillée d'une de ces fractures a pu être établie et permettra de trouver des corrélations entre les geysers et les points chauds. Ceux-ci apparaissent confinés dans une bande étroite d'un kilomètre de large le long des fractures.
Les différents survols montrent d'importantes variations de l'activité des geysers. (ULg)
http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2010-061&cid=release_2010-061&msource=n20100223&tr=y&auid=5974065


Astéroïdes
Les missions spatiales semblent montrer que les petits astéroïdes sont couverts, ou faits entièrement, de cailloux et de poussières. Pourtant leur rotation souvent très rapide ne les détruit pas. La cohésion interne ne serait pas due à la gravité mais aux forces moléculaires classiques de van der Waals. Celles-ci sont plus efficaces, étant proportionnelles à la surface de contact entre les particules plutôt qu'à leur masse. (ULg)
http://physicsworld.com/cws/article/news/41774


Hickson 31
De nouvelles observations par des télescopes spatiaux permettent de décrire les interactions d'un groupe compact de galaxies naines et de prédire leur fusion finale. (ULg)
http://www.universetoday.com/2010/02/23/better-late-than-never-dwarf-galaxies-finally-come-together/


Envahisseurs galactiques
On suspectait leur présence, mais les preuves manquaient encore.
Aujourd'hui, leur signature chimique a enfin dévoilé ces envahisseurs galactiques. Un quart des amas globulaires associés à la Voie Lactée ne lui appartenaient pas au départ : il s'agit d'amas associés à des galaxies naines "avalées" par notre Voie Lactée, et qui sont venus s'ajouter à notre Galaxie il y a quelques milliards d'années seulement.
Notre Galaxie aurait donc cannibalisé plus de naines qu'on ne le pensait... (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1714&Itemid=2

xit la soupe
L'origine de la vie pose toujours question. Il y avait la théorie de la "soupe primordiale" - de petits lacs, soumis au rayonnement UV solaire, où se serait developpée la vie - mais elle vient d'être rejetée par une équipe anglo-saxonne au profit des sources hydrothermales des grands fonds marins... (ULg)
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=30141

WMAP
Nouvelle analyse des données de WMAP : l'âge de l'Univers passe à 13.75+-0.11 Gyr (contre 13.73+-0.12 auparavant) ; des oscillations acoustiques ont été détectées, permettant d'estimer la quantité d'hélium produite après le Big Bang ; et l'inflation semble confirmée. Par contre, le déficit en photons fossiles près des amas de galaxies n'atteint que la moitié de la valeur prévue par la théorie... (ULg)
http://www.sciencenews.org/view/generic/id/55957/description/Ancient_dawns_early_light_refines_age_of_universe
18:10:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 59 - Evaluation : 6.53

Veuillez évaluer cet article :
10 


Milieu interstellaire
L'observation spectrale de 1857 étoiles a permis de préciser la structure du milieu interstellaire proche grâce à l'analyse de spectres du calcium ionisé et du sodium, obtenus principalement avec le VLT/ESO.
La présence de tunnels et de cavités montre l'activité récente de supernovae dans notre environnement galactique.
http://www.aanda.org/content/view/438/42/lang,en/

Encelade
Les observations de la sonde Cassini révèlent la présence d'eau ionisée négativement dans les geysers s'élevant du pôle sud de la lune de Saturne. Avec la présence d'éléments comme le sodium, il s'agit d'un indice supplémentaire de l'existence d'un océan souterrain.


http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8495663.stm

Hélium primordial
En combinant des années d'observation par le satellite WMAP et deux télescopes situés en Antarctique, les astronomes ont décelé pour la première fois l'hélium pré-stellaire dans le fond cosmique micro-onde.
La connaissance de la proportion de l'hélium par rapport à l'hydrogène est d'une importance capitale pour comprendre l'évolution de l'univers. Le nouveau télescope spatial Planck devrait préciser ces données.
http://www.newscientist.com/article/mg20527463.700-helium-clue-found-in-echo-of-the-big-bang.html

Comètes
L'étude d'un grain de la comète Wild 2 indique qu'il s'est peut-être formé près du Soleil et qu'il a dû migrer jusqu'à la ceinture de Kuiper avant d'être incorporé dans la comète. Ce grain fait partie des échantillons récoltés in situ par la sonde Stardust en 2004 et amenés sur Terre en 2006. D'autres grains avaient fourni des conclusions analogues (i.e., "Stardust" et "Stardust").
http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=wild-2-stardust-coki
https://publicaffairs.llnl.gov/news/news_releases/2010/NR-10-02-13.html

Exoplanètes en terrain inconnu
Contrairement à ce qui est souvent répété, il serait possible de former des planètes autour d'étoiles très massives... La détection devra toutefois attendre le lancement du JWST, successeur du télescope spatial Hubble.
http://arxiv.org/abs/1002.4693
10:35:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 47 - Evaluation : 6.02

Veuillez évaluer cet article :
10 


21 février 2010

Fossiles stellaires
Trouver les premières étoiles, composées seulement d'hydrogène et d'hélium, est une quête difficile. De nouveaux modèles montrent qu'il n'existe que de subtiles différences entre étoiles "pauvres en métaux" et "extrêmement pauvres en métaux" - d'où la difficulté de les trouver.
Heureusement, de nouvelles données de l'ESO arrivent à dénicher cette signature, révélant toute une population d'étoiles très vieilles...
http://www.eso.org/public/news/eso1007/

Supernovae
*Les derniers résultats du télescope spatial X Chandra indiquent que les supernovae de type Ia proviennent très souvent de la coalescence de deux naines blanches plutôt que de l'accrétion lente de matière par une naine blanche. C'est la faiblesse de l'émission X *avant l'explosion qui permet de distinguer le scénario de fusion de l'autre. L'échantillon observé étant limité, il reste à évaluer l'incidence cosmologique de cette découverte : les supernovae de type Ia servent d'indicateurs de distance dans l'univers lointain.
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2010/feb/HQ_10-042_Chandra_cosmic_explosions.html

Rayons cosmiques
L'observation des restes d'anciennes supernovae semble confirmer l'hypothèse selon laquelle elles sont la source majeure des rayons cosmiques. Les supernovae les plus récentes émettent le plus de rayons gamma de très haute énergie et produiraient les rayons cosmiques les plus énergétiques. Les champs magnétiques y sont les plus puissants et favoriseraient l'accélération des particules.
http://www.astronomynow.com/news/n1002/15fermi/

Météorite de Murchison
L'analyse chimique de la célèbre météorite a permis l'identification de pas moins de 14 mille molécules, la plupart organiques, dont 70 acides aminés.
Les scientifiques en concluent que la météorite contient des millions de composés différents - composés qui devaient déjà être présents à l'origine du système solaire.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8516319.stm

Herschel
Cassini a survolé de près Mimas et son cratère géant Herschel, témoin d'un impact qui aurait pu détruire cette lune de saturne.
http://www.universetoday.com/2010/02/15/cassini-survives-close-encounter-of-the-death-star-kind/
11:30:35 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 66 - Evaluation : 5.67

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|18|19