AstroGAS

28 décembre 2005

Noel au LAC (observatoire privé de JLuc Dighaye)
Quelques membres du GAS avaient fait le déplacement
pour assister à un joli feu d'artifice.
M. H. Ruland (Licht. Optics, Hasselt) était de la partie.
EJ





08:14:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 2 - Evaluation : 2.50

Veuillez évaluer cet article :
10 


20 décembre 2005

La nuit de la St Sylvestre
La nuit de la St Sylvestre sera plus longue que prévue La Terre tourne sur elle-même de moins en moins vite, principalement à cause des interactions avec la Lune. La conséquence est une légère aumentation de la longueur du jour. Pour conserver la cohérence entre le Temps Universel Coordonné (UTC) défini par la rotation de la Terre et le Temps Atomique (TAI) beaucoup plus stable, il est nécessaire d’ajuster périodiquement le Temps Atomique pour qu’il reste en phase avec le Temps Universel Coordonné.L'IERS (International Earth Rotation Service), dont le siège est à l'Observatoire de Paris, a annoncé qu'une nouvelle seconde intermédiaire serait ajoutée le 1er Janvier 2006, la première depuis le 1er Janvier 1999. L'insertion de cette seconde dite "intercalaire" (identifiée 23h 59m 60s UTC) aura lieu entre le 31 Décembre 2005 à 23h 59m 59s UTC et le 01 Janvier 2006 00h 00m 00s UTC.
http://www.iers.org/

Rhéa par Cassini ... en rase motte aussi
Voici une des dernières images de Rhéa, le plus gros satellite de Saturne (1500km de diamètre) après Titan.
Cette vue est une composition de 21 vues dans le visible. On remarque l'énorme cratère baptisé Tirawa (nom indien Pawnee) en haut à droite qui est lui même recouvert de cratères soulignant son ancienneté.
Le cratère circulaire situé au Sud Est de ce grand bassin d'impact fait 50km de diamètre, son bord est imagé sur la photo suivante en détail.
Images prises par le télé de Cassini durant son survol le 26 Novembre 2005 d'une distance comprise entre 80.000 et 60.000 km. (JP Martin)


Image haute résolution !!
http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA07763.jpg
et une vue impresionnante en rase-motte : Vue oblique du terrain cratérisé de Rhéa prise aussi le 26 Nov 2005 lors du survol à seulement 620km d'altitude pour cette photo ! Le grand cratère occupant le centre de l'image fait 90km de diamètre.


http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA07765.jpg
http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2005/astronews-net-18dec05.htm#RHEA

De la couleur pour Hypérion
Nous connaissons l'étrange aspect de cette mini lune (250km de diamètre) d'aspect pierre ponce. Cassini vient de l'imager en gros plan et en fausse couleur. Voici le cratère Meri recouvert par d'autres cratères plus petits. C'est le cratère que l'on voit en bas à droite sur la photo globale de ce satellite.
Fausse couleur créée à partir d'informations UV, verte et IR, permet de voir des variations géologiques de surface dues à des compositions de sol différents. (JP Martin)


Image prise le 26 Sept 2005 d'une distance de 18.000km.
http://photojournal.jpl.nasa.gov/jpeg/PIA07768.jpg

2ème anniversaire pour Opportunity !
Le 11 Décembre 2005 Opportunity commencait sa deuxième année martienne.
Il se trouve maintenant près du cratère Erebus dont on voit ici un extrait du panorama d'un affleurement rocheux appelé Olympia. Il est composé de roches riches en sulfate qui se sont formées on le pense sous l'influence d'eau peu profonde. (JP Martin)


http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2005/astronews-net-18dec05.htm#OPPORTUNITY
16:50:31 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


De nouveaux acteurs dans le monde chaotique d’Uranus
Deux chercheurs américains ont mis en évidence une nouvelle paire d’anneaux et deux nouvelles petites lunes autour d’Uranus, grâce à des images prises par le télescope Hubble. Les deux nouvelles lunes s’appellent Mab et Cupid, d’après deux personnages du théâtre de Shakespeare, et l’une d’elle partage son orbite avec le plus éloignés des deux anneaux, expliquent Mark Showalter et Jack Lissauer dans la revue Science publiée aujourd’hui.
Ces nouveaux anneaux sont loin d’Uranus et forment un deuxième système. Le diamètre du plus grand des deux anneaux est deux fois plus large que celui des anneaux déjà connus. La lune Mab, qui partage son orbite avec cet anneau extérieur, lui fournirait sa matière première, précisent Showalter (SETI Institute) et Lissauer (Ames Research Center/ NASA).
L’autre anneau, plus proche de la planète, n’a pas de source de ravitaillement évidente.
Il pourrait résulter de la destruction d’une lune d’Uranus, suggèrent les deux auteurs. Le monde d’Uranus est en effet très agité et ces découvertes le confirment. Les lunes et les anneaux forment un monde très dense en perpétuelle évolution. La comparaison des images prises par Hubble ces trois dernières années avec des images plus anciennes des sondes Voyager, révèlent que les orbites des lunes évoluent de façon hasardeuse. Lissauer a calculé que des collisions entre les lunes devraient se produire dans quelques millions d’années.


http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2005/astronews-net-28dec05.htm#URANUS

HD 12039
HD 12039 est une étoile semblable au Soleil dans son enfance.
Les observations infrarouges par le télescope spatial Spitzer indiquent la présence d'un anneau de débris d'un rayon de 4 à 6 UA. Cet anneau ressemble à une ceinture d'astéroïdes et pourrait signaler la présence d'une grosse planète, mais aussi de planètes telluriques à un stade plus ou moins avancé de leur formation. (ULG)
http://uanews.org/cgi-bin/WebObjects/UANews.woa/9/wa/MainStoryDetails?ArticleID=12049

Rayons gamma galactiques
Les rayons gamma galactiques les plus énergétiques ont été détectés par l'observatoire du Milagro au Nouveau Mexique. Ils confirment les théories actuelles sur l'interaction entre les rayons cosmiques et le gaz interstellaire galactique. (ULG)
http://www.newscientistspace.com/article/dn8469-observatory-spots-galaxys-most-energetic-gamma-rays.html

Une seconde de plus !
Une seconde intercalaire sera ajoutée à la fin de cette année 2005 afin que le temps universel coordonné (UTC) soit en accord avec la rotation un peu fantaisiste de notre planète.
Ce temps universel est celui mesuré par les horloges atomiques et est extrêmement précis, beaucoup plus précis que notre planète parcourant son orbite et pour qu'il y ait accord des temps (avec le temps solaire de la rotation de la Terre, ce qui nous importe à nous), de temps en temps (c'est le cas de le dire!) il faut corriger.
C'est ici le cas, et cela va garantir un accord de mieux qu'une seconde de variation sur quelques centaines de millions d'années.
Ce sera la 23ème introduction d'une seconde depuis 1972 et la première depuis la dernière il y a sept ans.
En fait ce changement, au lieu de s'effectuer à minuit le 31 Décembre 2005 au soir se fera une heure plus tard on passera de 1H59 à 1H60 sec puis à 2H00.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saut_de_seconde

Dioné
Cette image est une combinaison de filtres RGB afin d'atteindre une coloration "naturelle", elle a été prise le 22 Septembre 2005 et diffusée récemment seulement. La distance de Cassini à la planète était de 800.000km.


10:03:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 36 - Evaluation : 9.08

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 décembre 2005

Halos et spirales
Les galaxies spirales normales sont entourées de vastes halos de gaz très chaud, émettant dans le domaine X. Ce phénomène, déjà connu pour les spirales actives, a été confirmé par le satellite XMM-Newton. Dans les deux cas, l'origine du halo doit être recherchée dans les zones de formation stellaire et les supernovae. (ULG)
http://www.esa.int/esaCP/SEMWAMVLWFE_index_0.html

GRB bref
Trois cas de sursaut gamma bref dans des galaxies elliptiques proches semblent confirmer que ce phénomène est dû à l'ingestion d'une étoile à neutrons par un trou noir. (ULG)
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2005-12/ci-alo121205.php
http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2005/pr-32-05.html

Hayabusa
Par suite de problèmes techniques la sonde n'a pu profiter de la fenêtre de retour qui devait l'amener sur Terre en 2007. Les techniciens espèrent pouvoir effectuer la manoeuvre dans quelques années. (ULG)


http://www.spaceflightnow.com/news/n0512/14hayabusa/

Anneau F
Vu de profil, l'anneau F de Saturne peut présenter un curieux renflement dont l'origine intrigue les astronomes. (ULG)


http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA07651

Sirius B
La masse du compagnon de Sirius, une naine blanche, a été déterminée avec précision à partir du décalage spectral gravitationnel de la lumière qu'il émet. Sirius B pèse pratiquement autant que notre Soleil tout en n'étant pas plus gros que la Terre. (ULG)


http://www.eurekalert.org/pub_releases/2005-12/eic-auh121205.php

2004 XR 190
Une petite planète découverte dans la ceinture de Kuiper montre une orbite très curieuse, presque circulaire, très inclinée sur l'écliptique et au-delà de 50 UA du Soleil. En principe, la ceinture de Kuiper est peuplée d'objets éjectés par l'influence de Neptune et qui naviguent entre 30 et 50 UA. Ceux qui s'aventurent au-delà de ces limites ont des orbites très excentriques. Il faudra donc trouver une autre explication pour 2004 XR 190, alias Buffy. (ULG)


http://www.cfeps.astrosci.ca/4b7/index.html

Aurores martiennes
La Planète Rouge présente souvent des aurores mais, contrairement à la Terre et aux planètes géantes, elles ne sont pas associées aux pôles. Le champ magnétique de Mars est très irrégulier, ancré dans des roches superficielles, et très différent d'un champ classique dipolaire. Les aurores peuvent donc se produire un peu partout.
L'interaction du vent solaire et du gaz carbonique atmosphérique provoque des émissions ultraviolettes plutôt que les superbes couleurs de nos aurores polaires. (ULG)
http://www.berkeley.edu/news/media/releases/2005/12/12_mars.shtml
22:33:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 86 - Evaluation : -0.91

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 décembre 2005

Matière noire
De nouvelles mesures de la distorsion gravitationnelle des images de galaxies dans deux amas ont permis d'y cartographier avec précision la distribution de la matière noire. Cette matière mystérieuse est dix fois plus abondante que la matière normale. La présente analyse tend à prouver qu'elle est constituée d'un gaz de particules "sans collisions". (ULG)
http://www.jhu.edu/news_info/news/home05/dec05/darkmatt.html

Tempêtes sur la Lune
Une expérience installée sur la Lune à l’époque des missions Apollo a fourni aux chercheurs des indices sur un bien surprenant phénomène qui semble se produire sur la ligne de partage entre le jour et la nuit lunaire. Aujourd'hui, cette expérience nous révèle que chaque matin, des poussières se mettent à voler... un effet qui serait dû à de l'électricité statique. La fin du mystère des phénomènes lunaires transitoires ?
http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=235
http://science.nasa.gov/headlines/y2005/07dec_moonstorms.htm

Arpentage galactique
La distance du bras spiral "de Persée" a été déterminée avec grande précision en utilisant une méthode de triangulation.
Au lieu d'un théodolite les astronomes ont utilisé le réseau VLBA d'antennes radio s'étendant d'Hawaii aux Caraïbes.
La base du triangle n'était autre que l'orbite de la Terre,
et les sources, des nuages de méthanol entourant des étoiles jeunes. Le bras de Persée s'avère plus proche que ce que l'on admettait généralement. La méthode sera appliquée à d'autres bras afin de mieux comprendre la structure de notre Galaxie. (ULG)


http://www.newscientistspace.com/article/dn8436-spiral-arm-of-milky-way-looms-closer-than-thought.html

Hayabusa (suite)
Incertitude de plus en plus grande concernant le succès de la prise d'échantillon lors de l'atterrissage présumé sur l'astéroïde Itokawa.
On ne saura le fin mot de l'histoire que lorsque la sonde sera revenue sur Terre, si elle revient.
http://dsc.discovery.com/news/briefs/20051205/japanasteroid_spa.html
22:32:17 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 115 - Evaluation : 8.28

Veuillez évaluer cet article :
10 


08 décembre 2005

Idée cadeau
Si vous manquez d’idées cadeau pour les fêtes voici un merveilleux livre :


réalisé par la non moins extraordinaire Yaël Nazé. On y retrouve à foison la bonne humeur et les cocasseries de Yaël qui rendent le discours scientifique si agréable...En outre, histoire d’éviter de nous en faire voir de toutes les couleurs pour la suivre dans son kaléidoscope, elle n’a pas manqué de faire appel à ses talents de vulgarisatrice en ponctuant judicieusement les différents chapitres de rappels propices à nous ouvrir les portes vers ce nouveau monde . Je vous le conseille vivement pour
agrémenter les longues veillées d'hiver.

L'article suivant est de JP Martin

Il s'agit du livre "Les couleurs de l'Univers" par Yaël Nazé qui est astronome. Ingénieur civil et docteur en sciences, elle travaille actuellement à l’Institut d’astrophysique et de géophysique de l’université de Liège

Ce livre a pour but de nous montrer les différents messages des objets astronomiques basés sur leur unique information : la lumière (ou plutôt les photons) qui nous atteignent.

À quoi ressemble la Voie lactée dans l’infrarouge ? Que cachent les nuages de poussière qui voilent des parties entières du ciel ? Avec la découverte des ondes électromagnétiques (ondes radio, ultraviolet, infrarouge, rayons X, gamma), le ciel s’est teinté de nouvelles couleurs, changeant totalement d’aspect, jusqu’à révéler des phénomènes d’une violence insoupçonnée. Les télescopes du monde entier obtiennent maintenant des images d’un univers inconnu que l’auteur nous apprend à comprendre. Riche en anecdotes parfois cocasses sur des découvertes qui doivent parfois au hasard ou à la persévérance obstinée de chercheurs, le livre invite le lecteur à découvrir un monde invisible à l’œil. Des mystérieux quasars au rayonnement cosmologique, c’est à un voyage au fil de ce nouvel arc-en-ciel que nous convie l’auteur.

Voici le plan de ce livre, chaque chapitre peut être lu indépendamment mais l'ensemble forme un tout qui nous fait toucher du doigt le message des étoiles.

L'étrange histoire de la lumière
A travers l'arc-en-ciel
Radio : être à l'écoute de l'Univers
Astronomie infrarouge : découvrir les coulisses de l'Univers
Astronomie ultraviolette : étudier la composition de l'Univers
Astronomie X : observer la violence de l'Univers
Astronomie γ : attendre des surprises de l'Univers


© 2005, 224 pages, , nombreuses illustrations en couleurs, code Belin 004112, ISBN 2-7011-4112-5
Prix : 23 Euros
12:30:05 - Thierry - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Brillant bolide au dessus de l'Australie
Les habitants d'Australie Occidentale ont eu le privilège d'assister au spectacle insolite d'un très brillant météore traversant le ciel, illuminant la nuit. Selon Peter Birch, astronome à Perth, l'objet qui s'est consumé en traversant l'atmosphère terrestre avait probablement la taille d'un ballon de basket.
Il est entré à travers l'état d'Australie Occidentale et a brûlé dans l'atmosphère en chutant en direction du sud-ouest, tombant probablement dans l'océan au sud. Le météore a illuminé la campagne sur des centaines de kilomètres autour du sud-ouest de l'Australie Occidentale.
Les témoins racontent que le ciel s'est illuminé vers 10h00 UTC (9:00pm AEDT) et la lumière a été suivi par une détonation qui a ébranlé les bâtiments.


http://www.abc.net.au/news/newsitems/200512/s1523140.htm

La Nébuleuse du Crabe (par le HST)
est également connue sous le nom de M1, soit le 1er objet de la célèbre liste établie par Charles Messier, lequel passait en revue tous les objets célestes qui n'étaient pas des comètes. On sait maintenant que ce Crabe cosmique est en fait un rémanent de supernova, un nuage de débris en expansion suite à la mort explosive d'une étoile massive. Sur Terre, l'éclat de la catastrophe stellaire a pour la première fois été observé par les astronomes en l'an 1054 de notre ère.
Composé de 24 poses prises en octobre 1999, janvier 2000, et décembre 2000, cette mosaïque du Télescope spatial Hubble s'étend sur environ 6 années-lumière. Les couleurs des filaments intriqués dans le nuage de débris permettent d'identifier la lumière émise par des atomes d'hydrogène, d'oxygène et de soufre. La lueur bleue fantomatique qui baigne le coeur de la nébuleuse est émise par des électrons de haute énergie accélérés par le pulsar central du Crabe.
Comptant parmi les objets les plus exotiques auxquels sont confrontés les astronomes modernes, un pulsar est une étoile à neutrons, le coeur en rotation rapide de l'étoile effondrée. La Nébuleuse du crabe se trouve à environ 6 500 années-lumière de nous, dans la constellation du Taureau.



Le retour de Stardust
Stardust est cette sonde de la NASA lancée en février 1999 et qui est passée dans la queue de la comète Wild 2 en Janvier 2004. Le principal attrait de Stardust (poussières d’étoiles) est sa capacité à recueillir des poussières de la queue de la comète et ceci à l’aide d’une sorte de raquette de Tennis couverte d’un gel (appelé aérogel) dans lequel les particules vont se loger.
Stardust était passée dans la queue de la comète Wild 2 à seulement 200km du noyau.
La collecte de poussières cométaires avait été un succès.
La NASA communique maintenant son retour sur Terre pour le 15 Janvier 2006.
Il y a cependant un petit problème..., vous vous rappelez sans doute la mésaventure de la sonde Genesis lors de son retour, les boulons explosifs qui devaient faire ouvrir les parachutes n'avaient pas fonctionné. Et bien ce sont les mêmes qui sont montés sur Stardust..., alors le 15 Janvier on va croiser les doigts!!! (JP Martin)



Quatre lunes d'un coup
Superbes instants ce 17 Octobre 2005 quand cette image de Cassini de 4 lunes de Saturne tombent sur les écrans. On y voit Titan (5150km de diamètre), Dione (1120km), Prométhée (100km) et Telesto (24km) ce petit point au loin. (JP Martin)


Comme d'habitude, vous trouverez toutes les dernières images de Cassini au JPL Les prochains survols : http://saturn.jpl.nasa.gov/home/index.cfm
Tout sur les orbites de Cassini par The Planetary Society.
10:22:57 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


04 décembre 2005

La tête de Cheval
Bonjour,

Ayant reçu ce jeudi ma nouvelle roue à filtre (la CCD devient vraiment grosse avec la CFW10!), j'ai profité de la soirée dégagée pour tenter la tête de cheval, pour comparer tous mes filtres...(Baader m'a envoyé ses prototypes Halpha et Hbeta)

Beaucoup (vraiment beaucoup) de vent, trois poses de Halpha et puis, une couche de nuages qui fait son apparition :o(



Matériel:
AP 130 @f/6
AP 900 GTO
ST-10XME
Filtre Baader (prototype) Halpha
3x20 minutes, médiane, niveaux.

L'image se trouve également sur mon site

Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo
16:47:26 - Didier - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


03 décembre 2005

De l'eau au début de l'histoire de Mars
François Poulet, de l'Institut d'astrophysique spatiale (France), et ses collègues américains et européens viennent de publier leurs analyses des informations récoltées durant 18 mois par OMEGA (Observatoire pour la Mineralogie, l'Eau, les Glaces et l'Activite), un instrument d'observation embarqué sur la sonde européenne Mars Express en orbite autour de Mars. Les chercheurs ont détecté plusieurs dépôts de phyllosilicates dans de nombreuses régions de la planète rouge datant du Noachien, la première période géologique martienne qui s'est terminée il y a 3,5 milliards d'années. Dans d'autres zones, ils ont identifié le présence de sulfates. Phyllosilicates et sulfates sont tous des minéraux hydratés aux origines très différentes. En effet, les premiers ont besoin pour se former de grandes étendues d'eau disponibles sur une longue période ; les seconds nécessitent également de l'eau mais pas de façon permanente et dans un milieu acide. Selon le scénario des chercheurs, il y aurait eu sur Mars, tôt au Noachien, de grandes quantités d'eau qui auraient formé un système hydrologique actif et contribué à donner naissance aux phyllosilicates. Puis vers la fin de cette période, les conditions auraient commencé à changer, l'environnement devenant plus sec, plus acide (en raison d'une importante activité volcanique) et donc plus propice aux sulfates. (Nature / S&T Presse/ info Science)
http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2005/astronews-net-01dec05.htm#MARSIS
http://www.infoscience.fr/breves/breves.php3?niv=1&Ref=1859

1995-2005 : SOHO fête ses dix ans !
Le satellite d'observation du Soleil SOHO célèbre ce 2 décembre son dixième anniversaire.
Initialement ce projet, issu d'une collaboration exemplaire entre les agences spatiales européenne (Esa) et américaine (Nasa), ne devait durer que deux ans. Mais la qualité et l'importance des données récoltées sur le Soleil et l'héliosphère ont par deux fois fait reculer la date de sa retraite, désormais prévue pour 2007. Et pourtant, la carrière du satellite n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. Le 25 juin 1998, la liaison avec SOHO est interrompue. Une succession d'erreurs commises au sol a entraîné une mauvaise orientation du satellite et la coupure des transmissions. Le contact est rétabli en novembre 1998, mais quelques mois plus tard, le dernier gyroscope de l'appareil lâche et les ingénieurs sont contraints de faire sans. En juin 2003, SOHO est à nouveau dans le noir ; l'antenne principale (HGA) s'est bloquée et le contrôle de la sonde doit être assuré par l'antenne secondaire qui n'a pas besoin d'être repositionnée régulièrement.
Malgré ces petits soucis techniques, le bilan du satellite est remarquable. En dix ans, SOHO a permis la découverte de 1000 comètes, 2300 articles scientifiques basés sur ses informations ont été publiés et ses archives renferment aujourd'hui l'équivalent de 16 térabytes de données ! (ESA/NASA/S&T Presse/ info Science)


http://www.infoscience.fr/breves/breves.php3?niv=1&Ref=1857
http://www.esa.int/esaSC/SEMC09VLWFE_index_0_ov.html

Un observatoire au pied de la Cordillère des Andes
C'est en Argentine, dans la province de Mendoza, au pied de la Cordillère des Andes, que vient d'être inauguré - treize ans après sa conception - le plus grand observatoire de rayons cosmiques au monde. Fruit d'une collaboration internationale réunissant 16 pays (dont la France et les Etats-Unis), l'Observatoire Pierre Auger s'étend sur près de 3000 kilomètres carrés ! Ce gigantisme s'explique par la difficulté que représente la détection du rayonnement cosmique extrême. Les rayons cosmiques sont en effet très rares dans le domaine des hautes énergies (un par kilomètre carré et par siècle). Pour les étudier, les astronomes passent par l'analyse des particules dites "secondaires" qui naissent par milliards lorsqu'un rayon cosmique pénètre dans l'atmosphère. La détection de ces particules peut se faire lors de leur traversée de l'atmosphère à l'aide de télescopes à fluorescence ou au sol lorsqu'elles frappent la surface de la terre. L'Observatoire Auger exploite pour la première fois ces deux méthodes à travers un vaste réseau de 1600 détecteurs à eau et de 24 télescopes. Grâce à lui, plusieurs dizaines de rayons cosmiques peuvent être observés par an, contre quelques dizaines en plus de 40 ans pour l'ensemble des précédents dispositifs. Un second observatoire similaire pourrait voir le jour dans l'hémisphère Nord, au Colorado (Etats-Unis) - peut-être dès 2007. (CNRS / S&T Presse/ Info Science).
http://www.infoscience.fr/breves/breves.php3?niv=1&Ref=1853

Bulles de Persée
Les fameuses cavités creusées dans le nuage de gaz englobant l'amas de galaxies de Persée sont dues à l'action du trou noir supermassif au coeur de la galaxie centrale géante NGC 1275.
Des images X accumulées durant 270 heures par l'observatoire spatial Chandra apportent de nouvelles informations sur le sujet.


http://chandra.harvard.edu/press/05_releases/press_120105.html

G117-B15A
Ainsi qu'on le suspectait depuis des années, il semble se confirmer qu'une naine blanche aux pulsations régulières pourrait détrôner les horloges atomiques et les pulsars milliseconde comme meilleur chronomètre de l'univers. (ULG) http://mcdonaldobservatory.org/news/releases/2005/1201.html

2003 EL61
Une deuxième lune a été découverte pour un des KBO géants.
Ceux-ci semble posséder plus souvent des lunes que le KBO moyen. (ULG)
http://www.newscientistspace.com/article/dn8402--second-moon-spotted-circling-cigarshaped-world.html
http://www.gps.caltech.edu/~mbrown/2003EL61/#moon
23:29:42 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 51 - Evaluation : 8.16

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 décembre 2005

Petite exoplanète
Un petit télescope de l'observatoire de l'ESO à La Silla a permis la découverte d'une des plus petites exoplanètes connues auprès d'une étoile naine. La précision de l'instrument permettra d'évaluer l'incidence d'exoplanètes parmi ce type d'étoiles, peu brillantes mais très nombreuses dans la Galaxie.
http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2005/pr-30-05.html

Mars et Titan, succès européens
Un an après le lancement d'Huygens et deux ans après l'arrivée de Mars Express dans la banlieue rouge, l'ESA fait le point sur les dernières découvertes de ces deux missions exceptionnelles.
MARSIS, le radar de 40 m de Mars Express, a découvert la trace d'un ancien cratère de 250 km de diamètre sous la surface de Mars. En collaboration avec MaRS, ill a également sondé l'ionosphère martienne: il y a trouvé une couche supplémentaire et des structures complexes. Et sous la surface, MARSIS aurait trouvé des traces de glace enterrée ! Enfin, OMEGA, un autre instrument de Mars Express, a détécté des phyllosiclicates et des sulfates hydratés, deux types de roches formés par l'eau liquide (à condition que celle-ci soit restée un temps non négligeable à la surface).


Plus loin de la Terre, Huygens a exploré Titan en janvier dernier. Les résultats de la pyrolyse et du chromotographe ont enfin été révélés: la composition chimique de l'atmosphère de Titan, depuis 140 km d'altitude jusqu'au sol, est maintenant connue. D'autre part, l'analyse complète des résultats montre qu'Huygens a atterri sur une surface plutot moelleuse - une fine couche de glace sur du sable mouillé par du méthane, qu'il existe une source interne de méthane, des vents violents (450 km/h) et peut-être de la foudre ! (ULG)
http://www.esa.int/SPECIALS/Results_from_Mars_Express_and_Huygens/

Cha 110913-773444
Cette minuscule naine brune est-elle une étoile ou une planète? Et le disque de gaz et de poussières qui l'entoure donnera-t-il naissance à des planètes ou à des lunes?
Voilà un problème de taxonomie soulevé par des observations du télescope spatial Spitzer, et qui s'ajoute aux nombreux autres qu'affrontent actuellement les astronomes.
http://www.cfa.harvard.edu/press/pr0538.html

Hayabusa (suite)
Incertitude toujours quant au retour de la sonde vers la Terre. Les problèmes de moteurs se confirment. Il faut qu'ils soient réparés dans les jours qui viennent sous peine de rater la fenêtre de retour. Il se pourrait que la sonde se soit posée le 20 novembre sur un des moteurs et l'ait endommagé.
Une troisième tentative de récolte d'échantilon semble en tout cas définitivement exclue.
http://today.reuters.com/news/newsArticle.aspx?type=scienceNews&storyID=2005-11-29T091147Z_01_HO933059_RTRUKOC_0_US-SPACE-JAPAN-PROBE.xml&archived=False

La vie sur Mars
L'analyse des données récoltées par le rover Opportunity montre un environnement très hostile à la vie. Mais cela ne concerne qu'une frange de l'histoire de la planète et une petite région. (ULG)


http://www.nasa.gov/home/hqnews/2005/nov/HQ_05415_rover_secrets.html
22:02:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 20 - Evaluation : 5.20

Veuillez évaluer cet article :
10