AstroGAS

27 May 2007

Eau sur Mars (suite)
La détection de concentrations élevées de silice par le rover Spirit est sans doute la meilleure preuve que Mars possédait beaucoup plus d'eau dans le passé.
Une des six roues du rover est bloquée, et c'est dans la trace qu'elle laisse sur le sol que le rover trouve certains des échantillons les plus intéressants. (ULG)


http://www.nasa.gov/mission_pages/mer/mer-20070521.html

Mini-extinction
Un événement semblable à celui qui a provoqué l'extinction des dinosaures se serait produit à plus petite échelle il y a 13.000 ans. Un corps céleste de 5 km de diamètre aurait explosé au-dessus de l'Amérique du Nord conduisant à l'extinction des mammouths et autres mastodontes, ainsi qu'à la disparition des premières civilisations de l'âge de la pierre dans la région. La vague de froid aurait aussi affecté l'Europe et l'Asie. (ULG)
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/6676461.stm

Satellites d'Uranus
La première occultation d'un satellite d'Uranus par un autre a été observée. Cet événement très rare est l'occasion de mesurer certaines caractéristiques de ces lunes lointaines. (ULG)
http://space.newscientist.com/article/dn11891-uranus-moons-seen-overtaking-each-other-for-first-time.html

Gaz carbonique
L'Océan Austral, qui entoure l'Antarctique, est saturé en gaz carbonique et est devenu incapable d'en absorber plus. Cela n'arrange évidemment pas nos problèmes. (ULG)
http://www.planetark.com/dailynewsstory.cfm/newsid/41988/story.htm

Peser les trous noirs
Une nouvelle méthode permettant d'estimer la masse des trous noirs a été testée sur quelques systèmes. Ainsi, le trou noir de CygnusX-1 a été mesuré à 8,7 masses solaires et celui d'une source X de la galaxie NGC 5408 à 2000 masses solaires. Cette dernière mesure est l'une des meilleures indications sur l'existence des trous noirs intermédiaires qui font la jonction entre les trous noirs supermassifs et les stellaires. Cette méthode suggérée en 1998 fait appel aux oscillations quasi-périodiques observées en rayons X. (ULG)
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/topstory/2007/blackhole_weight.html

NGC 6240
Le télescope géant Keck II équipé d'un système d'optique adaptative a permis de résoudre en détail le noyau double de la galaxie NGC 6240. Celle-ci résulte de la collision de deux galaxies dont les noyaux n'ont pas encore fusionné. Les données couvrant tous les domaines de longueurs d'onde depuis les rayons X jusqu'aux ondes radio peuvent maintenant être combinées pour étudier cette collision intergalactique. (ULG)


http://www.newsroom.ucr.edu/cgi-bin/display.cgi?id=1587

Encelade
Les effets de marée sur Encelade permettent d'expliquer l'origine et la fréquence des geysers observés au pôle sud de cette lune de Saturne. Des simulations numériques montrent que les mouvements engendrés au niveau des failles ("tiger strips") permettent à l'eau sous-jacente de s'échapper dans l'espace à certaines phase de l'orbite. (ULG)


http://www.nasa.gov/mission_pages/cassini/media/enceladus_cracks.html

Titan
Les scientifiques ont déterminé la nature des molécules constituant le smog de Titan grâce aux observations réalisées par la sonde Cassini. Il s'agit d'ions lourds de molécules organiques formées à partir de l'azote et du méthane sous l'influence du rayonnement solaire. Ces ions dont la masse peut atteindre des milliers de fois celle du proton retombent graduellement au sol et forment les dépôts sombres que l'on y observe. (ULG)


http://www.ucl.ac.uk/news/news-articles/0705/07051601
16:42:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : -0.73

Veuillez évaluer cet article :
10