AstroGAS

30 May 2007

Cris avant la tempête
Avant une éjection de masse coronale, les éruptions les plus violentes du Soleil, il se prduit une émission radio particulière : notre étoile "crie" avant de se fâcher...
http://www.esa.int/esaSC/SEMOPF9RR1F_index_0.html

Exoplanètes
Les 28 exoplanètes découvertes au cours de l'année écoulée par l'équipe anglo-australo-américaine spécialiste de la chose ont été présentées durant la conférence de l'American Astronomical Society. Cela conduit à un total de 237 exoplanètes connues, aucune d'elles n'étant susceptible d'abriter la vie.
http://www.berkeley.edu/news/media/releases/2007/05/29_exoplanets.shtml

Exoplanètes, bis
Contrairement aux idées reçues, des planètes en orbite autour d'étoiles naines rouges pourraient abriter la vie. Une atmosphère, un champ magnétique et une rotation synchronisée avec l'orbite pourraient protéger certaines régions des rayons X et des éruptions stellaires.
http://www.nature.com/news/2007/070528/full/070528-1.html

Amas de galaxies
Une étude fouillée d'amas et superamas de galaxies montre une activité surprenante dans les galaxies situées loin des centres, dans les banlieues. Trous noirs supermassifs et intense formation stellaire n'y sont pas rares.
http://www.news.ucdavis.edu/search/news_detail.lasso?id=8186

LH54-425
Les observations du satellite FUSE ont permis de décrire en détail l'interaction entre deux étoiles très massives en orbite serrée, en particulier la collision entre les vents émis par les deux astres.
http://www.nasa.gov/centers/goddard/news/topstory/2007/fuse_titans.html

Galaxies naines
Le télescope spatial infrarouge Spitzer a permis la découverte d'une quantité surprenante de galaxies naines dans l'amas de Coma.
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2007-05/nsfc-snt052407.php

Planètes isolées
Les interactions dans les systèmes planétaires devraient conduire à l'éjection d'une forte proportion de planètes. L'espace interstellaire devrait donc regorger de ces mondes isolés. Cela expliquerait aussi les fortes excentricités observées dans les orbites des exoplanètes.
http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2007/529/2

Neutrinos solaires
Un nouveau détecteur commence à prendre des données.
Le détecteur Borexino au Laboratori Nazionali del Gran Sasso est maintenant complètement opérationnel. Ce détecteur, dont le seuil de détection est de 250 keV, permettra l'observation directe des neutrinos solaires émis à 862 keV par le Beryllium-7. Le détecteur est un scintillateur liqude de masse utile 300 tonnes, équippé de 2200 photomultiplicateurs, permettant de détecter les diffusions de neutrinos sur des électrons. Ses résultats devraient permettre de confirmer les phénomène d'oscillation de neutrinos électroniques en d'autres saveurs, et d'affiner notre connaissance du mécanisme de mélange.
Borexino pourra également être utilisé pour l'observation d'antineutrinos en provenance de supernovae, ou produits dans les gerbes de rayons cosmiques.
http://borex.lngs.infn.it/
19:01:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : -0.88

Veuillez évaluer cet article :
10