AstroGAS

07 May 2007

Extraordinaire
La NASA annonce une annonce extraordinaire le 7 mai, au sujet d'un événement stellaire.
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2007/may/HQ_M07046_Chandra_NSU.html

New Horizons
La NASA publie de nouvelles images étonnantes du système de Jupiter prises par la sonde New Horizons. On y trouve le film d'une éruption volcanique sur Io, des images d'aurores, de la lave sur Io, la nouvelle "Petite Tache Rouge", les petits satellites bergers réglant arcs et anneaux, etc.
New Horizons est la sonde spatiale la plus rapide jamais lancée. Elle a atteint Jupiter en treize mois et arrivera près de Pluton en juillet 2015.


http://www.nasa.gov/home/hqnews/2007/may/HQ_07095_Pluto.html

SOFIA
Le "Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy" a effectué son premier vol.
SOFIA est un Boeing 747 aménagé pour effectuer des observations astronomiques en infrarouge. Son télescope de 2m50 observera à plus de 12000 m d'altitude, au-dessus des couches atmosphériques qui absorbent la majorité du rayonnement infrarouge venant du cosmos.
Il ne s'agit cependant que de vols d'essais. Les observations proprement dites ne commenceront qu'en 2009 ou 2010.


http://www.nasa.gov/centers/dryden/news/NewsReleases/2007/07-20.html

Hayabusa, le retour
La sonde japonaise, qui a peut-être recueilli des échantillons de l'astéroïde Itokawa, entreprend son voyage de retour. Elle devrait arriver à bon port en juin 2010.
http://www.jaxa.jp/press/2007/04/20070425_hayabusa_e.html


Glace martienne
Les observations faites par la sonde Mars Odyssey permettent de localiser de façon détaillée la glace souterraine. Il apparaît que celle-ci est située à des profondeurs très variables selon les endroits et que la nature du sol a une grande influence. Les zones très rocheuses pompent beaucoup de chaleur dans le sol de sorte que la glace n'est stable qu'à plusieurs mètres de profondeur. Par contre un sol poussiéreux joue le rôle d'isolant permettant à la glace d'exister à quelques centimètres seulement sous la surface. Ces résultats semblent en accord avec les modèles climatiques de la planète rouge qui indiquent des cycles de réchauffement et de refroidissement et prédisent les échanges entre glace souterraine et eau atmosphérique.


http://www.nasa.gov/mission_pages/odyssey/odyssey-20070502.html

Super-Jupiter ?
Après la plus petite exoplanète, la super-Terre, voici la plus lourde montrant des "transits". Pesant autant que huit Jupiter, HAT-P-2b passe devant son étoile tous les 5,6 jours. L'observation des transits montre que la planète n'est que 20% plus grande que Jupiter. Sa densité est donc plus proche de celle de notre planète et pourtant elle est composée essentiellement d'hydrogène. Si elle était un peu plus lourde, ce serait une étoile. Statistiquement il est inévitable que la plupart des planètes transitantes aient des orbites très serrées. Celle-ci ne fait pas exception. Son orbite est très ovale, il s'agit même de la plus excentrique de toutes les exoplanètes et c'est la seule de toutes les transitantes n'ayant pas une orbite circulaire. Peut-être y a-t-il dans le système une autre planète dont les perturbations seraient à l'origine de cette anomalie.
L'étoile et les transits peuvent être observés avec de très petits télescopes.
http://www.cfa.harvard.edu/press/2007/pr200711.html

Super-Jupiters
Contrairement à HAT-P-2b, les autres exoplanètes transitantes sont de gros jupiters bouffis. Alors que la gravité en surface de HAT-P-2b est 14 fois celle de la Terre (le poids d'un astronaute y dépasserait allègrement la tonne), celle des autres est plutôt semblable à celle de la Terre.
http://www2.warwick.ac.uk/newsandevents/pressreleases/several_jupiter_sized/

Plusieurs générations
L'étude précise de l'amas globulaire NGC 2808 a permis d'y déceler plusieurs générations d'étoiles : celles-ci se seraient succédées dans les 200 premiers millions d'années de la vie de l'amas (aujourd'hui âgé aujourd'hui de 12,5 milliards d'années). Ces multiples générations battent en brèche le mythe selon lequel les amas naissent "en un bloc", et c'est peut-être l'influence des premières étoiles massives qui provoqua la naissance de nouvelles étoiles. Une autre possibilité est que, à l'instar d'Omega Centauri, NGC 2808 ne soit pas un véritable amas, mais le centre d'une petite galaxie "avalée" par notre Voie Lactée.
http://www.esa.int/esaSC/SEMGXYSM41F_index_0.html
11:11:52 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : -0.25

Veuillez évaluer cet article :
10