AstroGAS

30 July 2009

Transit de ISS devant le Soleil
Un transit de la station spatiale ISS devant le Soleil était prévu par Calsky.com ce jeudi 30 juillet à 7 km de Spa. La zone de centralité, avec les derniers éléments orbitaux de ISS pris à midi, faisaient passer cette trace en plein milieu du terrain de football de Theux, à 100m de la maison d'Olivier Maréchal et sur les hauteurs de Franchimont entre Sassor et le Laboru. La largeur de la zone de transit est d'environ 5 km, mais pour avoir le plus long transit (en plein milieu du Soleil) et donc se donner le plus de chance de l'observer, se placer au centre est évidemment la meilleure solution.

Pour le point choisi à Sassor, dans la cour d'une ferme où nous nous étions donné rendez-vous avec Gustave et Olivier, nous avions droit à 0,6 seconde de transit à exactement 15h 02m 26.4 s. Il ne s'agissait pas de manquer le rendez-vous et nous sommes sur place une 1/2 heure avant le transit (ce sera tout juste mieux vaut prévoir 1 bonne heure). Cela nous permet de faire les réglages nécessaires, mais les nuages sont nombreux et compliquent la tâche.

Alors qu'on pensait le transit perdu à cause des nuages, à peine quelques secondes avant le transit une trouée miraculeuse apparaît, bien qu'avec un voile important. Je teste les temps de pose et augmente vite la pose à 1/125e de seconde à 200 iso (contre le 1/500e s prévu). Photo au foyer de la lunette vixen 100mm à F/10 équipée d'un filtre Thousand Oaks (version visuelle pas photo). En mode rafale avec le 350D et la carte SanDisk UltraII de 4 GB, j'ai constaté que j'obtiens 3 photos par seconde (que ce soit à 1/500s ou 1/125e) soit au maximum 0.33s entre chaque image ... bref assez pour avoir au moins une image avec ISS !

Le mode rafale est déclenché en continu 20 secondes avant le moment du transit, jusque 20 secondes après pour être sur de l'avoir .... ISS sera-t-elle au rendez-vous ?
.... oui ! et c'est tout juste comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessous :



On aperçoit l'ombre chinoise de ISS, juste au bord inférieur du disque Solaire. On distingue les deux grands panneaux solaires de part et d'autre du corps de la station. La taille de ISS fait 70 arcsec, soit environ 1/30e du disque solaire.

Aucun traitement (juste luminosité/contraste) et réduction de taille. Il y a bien sur moyen de faire beaucoup mieux ! Voir le site de Thierry Legault pour le must, mais c'est une première qui avait pour but de montrer aux dubitatifs que c'est tout à fait faisable et qu'il n'y a pas besoin de faire des centaines de kilomètres ou de se préparer durant des semaines !

Pour les amateurs, il y a de nombreux transits prévus entre le dimanche 9 août et le 13 août à moins de 40 km de Spa.

Gustave ayant amené son Coronado de 40mm, on en a aussi profité pour observer les protubérances solaires que nous avons immortalisées avec le 350D. 1/25e de secondes en 800 iso, par projection oculaire de 25mm ... sur la série de 50 photos, c'est la 1er qui est la mieux réussie :). Une première pour Gustave aussi. Pas de traitement.




Bref, amusant aussi l'astro en journée,
Emmanuel
21:38:27 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 17 - Evaluation : 8.65

Veuillez évaluer cet article :
10 


29 July 2009

Impact cométaire sur Jupiter
Observé le 28 juillet dernier à 01h51 locales au foyer du T280 f/10 de la SAL (C11XLT de Nandrin), peu avant sa disparition au limbe, près du pôle Sud.

A l'oculaire, malgré l’emploi de divers filtres colorés, je n'ai pas vu la tache sombre produite par le flot de poussières éparpillées.
Par contre la trace apparaissait en vidéo sur l'excellent écran du puissant portable prêté par notre ami Frédéric Oger !

ToUcam Pro avec filtre IR-cut, 1/50s, cadence 10 i/s, gain réglé bas, gamma diminué de moitié.
800 images combinées sous Registax 4, recalages des canaux RVB, traitement par ondelettes, niveaux.
La turbulence encore élevée ne m'a pas encouragé à agrandir l'image à la prise de vue (ce qui est une erreur)

Europe est très faiblement perceptible dans le plan équatorial, à droite du globe.
Dans la zone Sud, le traitement révèle des WOS (white oval spots)
Voici 2 versions de l’image finale.

Oli S





18:58:37 - Oli S - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 6.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Volatiles de l'été
Les nébuleuses de l'Aigle (dans le Serpent) et du Cygne (dans le Sagittaire).
Nuit moyenne, voiles en début de soirée, heureusement ils se dissiperont.
Les objets sont bas dans le ciel pollué de Verviers...



AP 130 @f/5
AP900GTO
STL11k
8 fois 20 minutes
darks et flats

Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo
17:26:40 - Didier - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 6.08

Veuillez évaluer cet article :
10 


M94 Galaxie - Chiens de chasse - (12h 50m, 41° 07' )

m94


Ajout de couleurs: cette belle galaxie demanderait davantage de pauses mais en été les nuits sont courtes et pour les gros télescopes, la turbulence est plus marquée que durant les longues nuits froides d'hiver.
Le 29/4 (L) et le 29/7 (RGB) - Andre - Sterpigny - 30'L - 9'RGB - STL11K - C14
15:19:02 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 9 - Evaluation : 6.44

Veuillez évaluer cet article :
10 


M92 Amas globulaire dans Hercules

m92


Moins impressionnant que M13, ce bel amas globulaire reste néanmoins un objet de choix tant en visuel qu'en photographie.
Le 29/07/09 - Andre - Sterpigny - 30'L' - 9'RGB - Bin 2x2 - Stl11K - C14
14:47:22 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 9 - Evaluation : 7.44

Veuillez évaluer cet article :
10 


Nuages noctiluques et Toungouska
Les curieux nuages noctiluques tels que ceux l'on a vus ces dernières nuits semblent souvent associés aux lancers de navettes spatiales. Des nuages similaires avaient été observés après l'impact d'un bolide au-dessus de la Sibérie en 1908. Une comparaison des phénomènes suggère que le projectile en question renfermait beaucoup de glace d'eau et était bien une comète. (ULg)


http://www.agu.org/pubs/crossref/2009/2009GL038362.shtml

Petits pois cosmiques
Parmi le million de galaxies photographiées par le SDSS (Sloan Digital Sky Survey), on en a découvert 250 qui sont très compactes, dix fois plus petites et cent fois moins massives que la Voie Lactée, mais dans lesquelles des étoiles se forment à un rythme endiablé. Leur aspect verdâtre leur a valu le surnom de "petits pois" parmi les participants au projet Galaxy Zoo chargés de la taxonomie de cette vaste collection. (ULg)


http://opa.yale.edu/news/article.aspx?id=6807&s=t

Télescope géant
Quelques mois après avoir commencé ses premières observations astronomiques à pleine puissance, le Gran Telescopio Canarias a été officiellement inauguré au Roque de los Muchachos, sur l'île de La Palma. Son miroir segmenté de 10 m 40 est constitué de 36 éléments et est un peu plus grand que ceux des jumeaux Keck du Mauna Kea à Hawaii...
Dès 2007, alors qu'il n'avait encore que 12 de ces petits miroirs élémentaires, le télescope GTC avait déjà photographié le ciel. (ULg)


http://news.yahoo.com/s/ap/20090724/ap_on_sc/eu_sci_spain_giant_telescope

Encelade
Parmi les molécules rencontrées par la sonde Cassini lors de sa traversée des fumerolles d'Encelade, les scientifiques ont identifié l'ammoniac. Une particularité de cette molécule est son action antigel qui permet à l'eau de rester liquide jusqu'à des températures de l'ordre de -100 C. Les températures relevées dans les fractures superficielles d'Encelade sont légèrement supérieures. Cette découverte renforce donc l'idée selon laquelle de l'eau liquide existerait sous la surface du satellite de Saturne. (ULg)


http://www.nasa.gov/mission_pages/cassini/whycassini/cassinif-20090722.html

12:06:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 60 - Evaluation : 0.85

Veuillez évaluer cet article :
10 


Animation à Moulin du Ruy
Ce mardi 28 juillet vers 22h, nous rejoignons le camp des guides de Verviers, installés dans une prairie non loin de l'église du petit village de Moulin du Ruy. Objectif : initiation à la découverte du ciel !
Pierre, Gustave et Frédéric ont amené leurs instruments. Entrée rapide dans le vif du sujet avec un parfait 1er Quartier de Lune, déjà bas sur l'horizon. L'occasion pour beaucoup d'observer pour la première fois de leur vie les nombreux cratères de l'astre de la nuit. L'occasion de rappeller que "non, la Lune ne se lève pas quand le Soleil se couche !".

Le ciel se dégage de plus en plus des derniers cirrus qui voilaient les premières étoiles. Repérage du triangle d'été et du nom "bizarre" de ces étoiles, héritage des astronomes arabes. Un peu d'astrophysique : quelle est la couleur d'Arcturus ? de Véga ? les bonnes réponses sont données, jaune-orange et blanc-bleuté respectivement. D'où viennent ces couleurs ? De la température de surface des étoiles, environ 5000 degrés et 10000 degrés C respectivement, le Soleil , de couleur jaune est à 6000 degrés. Le contraire des robinets !
Quelle étoile connaissez-vous dans le ciel ? L'étoile Polaire ! non... ce n'est pas l'étoile la plus brillante du ciel... ce n'est pas non plus l'étoile du berger..., c'est l'étoile du Nord! Facile à repérer lorsque l'on connait la Grande Ourse. Voici aussi le W de Cassiopée, reine d'Ethiopie.

null



"Monsieur va-t-on voir des fusées ?" oui ! quelques minutes plus tard, voici la brillante "strella roket" ! un étage de fusée. On observera de nombreux satellites dont un petit iridium dans Cassiopée. Les guides sont étonnées du nombre de satellites visibles, mais un peu déçues aussi ... elles en avaient observés aussi les nuits précédentes et pensaient ... qu'il s'agissait d'étoiles filantes ! pq pas ? Mais non voici une "vraie" étoile filante..., vu la clameur qui s'élève c'est bien plus joli et impressionnant!

Quelle est cette étoile brillante , à côté de l'église à raz de l'horizon ? L'étoile du Berger ? Non l'étoile du Berger c'est Vénus, visible le soir juste après le coucher ou juste avant le lever du Soleil. C'est jupiter ! La plus grosse planète du Système Solaire, 11x le diamètre de la Terre! Une planète de gaz à 600 millions de km de la Terre... soit 4x plus loin que le Soleil! Les enfants peuvent observer le disque bouillonnant de jupiter dans les télescopes (elle est encore assez basse), et les 4 lunes alignées. L'une d'entre-elle, Io est juste au bord du disque de Jupiter et quelques minutes plus tard elle disparait. On apercevra quand la planète sera plus haute l'ombre d'Io en plein centre de Jupiter!

Minuit ... La Lune et le Soleil sont maintenant bien couchés, et la Voie Lactée est superbe dans ce site bien protégé de la pollution lumineuse. C'est encore une première pour tous les enfants. Après ces nombreuses découvertes, l'humidité et le froid commence à avoir raison des plus motivés. Les guides regagnent leur tentes et nous profiterons encore une bonne demi heure du ciel magnifique, difficile de s'arracher à ce spectacle.

Emmanuel
11:33:53 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 16 - Evaluation : 8.69

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 July 2009

Interview de E. Jehin sur RTL+ - Eclipse totale de Soleil en Asie
Voici l'interview de Emmanuël Jehin (ULg, GAS) ainsi que de Roland Boninsegna (APEX, Dourbes et FFAAB) à propos de la plus longue éclipse totale de ce siècle, visible en Asie ce 22 juillet.







<br />


19:36:00 - Dominique - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 8.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Interview de Jean-Luc Dighaye sur La Première
Interrogé par Sophie Brems (La Première), Jean-Luc Dighaye (EurAstro) nous délivre ses impressions sur la plus longue éclipse du siècle visible en Asie ...





15:27:00 - Dominique - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 5.67

Veuillez évaluer cet article :
10 


Eclipse totale du siècle
Bonjour,

Voici la première photo envoyée par Jean-Luc ! on voit une protubérance !
au travers du voile de pollution dans une grande ville industrielle chinoise.
Ils ont eu beaucoup de chance de pouvoir l'observer et la photographier malgré le mauvais temps sur Shangaï. Ils ont donc changé d'endroit au dernier moment.

Emmanuel





Bonjour la liste,
Jess et moi avons pu observer et photographier l'éclipse depuis Chongqing, puis rentrer en Belgique avec des péripéties dignes d'un Phileas Fogg. Le succès de cette mission n'aurait pas été possible sans l'aide précieuse d'Anne de Klerk, présidente du CAB, et de son partenaire Didier Claeys.
Nous vous raconterons ces aventures, avec les premières images, demain à 20 heures comme convenu.
Jean-Luc
09:56:00 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 6.73

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 July 2009

Climat et cycles solaires
La corrélation entre les cycles solaires et certains événements climatiques est reconnue depuis longtemps. Il restait à en trouver l'explication.
Des modèles numériques détaillés du climat montrent que, lorsque le Soleil atteint son activité maximale, il réchauffe anormalement les zones sans nuages de l'océan Pacifique. Cela augmente l'évaporation, intensifie les pluies tropicales les vents alizés, et refroidit la partie orientale du Pacifique tropical. Cet enchaînement d'événements est semblable à La Niña, mais le refroidissement d'environ un degré est moitié moindre et se marque plus à l'est. Dans les années suivantes, cette pseudo-Niña se transforme en pseudo-Niño. Les courants superficiels remplacent l'eau froide du Pacifique oriental par de l'eau dont la température est supérieure à la moyenne. Comme les vrais Niña et Niño, ces phénomènes peuvent affecter le climat global. Ainsi la Niña "solaire" semble à l'origine d'un temps sec et chaud dans le Nord-Ouest américain. (ULg)


http://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=115207&org=OLPA&fromews

Comètes et astéroïdes
La ceinture principale d'astéroïdes située entre les orbites de Mars et de Jupiter montre une surprenante diversité d'objets dont la composition va des roches ignées au cocktail glaces/roches. Le modèle standard utilisé pour expliquer cette grande variété suppose que la majorité des astéroïdes se sont formés à leur place actuelle dans un disque primordial qui avait subi de profondes transformations chimiques. Une nouvelle hypothèse, basée
sur le récent modèle "de Nice" des migrations planétaires, soutient au contraire que la diversité des astéroïdes n'est pas le reflet de celle du disque protoplanétaire mais résulte d'une invasion de comètes en provenance de la périphérie du système solaire - cette même invasion qui a provoqué le bombardement dévastateur des planètes voici près de quatre milliards d'années.
La contamination des astéroïdes par des objets trans-neptuniens expliquerait aisément les similarités observées entre les micro-météorites tombant sur Terre et les poussières cométaires récoltées par la sonde Stardust. (ULg)
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-07/sri-pai071509.php

Turbulence et jets
Les jets en provenance des trous noirs supermassifs au coeur des galaxies actives présentent des éruptions, des cycles plus ou moins réguliers. Jusqu'ici, les modèles indiquaient plutôt des jets qui se renforçaient, sans aucune extinction momentanée. En tenant compte de la turbulence, les choses changent : le jet influence fortement la matière environnante, la réchauffant et l'empêchant de tomber sur le trou noir - le jet "tue" donc sa cause, et se tarit naturellement ; après que le gaz ait refroidi, le cycle recommence. Cette turbulence empêcherait aussi de former de nouvelles étoiles aux alentours du trous noirs. On semble donc un peu mieux comprendre les alentours de ces objets mysterieux. (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=1642&Itemid=2

Antarctique
Des expéditions à travers l'Antarctique montrent que le réchauffement climatique n'affecte pas le continent blanc partout de la même façon. D'autre part, des microbes exotiques viennent d'être découvert près d'un glacier : sans nourriture ni oxygène, dans un milieu très salé, ces bestioles utilisent les composés soufrés ou ferreux pour survivre.
Certains envisagent déjà des analogues possibles dans les calottes polaires martiennes ou l'océan d'Europe. (ULg)
http://www.spaceref.com/news/viewsr.html?pid=31777
http://www.spaceref.com/news/viewsr.html?pid=31776

Galaxies gamma
Dans les années 90, le télescope spatial Compton avait montré l'existence de deux types de galaxies émettant des rayons gamma : les galaxies radio et les blazars. Son successeur, le télescope spatial Fermi, a maintenant démontré que d'autres galaxies actives produisent également des rayons gamma avec l'observation de deux galaxies de Seyfert, la lointaine PMN J0948+0022 et NGC 1275. Ces résultats témoignent de l'accélération de particules jusqu'à des vitesses proches de celle de la lumière et de la formation de jets. Les variations observées - NGC 1275 n'émettait pas de rayons gamma il y a dix ans - indiquent une source compacte au centre des galaxies. (ULg)
http://www.nasa.gov/mission_pages/GLAST/news/galaxy_surprise.html

Vénus
La sonde Venus Express a cartographié la surface de notre planète soeur en infrarouge thermique et a observé des différences de température indiquant des différences de composition entre les plaines et les hauts plateaux. Les scientifiques interprètent cela par l'ancienne activité volcanique, voire tectonique, qui a donné une composition granitique aux hauts plateaux. Sur Terre on parlerait de continents. Il est donc possible que Vénus ait possédé autrefois elle aussi des continents et des océans. L'eau a cependant été rapidement chassée de la planète par le vent solaire. L'activité volcanique semble aujourd'hui éteinte ou, en tout cas, fortement atténuée.
(ULg)
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8149361.stm

18:18:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Encore des photos des nuages noctiluques
Des internautes nous ont communiqué les photos qu'ils ont prises des NLC :

M. Garry Wasikowski de Amien nous envoie cette impressionnante photo prise le 14 juillet à 23h15 :
http://pagesperso-orange.fr/garry



et M. Charles Troupin des hauteurs de Verviers, la même soirée



Dans ces deux photos (même celle de Amien , dans le Nord de la France), on reconnait bien les structures vues à Spa.

Philippe Demoulin a également observé les NLC le dimanche 12 juillet depuis Nandrin :





Emmanuel
14:09:10 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 7.50

Veuillez évaluer cet article :
10 


17 July 2009

M17 et sa région

M17


bonjour,
La célèbre nébuleuse Omega porte le numéro 6618 dans le catalogue NGC, et c'est aussi le numéro que porte l'amas ouvert niché en son sein. Elle est associée à la nébuleuse IC4706-7. Lorsqu'elle est photographiée en Ha, on peut voir que toute la région n'est qu'un vaste nuage d'hydrogène. La vue présentée ici a été photographiée depuis La Fosse avec la ST10XME sur la NP101IS munie du réducteur de focale 0,8x la nuit du 15/07/09. Pose totale de 3hrs en additionnant 18 poses de 10 minutes prises en binning 1x1.

Traitement par soustraction du dark (pas de flat suite à un problème technique), registration puis compositage médian sous CCDSoft, réglage courbe et niveau sous Photoshop et finition sous Paint Shop Pro 7.

L'image en pleine résolution est visible sur mon site web à la page:
http://www.astropegase.com/MA%20PAGE%20WEB/CCD/M17-15-07-09-FULL.jpg
J-L
http://www.astropegase.com
14:38:49 - jlmairlot - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


Nuit du 15 juillet 2009
Afin de voir des nuages noctulescents (NLC), nous nous sommes rendus avec Vincent et Jean sur les hauteurs de Bronrhomme dès 21h45. Malgré un ciel bleu bien clair et un très beau coucher de Soleil (on se serait cru à la St Nicolas), nada .... ou presque. Vers 23h les caractéristiques ondulations argentées font leur apparition plein nord, très basse sur l'horizon (4 secondes 1600 iso 24mm 350D). On pourra les suivre 15 minutes avant qu'elles ne soient cachées par des nuages bas.

null



En attendant les NLC jusque minuit, on a pu observer un beau passage de ISS presqu'au zénith.
Cette pose de 5 secondes avec un 50mm ouvert à 1,5 révèle le mouvement rapide de ISS.

null



Nous passerons ensuite la nuit à l'observatoire de Vincent, où, sous un ciel très pur et stable nous allons pointer sans relâche le C14 vers de nombreuses nébuleuses planétaires (une quinzaine). M27 et M57 sont incroyables au Nagler de 17mm (250x), riches de détails. Parmi les observations on aura été impressionné par "Blink Nebula" (NGC6826 dans le Cygne) qu'on connait bien et qui porte bien son nom, mais qui au C14 est vraiment superbe avec l'étoile centrale très brillante. Puis de très belles planétaires comme 6818 "le petit joyau" dans le Sagittaire et la superbe "blue snowball" dans Andromède (cela faisait des années que je ne l'avais vue), toutes deux parfaitement ronde, brillantes, et bien définies; puis les très colorées NGC 6572 dans Ophiucus ("nébuleuse de l'émeraude" - chouette souvenir avec jean , nous l'avions observée dans le T1000 - télescope de 1m de diamètre de Puimichel en 1991) et une bleue dans le Dauphin 6905; plusieurs dans l'Aigle dont une grande (numéro?) et une qu'on n'a jamais trouvé NGC 8303 ; une dans Hercule, puis la superbe NGC7009, "Saturn nébula" dans le Capricorne (non loin du bel amas globulaire M2), au C14 on comprend mieux le nom de cette nébuleuse qui laisse entrevoir comme une bande d'absorption (qui fait penser aux anneaux vu par la tranche) et deux extensions.

On aura aussi observé une dizaine d'amas globulaires, M13 tout simplement fantastique dans la Nagler à 250x, et presque tous les autres aussi comme M92, M2, M15 puis les plus petits M56, M71 et qq NGC.

A part M51 que nous avons pointé comme premier objet de la nuit, et dont on voyait facilement les bras spiraux et le compagnon (au 40mm), les autres galaxies ont été pointées alors que la Lune était déjà la et donc, M101, NGC 7331 et qq autres ne furent pas très convainquantes. La rapidité et la précision de pointage de la monture CGE, ainsi que la facilité de la raquette du GOTO, par contre nous ont vraiment permis ce grand tour du ciel.

Après un morceau de melon juteux à 3h du matin (merci Jean!) et qq tasses de café, on terminera avec Jupiter et ses satellites et puis le beau disque bleu d'Uranus et celui plus faible et plus petit de Neptune. A 4h on tentera avant le lever du Soleil, de revoir les NLC mais en vain... ... juste le temps de prendre la Grande Ourse en train de se coucher (3s 1600 iso)...

null



Emmanuel
00:50:42 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 5 - Evaluation : 7.40

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 July 2009

Nuages noctiluques ce mardi soir de 22h45 suite...
Salutations,

Suite à l'appel de Manu j'ai posé mon trépied photo dans mon jardin depuis Spa.

Didier


Nuages noctiluques ce mardi soir de 22h45



Nuages noctiluques ce mardi soir de 22h45



18:17:10 - Didier Vothy - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 8.20

Veuillez évaluer cet article :
10 


Nuages noctiluques ce mardi soir de 22h45 à 23h30 - SPA
Quand on parle du loup ...
le ciel s'est subitement dégagé après le coucher du Soleil et lorsque je regarde denouveau le ciel vers 22h45, les cirrus me paraissent très brillants... des nuages noctiluques ? La difficulté c'est que ceux-ci sont mélangés avec des cirrus et autres nuages plus classiques. Très rapidemment la zone bleutée se concentre vers le nord ouest, les cirrus brillants plus hauts s'éteigent pour ne rester visible que sur une couche de 20 degrés au-dessus de l'horizon Nord Ouest. Et cela va rester très stable pendant une demi heure dans cette direction, avec une séparation très nette (formée d'une longue bande étroite de nuages) entre la zone brillante bleutée, et le reste du ciel.
Pendant un bon bout de temps des sortes de vagues sont visibles, ressemblant à ce qui avait été observé la veille en Hollande, nuages noctiluques ou jeu d'ombre et de lumière entre les cirrus ? Je penche pour la première solution, n'ayant que rarement (jamais?) vu ce genre de nuages auparavant.
Si le ciel est dégagé le matin , il devrait être possible de les voir denouveau à l'est cette fois.

Les photos qui suivent ont été prises entre 22h50 et 23h30 depuis mon jardin à Spa, EOS 350D 1600 iso, 1/4 secondes pour les premières et 1/2 seconde de pose pour les dernières. C'était donc assez brillant pour que cela ressorte assez facilement avec de petites poses.



22:49 - cirrus à gauche et noctiluques à droite semblent se mélanger



tout le ciel du côté ouest en est rempli, rien à l'est ou au zénith,



22:55 - les nuages les plus hauts faiblissent déjà, les nuages bas et trainées d'avion sont sombres.
On voit apparaître des "vagues", la couleur bleue électrique du ciel est assez caractéristique.



effet d'ombre et de lumière dans des cirrus ? ou nuages noctiluques ?
vu les observations la veille, montrant des formations très semblables, le doute est faible



23:00 - le ciel s'assombri de plus en plus, mais les nuages à l'ouest se concentrent et sont très brillants.
Image + haute résolution peut être zoomée. .



23:09 - les vagues de + en plus brillantes.



23:13 - les vagues sont au plus brillant, la zone des nuages diminue mais assez peu de changement en 15 minutes.
image en + haute résolution



L'horizon sera resté brillant pendant 30 minutes, dans un halo bleuté



23:30 La bande au dessus de l'horizon fait moins de 10 degrés mais remonte jusqu'au nord, le reste du ciel est étoilé

01:15:30 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 44 - Evaluation : 1.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Quintette de Stephan
Ce groupe spectaculaire de galaxies a été observé en rayons X par le télescope spatial Chandra. Quatre des galaxies forment un groupe physique, la cinquième étant un objet d'avant-plan. Chandra a mis en évidence l'onde de choc créée par le mouvement de la galaxie NGC 7318B au travers de l'amas. Le télescope spatial XMM-Newton avait quant à lui décelé un vaste halo témoignant de l'échauffement du gaz par des collisions antérieures, des explosions de supernovae et d'autres phénomènes violents. (ULg)
http://chandra.harvard.edu/photo/2009/stephq/

Cratères martiens
Certains cratères martiens présentent un piedestal à leur base. Celui-ci pourrait s'expliquer si le sol originel avait comporté du permafrost, qui se serait ensuite évaporé : cela implique que ces cratères de latitude moyenne se sont un jour retrouvés aux pôles... L'étude de ces cratères pourrait donc aider à la compréhension des changements d'axe de rotation de la planète rouge. (ULg)
http://www.newscientist.com/article/dn17430-martian-egg-cups-could-trace-past-climate.html

Miroirs sur la Lune
Les missions Apollo avaient laissé des miroirs sur la Lune, qui ont permis notamment de mesurer avec une grande précision l'éloignement de notre satellite. Aujourd'hui, le financement de cette expérience se tarit - on parle même de fermer le labo qui s'en occupe - pourtant, certains proposent de tester des théories exotiques (quintessence, etc) avec ce matériel... (ULg)
http://www.guardian.co.uk/technology/2009/jun/21/mcdonald-observatory-space-laser-funding
http://www.newscientist.com/article/mg20327162.300-apollo-special-mirrors-on-the-moon.html

Folklore spatial (suite)
Cette fois, vente aux enchères à la NASA ! A retenir si vous êtes à la recherche d'une carte de la Lune dédicacée ou d'un morceau d'une sonde Apollo... (ULg)
http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=nasa-space-auction

Herschel
Le télescope Herschel se met au travail !!!
http://www.esa.int/esaCP/SEMAYT6CTWF_index_1.html#subhead3
http://www.astronomynow.com/news/n0907/10herschel/
00:32:56 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 1 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Taches & transits
Une exoplanète passant devant son étoile, et plus précisément devant l'une de ses taches, produit une signature assez caractéristique. Ce genre de choses a été détecté plus d'une fois, mais pour Corot-2b, on a pu montrer que les taches semblaient confinées à basses latitudes, un peu comme le Soleil (ULg).
http://www.skyandtelescope.com/news/home/49444867.html

Lune
Pour compléter les résultats de Kaguya et préparer la mission lunaire américaine, une carte de la Lune a été
réalisée par radar avec une résolution de 40m !
http://www.space.com/scienceastronomy/090709-moon-map.html

Premières étoiles
Des simulations détaillées de la formation des toutes premières étoiles de l'univers montrent qu'elles pouvaient être doubles. La connaissance des premières générations stellaires est importante pour la compréhension de l'évolution de l'univers et de sa composition chimique.
http://home.slac.stanford.edu/pressreleases/2009/20090709.htm

Rayonnement gamma
Il apparaît que la distribution spatiale apparemment curieuse de certains rayons gamma dans la Voie Lactée peut s'expliquer par la désintégration des produits des supernovae, sans faire appel à des notions plus exotiques comme la désintégration de la matière noire.
http://ucsdnews.ucsd.edu/newsrel/science/07-09Antimatter.asp

Supernovae lointaines
Deux supernovae ont été découvertes à 11 milliards d'années-lumière. Ce sont les plus lointaines (anciennes) observées à ce jour. Le record précédent était de 9 milliards d'a-l.
http://today.uci.edu/news/nr_supernova_090709.php
00:29:08 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


05 July 2009

Initiation sous la Pleine Lune - 04 juillet
C'est sur les hauteurs de Comblain-au-Pont, sur un terrain de football tondu de près, que quatre animateurs du GAS, Pierre, Didier, Frédéric et Emmanuël avaient rendez-vous ce samedi 4 juillet avec les louveteaux de Beauraing : une troupe de 30 enfants de 9 à 10 ans dirigée par de jeunes chefs sur le thème des vampires. Cela tombait bien la Lune était presque pleine …

Après quelques détours dus aux nombreux travaux et déviations, et la position isolée du terrain, nous arrivons finalement sur le site entre 21h30 et 22h. Le ciel est miraculeusement dégagé et les enfants sont particulièrement excités. Les quatre instruments sont montés en attendant que le ciel laisse apparaître les étoiles.




On en profite pour expliquer aux enfants bien installés sur leur couverture que les nuits sont bien plus courtes en été qu’en hiver, pourquoi on ne voit pas d’étoiles la journée (sauf lors d’une éclipse de Soleil), pourquoi le ciel est bleu le jour, pourquoi la Lune brille de mille feux … Les enfants sont les premiers à repérer Véga et Arcturus … la nuit s’installe lentement.
Trois groupes de 10 enfants circuleront d’un télescope à l’autre pour observer les cratères de la Lune gibbeuse, Copernic et Tycho avec ses longs rayons. Les enfants sont émerveillés et certains crient leur joie et leur étonnement ! Les étoiles deviennent de plus en plus nombreuses, et on commence l’inévitable tour des constellations : comment retrouver l’étoile Polaire et par conséquent le Nord, les trois belles d’été, le W de Cassiopée etc. La Voie Lactée devient faiblement perceptible et pour la première fois de leur vie les enfants observent le passage des satellites artificiels. Quelques objets brillants du ciel profond sont pointés avec les télescopes : M27, M57, M13.
On en profite pour tester le nouveau LXD75 N150 du club.



Les groupes se dispersent petit à petit, les plus jeunes rejoignant leur lit après une journée épuisante. Une dizaine de motivés resteront pour voir le passage de la station spatiale internationale ISS à 01h02 du matin à l’Est, alors que Jupiter pointait le bout de son nez au-dessus du même horizon. Juste le temps de découvrir dans le T400 ses bandes nuageuses et son cortège de satellites naturels.







Nous quitterons les lieux vers 3h du matin après une petite veillée avec les chefs, autour d’un remontant et en évoquant les mystères de l’astrophysique contemporaine.
Bref une soirée bien remplie !

Emmanuel

11:04:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 9.14

Veuillez évaluer cet article :
10