AstroGAS

30 September 2009

Réchauffement
Une étude britannique conclut à une élévation possible de la température moyenne de la planète de 4 degrés Celsius d'ici une cinquantaine d'années. L'Arctique pourrait voir une augmentation de 15 C à la fin du siècle et certaines régions de l'Afrique cuiraient sous dix degrés supplémentaires. Ces valeurs sont plus élevées que celles récemment publiées par l'IPCC et tiennent compte d'une évolution réaliste de l'utilisation des combustibles fossiles. (ULg)
http://newsvote.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8279654.stm

La fonte des glaciers du Groenland et de l'antarctique plus rapide que prévue ?
Les nouvelles alarmantes se succèdent concernant la fonte des glaciers du Groenland et de l'Antarctique, une fonte en grande partie responsable de la hausse du niveau de la mer. De nouvelles mesures effectuées par le satellite américain Icesat montrent que la réduction des glaciers en bordure des côtes a été sous-estimée, une conséquence de l'accélération de l'écoulement des glaciers lorsque ceux-ci touchent la mer. (ULg)
http://www.antarctica.ac.uk/press/press_releases/press_release.php?id=989

Rayons cosmiqus et cycle solaire
Le minimum prolongé de l'activité solaire a pour conséquence une augmentation du flux de rayons cosmiques au niveau de notre planète. Le champ magnétique et le vent solaires offrent en effet une protection moins grande contre les rayons cosmiques galactiques. Les valeurs enregistrées par le satellite Advanced Composition Explorer (ACE) sont les plus fortes depuis le début de l'ère spatiale et devraient encore augmenter.
Cela n'a cependant rien d'exceptionnel. Les concentrations de béryllium-10 dans les glaces polaires montrent que notre planète a subi des bombardements beaucoup plus intenses au cours des derniers siècles. (ULg)
http://science.nasa.gov/headlines/y2009/29sep_cosmicrays.htm?list192810

Champs magnétiques
Une nouvelle étude concernant des nuages protostellaires confirme l'importance qu'ont les champs magnétiques dans le processus de formation des étoiles. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/090929-star-formation.html
20:24:36 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


28 September 2009

PK97+3.1 dans Céphée (21H32',55°53')

abell77




PK97+3.1 (Abell77) est une nébuleuse de 15.2 Mv (étoile centrale de 16.3 mv.) et de couleur rougeatre. Cet objet est, soit une nébuleuse planétaire, soit une nébuleuse à émission riche en H2. Diamètre de +/- 30 arcs.
Le 7/09/2008 Sterpigny Auteur:A.Fryns Poses:60'L30'RGB-Bin.2X2-STKL11K-C14
19:49:46 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 3.92

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 September 2009

Transit de ISS depuis mon jardin (25/09)
ISS avait rendez-vous avec le Soleil, dans mon jardin ... ce vendredi 25 septembre, à 15h 28 minutes et 23.8 secondes précises. Durée du transit 1 seconde.... (eh oui elle file à 25000 km/h au dessus de nos têtes !) , diamètre apparent de la station 30 arcsec. En fait tout le monde dans un rayon de 5km autour de la ligne de centralité passant sur Desnié et Spa et se prolongeant des dizaines de km de part et d'autre aurait pu voir le phénomène.... Mais avec Gustave, dont l'aide fut tellement précieuse !, nous avons surement été les seuls à enregistrer ce spectacle pas banal.

Ce fut la course, montage du matériel (nouvelle lunette WO Fluorostar de 110mm à F/7 sur monture GP Vixen) au pas de charge avec Gustave à partir de 15h (retour précipité du boulot, les éclaircies arrivant après bien des hésitations), tests de mises au point avec la PowerMate 2,5x à 15h15, merde pas moyen d'avoir la netteté !! pas assez de tirage? Je n'aurais pas dû enlever le prisme à 45 deg (je m'en rendrai compte par après) ! Bref mise au point fine sans la Barlow, sur les deux petites taches solaires (les premières du nouveau cycle!), ajustement et vérification des temps de pose et sensibilité, 1/800e s à 200 iso avec le 350D Canon, en essayant de faire la part des choses entre défaut de mise au point et turbulence (eh oui en journée le seeing est terriblement variable). On est prêt à 15h26, T - 2 minutes ! dernière vérification de la mise au point ... mince une petite tache noire file devant le disque solaire, on aurait dit ISS ! les éphémérides sont-elles fausses? me suis-je trompé de mémoire sur l'heure ? 24m28s et non 28m24s ?? Gustave donne les tops, je vérifie l'horloge synchonisée par onde avec Francfort, 28m22s ! je déclenche en raffale, quand je relève mon doigt de la gachette 15 secondes plus tard , il y a 50 images en train de s'écrire sur la carte mémoire ... je vérifie si ISS est là, oui ! sur les images n°2, 3 et 4 ! c'était moins une !!
Voici le résultat (j'étais à 1,4 km de la centralité):

Cliquez pour agrandir



Merci à Didier Keus pour la composition des 3 images avec Photoshop.

Un zoom sur ISS, vu en ombre chinoise, permet de distinguer les 4 grands panneaux solaire, le corps central de ISS et un ou l'autre détail dans la partie centrale.

Cliquez pour agrandir



Le progrès par rapport à la 1er image devant le Soleil réalisée en juillet avec un lunette achromatique est notable :
http://www.presencenet.be/nucleus2.0/index.php?blogid=1&archive=2009-7-30

La prochaine fois ce sera avec la Barlow de 2,5x (les tests réalisés après sur les 2 taches sont très concluants, meilleur contraste et + de détails sur les taches) et en étant prêt 1h à l'avance pour que la lunette prenne la température. Mais avec la hauteur du Soleil diminuant de plus en plus avec l'hiver qui approche, il est probable qu'il faudra attendre 1 an de plus pour avoir plus de détails de ISS lorsqu'il est en face du Soleil (car Soleil + haut = ISS plus haut = ISS plus proche de nous = ISS avec bien + de détails !).

Emmanuel
22:29:00 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 17 - Evaluation : 6.41

Veuillez évaluer cet article :
10 


Eau sur la Lune
Les données obtenues par plusieurs sondes spatiales montrent la présence de très faibles quantités d'eau dans les premiers millimètres de la surface de notre satellite, préférentiellement aux hautes latitudes. (ULg)
http://science.nasa.gov/headlines/y2009/24sep_moonwater.htm?list192810

Eau sur Mars
Des impacts météoritiques récents mettent au jour un sous-sol de glace à des latitudes peu élevées de la Planète Rouge. (ULg)
http://science.nasa.gov/headlines/y2009/24sep_martianice.htm?list192810

51 Ophiuchi
L'interféromètre Keck a permis de mettre en évidence la structure double du disque de poussières entourant l'étoile 51 Oph. Les observations suggèrent qu'il s'agit d'un système planétaire dans la phase finale de sa formation. (ULg)
http://keckobservatory.org/index.php/news/KIN_2009/

Alma
La première antenne du futur interféromètre géant a été transportée au site de haute altitude dans les Andes. (ULg)
http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2009/pr-35-09.html

Une histoire comme il en faudrait beaucoup!
Un élève de rétho, à force de persistence, découvre une forme rare de pulsar.
http://www.nrao.edu/index.php/learn/gallery/watchtheuniverse#up
http://www.nrao.edu/pr/2009/pulsarstudent/
12:53:16 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


24 September 2009

Anneaux de Saturne
Le spectacle continue sur les anneaux de Saturne !
http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/

Pollution lumineuse au dessus des grandes villes
http://www.maxisciences.com/iss/capitales-et-grandes-villes-photographiees-depuis-l-039-espace_art3586.html

LRLL 31
Le télescope spatial Spitzer a observé des variations rapides dans le disque de poussières entourant l'étoile jeune LRLL 31. Un objet massif - étoile ou planète - proche de l'étoile principale semble déformer constamment la structure du disque.
http://www.spitzer.caltech.edu/Media/releases/ssc2009-18/release.shtml

Mars
L'étude radar des dépôts de glace aux pôles permet de mieux comprendre le climat martien. De nouvelles mesures semblent indiquer que les zones plus sombres sont simplement des dépôts de poussières, et non une concentration des poussières due à la disparition de la glace périphérique.
http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=29211
10:25:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 42 - Evaluation : -0.95

Veuillez évaluer cet article :
10 


23 September 2009

NGC6842 dans le petit Renard (19H55',+29°17')

ngc6842



ngc6842


Cette petite nébuleuse planétaire de 50arcs de diamètre et de magnitude 14 a été découverte en 1919. L'étoile centrale est de magnitude 16.2.
Le 22/9/09 - Sterpigny - A.Fryns - 30'RGB - STL11K - bin2x2 - C14
20:48:42 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 19 - Evaluation : 5.74

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 September 2009

Passage de ISS au dessus de Desnié le 21 septembre
Après plusieurs nuits d'essais infructueux avec à chaque fois son lot de malchance et de problèmes à résoudre, nous avons enfin pu suivre ISS sur une grande partie de sa trajectoire (passage de 20h09) et prendre une série de photos! C14 sur monture CGE GOTO pilotée par le soft Satellite Tracker, APN 40D à 1/400s à 400 iso, mode rafale. Sélection des 10 images les plus nettes (sur 130) et mises sous forme d'un petit film. On perçoit bien le changement de perspective (notez l'orientation des panneaux solaires), au début ISS est loin et petite à la fin ISS était juste au dessus de nos têtes. Malheureusement repointage automatique après le passage au méridien, plus possible pour la monture de rattraper ISS. Gap d'au moins 1 minute entre la première image et les autres à cause d'un changement du temps de pose.

Passage de ISS au dessus de Desnié le 21 septembre

C'était hier soir le dernier passage de ISS haut dans le ciel, il était temps qu'on réussisse !
On a quelques idées pour encore améliorer les images la prochaine fois.

Emmanuel et Vincent
01:57:40 - ejehin - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 37 - Evaluation : 8.03

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 September 2009

Soleil actif ?
Le niveau d'activité du Soleil est souvent estimé sur base du nombre de taches solaires. Mais ce nombre ne dit pas tout : en effet, le minimum actuel, bien qu'avare en taches, est généreux en vent solaire. Comparé au minimum précédent, en 1996, l'impact actuel du vent solaire sur la Terre est trois fois plus grand... Le Soleil est donc en ce moment plus actif qu'on ne l'avait pensé. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/090917-sunspot-solar-cycle.html

Eau sur la Lune
Après la valse d'hésitation de ces derniers temps (y'en a, y'en a pas), il semblerait bien qu'on ait trouvé de la glace sur la Lune. Une info à confirmer dans les prochains mois de la mission LRO. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/090917-lro-new-images.html

Planck
Les premières images du satellite Planck viennent d'être dévoilées : pas de problème majeur, mais plutôt une qualité assez exceptionnelle pour les données. (ULg)
http://www.esa.int/esaCP/SEM5CMFWNZF_index_0.html

Poubelles spatiales
Certains amateurs ont pu apprécier une lueur dans le ciel mercredi dernier... il ne s'agissait pas d'un nouveau phénomène astronomique, mais bien du lacher de poubelles de l'ISS ! Vu le nombre d'astronautes, il y avait pas mal de déchets à larguer, et l'urine semble s'être particulièrement distinguée pour faire le spectacle... (ULg)
http://www.space.com/missionlaunches/090911-space-water-dump.html

Exoplanète rocheuse
En comparant les données de Corot et de HARPS, deux instruments européens, les astronomes ont pu déterminer la densité de l'exoplanète Corot-7b : elle est similaire à celle de la Terre. C'est la première fois que l'on prouve qu'une exoplanète n'a pas la faible densité des géantes gazeuses. Comme on s'y attendait, il s'agit donc bien d'une super-terre. (ULg)
http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2009/pr-33-09.html

Haumea
La planète naine Haumea possède une tache rouge sombre. Celle-ci pourrait être la trace d'un récent impact, mais en tout cas il s'agit d'une zone de composition différente. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/090915-Haumea-dark-spot.html
http://www.europlanet-eu.org/demo/index.php?option=com_content&task=view&id=151&Itemid=1

Lacs martiens
Les terrains polygonaux que l'on trouve sur Mars ont été longtemps associés à des cycles thermiques (chaud/froid) sur la planète rouge. Il semble aujourd'hui clair que cette idée doit être revue : les craquelures sont trop grandes, et du coup, il doit s'agir de zones desséchées, donc probablement d'anciens lacs. (ULg)
http://www.europlanet-eu.org/demo/index.php?option=com_content&task=view&id=163&Itemid=1
http://www.space.com/scienceastronomy/090915-mars-lakes.html

16:31:10 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 6.86

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 September 2009

Le couple Trifide-Lagune au Val d'Aoste
Bonsoir à tous,

Je vous présente une prise de vue de couple Trifide-Lagune, photographiée dans la Val d'Aoste ce 25 juillet 2009. Addition de 12 poses de 10 minutes avec le Canon 350D modifié au foyer de la FSQ106N ouverte à f5 avec filtre UHC (correction noir, autoguidage à l'aide de Guidemaster).

Couple Trifide-Lagune au Canon 350D



Cliquez ici pour l'image en vraie grandeur.

A+...

Alain SCHMITZ
22:52:09 - schmitz a - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 25 - Evaluation : 7.60

Veuillez évaluer cet article :
10 


14 September 2009

Impact
La NASA a décidé du lieu d'impact de la sonde LCROSS sur la Lune. L'engin s'écrasera le 9 octobre dans le cratère Cabeus A, non loin du pôle sud. L'observation du nuage de débris devrait apprendre beaucoup de choses sur la composition du sous-sol lunaire, en particulier sur la présence d'eau. Le choix du site s'est fait sur base des données dont on dispose déjà, ainsi que sur les conditions de visibilité du nuage depuis les observatoires terrestres et spatiaux américains. (ULg)
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2009/sep/HQ_09-210_LCROSS_Crater_Selection.html

Magnétosphère
Les interactions entre le vent solaire et notre planète semblent encore plus complexes qu'on ne le croyait. Ainsi, les scientifiques viennent de découvrir un nouveau mode de transfert d'énergie entre le vent solaire et la magnétosphère.
http://www.newsroom.ucla.edu/portal/ucla/scientists-discover-surprise-in-101025.aspx

Station Spatiale
On se pose souvent des questions sur l'utilité de la coûteuse ISS. La NASA publie un rapport sur la science effectuée à bord de l'ISS et décrit une centaine d'expériences.
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2009/sep/HQ_09-203_ISS_Science_Report.html

HST
Rajeuni, le télescope spatial Hubble montre ses nouvelles capacités.
http://science.nasa.gov/headlines/y2009/09sep_hubbleimages.htm?list192810

Formation stellaire
Une nouvelle étude confirme l'importance des champ magnétiques dans le processus de condensation des nuages interstellaires conduisant à la formation des étoiles. Les astronomes ont observé que les lignes de forces magnétiques dans les nuages en contraction n'étaient pas mélangées par la turbulence.
http://www.cfa.harvard.edu/news/2009/pr200920.html
14:11:02 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 76 - Evaluation : 4.93

Veuillez évaluer cet article :
10 


11 September 2009

La comète Christensen dans la flèche le 20/08/2009
Un petit coup d'oeil sur la comète Christensen que nous avons observée lors de la NEF au 400.

Ici, prise de vue au vixen 200 :

5 poses de 4 minutes. Guidage avec camera LVI.

Une registration sur le coeur de la comète explique le filé d'étoile puisqu'elle a un déplacement apparent assez important.


christensen



Didier
16:19:32 - Didier Vothy - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 16 - Evaluation : 5.56

Veuillez évaluer cet article :
10 


Nébuleuse "Le Croissant" dans le cygne
La nébuleuse NGC6888 si je ne me trompe.
Addition de quelques vue dans photoshop. Faut pas me demander combien... sous iris, çà n'allait pas trop bien, les étoiles brillantes reflètent dans le correcteur de champ du vixen r200. Comme ce correcteur d'origine n'est pas très fameux, çà limite les compétences de l'instrument.

Ceci dit, je la poste tout de même en mémoire de mon vixen qui est vendu (snif)

le croissant

16:13:05 - Didier Vothy - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 26 - Evaluation : 6.96

Veuillez évaluer cet article :
10 


09 September 2009

les dentelles du Cygne, ter
j'ai rajouté de l'OIII pour la couleur (désolé Pierre, pas du RGB une fois de plus... mais le résultat s'en rapproche, non?)



FSQ-85 @f/5.3
AP900GTO
STL11k
6 x 20 + 12 x 30 minutes Halpha pour la luminance et le rouge
10 x 30 minutes OIII pour le vert et bleu
darks et flats

Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo
20:52:30 - Didier - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 15 - Evaluation : 6.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


07 September 2009

ISS devant la Lune
22h25 ce soir, ISS avait rendez vous avec la Lune!
Merci à Manu d'avoir insisté, tout sorti devant chez moi, un peu loupé dans mes règlages (Jpeg petit format et sans barlow), mais on la voit bien!



AP 130 f/6
Nikon D3 en rafale, 10 images/seconde...

Ci-dessous, l'animation :



Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo
23:44:27 - Didier - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 25 - Evaluation : 7.36

Veuillez évaluer cet article :
10 


06 September 2009

Circumpolaire - 4 heures de pause
J'en ai toujours admirée, mais jamais essayée; voilà qui est fait.

Je n'avais enregistré aucune perseïde sur mes images le jour du maximum, alors je me suis retourné vers une circumpolaire ce 15 août.

Matériel très limité: APN + objectif familial + pied.

Alexandre.



21:23:59 - Alexandre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 5.29

Veuillez évaluer cet article :
10 


03 September 2009

Les Dentelles du Cygne
Voici les Dentelles du Cygne en couleurs.

Takahashi FS60 (doublet de 60mm d'ouverture)
Monture AP Mach1
Caméra Starlight SXVF-M25C one shot color (format APN)
Autoguidage off-axis
Filtre IDAS LPS
Aplanisseur d'image
1 pixel=4.2 arcsec (focale 384 mm)
16 images de 500 s chacune, darks et flats
Levels and curves dans PhotoShop

Les étoiles sont un peu allongées sur les bords; la distance n'était probablement pas optimale pour l''aplanisseur (ou c'est une limitation de ce dernier ?).

Image réduite à 1200x800, JPEG qualité 60

The Veil

.

Pierre

20:58:05 - phenrotay - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 19 - Evaluation : 6.26

Veuillez évaluer cet article :
10 


Courbure de l'espace-temps
Nonante ans après la célèbre expédition d'Eddington, des astronomes ont refait la mesure de la courbure de l'espace causée par la masse du Soleil. Cette fois, il s'agissait d'observations radio de quasars, et la précision était évidemment très bonne : la relativité générale semble toujours donc tenir le test des observations. (ULg)
http://www.astronomynow.com/news/n0909/02space/

Andromède cannibale
La galaxie d'Andromède, M31, est entourée des débris de petites galaxies qu'elle a avalées au cours de son évolution. Sa prochaine victime est la galaxie du Triangle, M33, qu'elle a déjà frôlée dans le passé. (ULg)
http://news.yahoo.com/s/ap/20090902/ap_on_sc/us_sci_cosmic_cannibal

Naphtaline cosmique
Les nuages interstellaires renferment un peu de naphtaline. Cette molécule, C10H8, ou plutôt une molécule proche, C10H9+, a été identifiée comme participant à la formation de bandes spectrales infrarouges mystérieuses, les UIR. Cette découverte confirme l'hypothèse selon laquelle les UIR sont dues à des hydrocarbures aromatiques polycycliques. (ULg)
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2009-09/uog-uog090209.php

Confins de l'Univers
Une galaxie aussi grande que la Voie Lactée a été découverte autour d'un trou noir supermassif distant - ces objets sont vus tels qu'ils étaient il y a 12.8 milliards d'années. Cela implique que les deux se forment en même temps, et nourrit le débat actuel sur la formation de galaxies géantes et de trous noirs massifs peu de temps après le Big Bang. (ULg)
http://www.ras.org.uk/index.php?option=content&task=view&id=1654&Itemid=2

Magnétisme et exoplanètes
A cause de la proximité de son étoile, l'enveloppe entourant la planète HD209458b aurait sû s'évaporer : puisqu'on la voit toujours, c'est peut-être qu'un champ magnétique planétaire la protège... Il n'y a cependant pas encore de preuves observationnelles (par ex. taches synchronisées avec la planète, comme pour HD179949) que ce soit le cas. (ULg)
http://www.skyandtelescope.com/news/56620682.html

Planète chaude
Wasp 18b, une exo-planète découverte grâce à des transits, est si proche de son étoile que sa température dépasse les deux mille degrés. Avec une période orbitale de moins d'un jour et une masse valant dix fois celle
de Jupiter, elle doit provoquer d'importantes marées à la surface de l'étoile. Ces marées devraient rapidement précipiter la planète dans l'étoile. Trouver un système dans un état aussi fugace est statistiquement peu probable. Les astronomes se posent donc des questions sur leur compréhension des marées stellaires. Ils continueront d'observer Wasp 18b pour déceler une accélération du mouvement ou la présence d'autres planètes pouvant stabiliser le système.
http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2009/826/2
12:34:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 8.17

Veuillez évaluer cet article :
10 


Initiation à l'observation à Mortier (27/08)
Arrivés vers 21h00 au point de rendez-vous, peu après nous montons le matériel.
Les premiers enfants accompagnés de leurs parents arrivent.
Pratiquement tous les participants sont là lorsqu'un satellite Iridium (IR 83) passe à 21h24 au-dessus de Cassiopée et flare peu après (-1 Mag., le centre du flare se trouvent à +/- 25km).
L'organisatrice me dira plus tard qu'elle était présente à la NEF du 15/08 et qu'elle avait vu peu après le passage du bolide, un falre Iridium dans la même zone. J'avais effectivement annoncé ce flare, il s'agissait de l'IR 84.

La Lune est déjà basse et nous voulons l'observer en premier lieu. Hélas, les nuages nous cachent une partie du spectacle et nous jouons à cache-cache, passant de la Lune à Jupiter en fonction de la position des trouble-fêtes.

Parallèlement, nous faisons le tour des constellations. J'explique le mouvement des étoiles et celui des planètes.
Une des participantes (Valentine Devos) se montre très attentive et a retenu énormément de son stage. Elle me parle des météorites et des planètes. Je fais le tour des constellations avec elle, lui demandant de pointer celles-ci. Je montre l'étoile double Albiréo.

La soirée se termine, les enfants et les parents partent progressivement.

Les nuages nous laissent le temps de voir la galaxie d'Andromède, M57 et Mizar et Alcor.
Vers 23h45, nous quittons le terrain.

Frédéric



photo Alexandre

On s'est partagé alternativement les groupes 'enfants et parents présents (au total 30 personnes), avec un scope sur la Lune et un autre sur Jupiter.

Nous avons dû jouer "à saute mouton" avec les nuages, mais la vision des cratères de la Lune avec leur zone d'ombre , a fait son petit effet.

Fred avait eu la bonne idée de visionner les éphémérides des satellites, et a ainsi pu annoncer un flare d'Iridium pour 21h24, qui a été ponctuel malgré les nuages. Nous leur avons montré les constellations les plus "spectaculaires", mais aussi les petites; Je leur ai conté la légende de la couronne boréale, (Dyonisos qui jette sa couronne haut dans le ciel pour
conquérir le cœur d'Ariane qui avait été délaissée par Thésée après sa sortie du labyrinthe). Avec le triangle d'été, nous leur avons parlé du carré de Pégase qui annonce doucement l'arrivée de l'automne, et bien sûr aussi de la Polaire, et des constellations circumpolaires.

Entre-temps, Jean-Marc est revenu (il avait oubliée une partie de son matos) et avait monté son dob et comme la pénombre le permettait, il a pointé M13 entre autre.
Avec Fred, on avait pointé Andromède, sur laquelle j'ai aussi disserté un peu en racontant qu'elle se rapprochait de la voie lactée et qu'elle entrerait en collision avec elle dans +/- 3 milliards d'années.
Mais ce qui marque et surprend le plus, surtout chez les adultes, c'est le fait d'apprendre que la lumière qu'ils observent dans le scope a été émise il y a 2 millions d'années.

Ensuite, j'ai pointé le double amas de Persée, et dans les intermèdes nuageux, on leur a expliqué ce qu'ils pouvaient facilement observer avec des jumelles.

Tout le monde était très content d'avoir pu regarder dans les 3 scopes, et surtout d'avoir pu converser et apprendre des choses nouvelles; d'ailleurs, l'organisatrice m'a dit avant de partir qu'elle rééditera l'expérience dès que possible.

Bref, un groupe très intéressant et intéressé, et qui posait des questions très pertinentes; je crois que notre équipe ne s'est pas trop mal débrouillé pour leur donner les "éclaircissements" demandés !

Gil.
10:19:52 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 35 - Evaluation : 9.54

Veuillez évaluer cet article :
10 


Conjonction Lune-Jupiter de ce 2 septembre 2009
Bonsoir,

Voici ci-joint 2 (pas très bonnes) photos du rapprochement de Jupiter et de la Lune.



Je les ai prises entre 20h30 et 21h45; j'ai fait 76 prises, et tout ce qui me semblait bien net à l'oculaire de mon 350, me revenait flou ou à peine valable.



Il y a évidement beaucoup de turbulence, et même lorsque le ciel paraissait propre, ça "bavait" quand même. La preuve, j'ai jusqu'à une deuxième Lune sur une des photos; je me demande comment j'ai fait cela.

Gil,
02:01:30 - Gilbert - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 7.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


02 September 2009

Le pélican au Canon 350D
Bonsoir à tous,

Ce soir je vous présente une prise de vue de la nébuleuse du Pélican (IC5070), photographiée à Harzé ce 22 août 2009. Addition de 20 poses de 10 minutes avec le Canon 350D modifié au foyer de la FSQ106N ouverte à f5 avec filtre UHC (correction noir, autoguidage à l'aide de Guidemaster).

Le Pélican au Canon 350D



Cliquez ici pour l'image en vraie grandeur.

A+...

Alain SCHMITZ
21:26:59 - schmitz a - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 17 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 September 2009

M74 - Galaxie dans les Poissons (1h37',+15°50')

m74


M74 (NGC628) est une galaxie spirale Sc distante de +/- 35 millions al. De nombreux amas d'étoiles bleues et des nébulosités gazeuses roses montrent une intense activité de formation d'étoiles. Les bras sont visibles avec une lunette de 100mm.
Date:29/08/2009 Lieu:Sterpigny Auteur:A.Fryns Poses: 80'L 25'RGB Bin.2X2-STL11K-C14
19:45:35 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 9.21

Veuillez évaluer cet article :
10 


Quintet de Stephan dans Pegase (22h36',+33°59')

stefan's quintet



Le Quintette de Stephan est un groupement visuel de galaxies situées dans la constellation de Pégase. La grande galaxie (NGC 7320 - bleutée) est à +/- 35 millions al, les 4 autres à +/- 340 millions al et subissent entre elles des effets de marées.
Date:28/8/2009 Lieu:Sterpigny Auteur:A.Fryns Poses: 80'L 15'RGB-Bin.2X2-STL11K-C14
19:17:32 - Andre - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 8.79

Veuillez évaluer cet article :
10 


les dentelles du Cygne bis
histoire de sortir la bonne vielle AP et de comparer les champs :)

en 1200x800:



la full:



AP 130 @f/7 (avec aplanisseur)
AP900GTO
STL11k
24 fois 30 minutes Halpha (je voulais faire une nuit de Halpha et une nuit d'OIII mais ma roue a filtre en a désidé autrement, n'aimerait-elle pas les couleurs?)
darks et flats

Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo
15:56:36 - Didier - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 18 - Evaluation : 7.78

Veuillez évaluer cet article :
10 


Test sur M57
Salut,

comme beaucoup d'entre vous le savent, je suis un astro-bricoleur acharné. Donc il y a quelques semaines j'ai décider de modifier pour la....au moins 100ième fois mon télescope. Donc après les modifs, les essais :o)
Jusque là je ne posais jamais plus de 30 secondes pour cause de problèmes de suivi. Hier je suis passé à un peu plus de 3 minutes.
M57 3x 3'30"
D80 1600 iso (oublié de règler ...) filtre IDAS LPS
t250/1100 maison
suivi en a.d seule en manuel à l'écran du pc sous Astrosnap avec lunette de 60/400 Vixen+doubleur de focal+vesta-pro
taitement sous Iris.

Présence de la lune gênante et mise au point pas évidente. Et pour corser le tout du vent en légère rafales.



JM
11:24:35 - Jean Marc - Catégorie : AstroPhotos - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 16 - Evaluation : 7.31

Veuillez évaluer cet article :
10 


Site astronomique
L'Antarctique contient les meilleurs sites pour observer le ciel. Une étude combinant des données obtenues au sol et par satellites ainsi que des modèles météorologiques indiquent que le site ultime serait le "Ridge A", dans le Territoire Australien, à 81.5◦ S 73.5◦ E et à plus de 4000 m d'altitude (température moyenne nocturne - c'est-à-dire l'hiver - de -70 C). D'autres sites, comme le "Dome A" voisin, et "Dome C'", font déjà l'objet de projets astronomiques. L'Antarctique n'est cependant pas parfait. Les observations dans le domaine optique ne sont possibles qu'en hiver et le ciel est souvent rendu lumineux par les aurores et l'airglow. (ULg)
http://www.journals.uchicago.edu/doi/full/10.1086/605780

L'avenir de la Voie Lactée
Les collisions de petites galaxies satellites sur les grandes spirales ne détruisent pas celles-ci mais contribuent à former des anneaux d'étoiles et à épaissir les disques galactiques à leur périphérie. Les Nuages de Magellan ne risquent donc pas de de faire éclater la Voie Lactée quand ils plongeront dessus dans un lointain avenir. (ULg)
http://researchnews.osu.edu/archive/dmgalaxypix.htm

Cygnus X-1
Le plus célèbre des trous noirs provient peut-être d'une supernova atypique. Les observations X réalisées avec les satellites Chandra et XMM-Newton montrent qu'il tourne moins vite qu'on ne le pensait. Une supernova normale n'aurait pas donné une vitesse aussi lente.
Confirmé comme trou noir depuis une quarantaine d'années, Cygnus X-1 pèse dix soleils et tourne très près d'une supergéante bleue deux fois plus massive que lui, et qui le nourrit de sa matière. (ULg)
http://www.nasa.gov/mission_pages/chandra/multimedia/photo09-065.html

Réchauffement, pas de doute
Certains essaient encore de prouver que le climat se refroidit, le réchauffement climatique étant une illusion... mais pour le démontrer, ces personnes utilisent des données partielles, non valables scientifiquement : le doute n'est pas permis si on considère l'ensemble des données et non juste celles qui nous "arrangent". (ULg)
http://www.agu.org/pubs/crossref/2009/2009GL037810.shtml

Mince banquise
Grâce aux images satellitaires, on savait que la surface de la banquise arctique se rétrécit, on doit aujourd'hui ajouter que l'épaisseur de celle-ci diminue également... Les mesures prises par des sous-marins viennent confirmer les données des satellites. (ULg)
http://www.agu.org/pubs/crossref/2009/2009GL039035.shtml
11:03:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


Soirée du 28 août : comparaison AP130 et WO110
Ce vendredi 28 août le ciel était encore une fois de plus très beau à la Géronstère. Quel bel été pour les astronomes amateurs! Avant la mesure au SQM (à 1h du matin) Didier Keus l'estime en rigolant à 20.69, et le SQM donne 20.70 ! (avec un peu d'expérience il semble qu'on arrive presque à être précis à 1 ou 2 dixième près - ici c'était évidemment pure chance pour Didier). Voie Lactée brillante au zénith. Seeing excellent, Jupiter montrera beaucoup de détails dans les bandes et des nuances de couleurs sur le disque.

Malgré ce beau temps il n'y a pas foule au terrain, Vincent avec son C9 sur GP-DX, Didier K. avec son apo Astrophysics 130 mm F/6 (780mm de focale) sur AP900, le petit Alex et son parrain avec sa lunette SW de 75mm et moi-même avec ma nouvelle lunette apo William Optics (WO) Fluorostar de 110mm à F/7 (700mm de focale).
Peu de monde probablement parcequ'il faisait encore couvert une heure avant l'observation et que tout le monde avait déjà pas mal observé les jours précédents.

La météo ne nous donnant que 2 heures maxi de beau temps, on décide de faire quelques tests de comparaison entre les deux lunettes alors que Vincent s'occupe du jeune Alex. Malheureusement on ne pourra faire des comparaisons CCD, à cause d'une bague manquante.

Pour les test visuels, les deux lunettes sont placées côte à côte et on utilisera les mêmes oculaires Televue de 3, 6, 9, 17 et 31mm.


La WO Fluorostar est à gauche sur la G11 Losmandy, l'AP 130 est avec son propriétaire à droite.

On teste tout d'abord l'aspect des images avec les oculaires de faible et moyen grossissement de 31mm (Ethos) et 17mm (Nagler). Les étoiles apparaissent légèrement plus éclatantes dans la 130mm, le contraste a l'air un peu meilleur (fond de ciel un peu plus noir). ce qui s'explique bien par le plus grand diamètre et la focale plus longue. L'image est très belle dans les deux lunettes. On ne peut pas trouver d'étoile visible dans la 130 sans l'être dans la 110. Pour l'observation des objets faibles il aurait fallu observer un objet du ciel profond ce que nous avons oublié de faire !

Le bord du champ est tout à fait correct dans les deux lunettes. Avec la WO lorsque la mise au point est faite en regardant les étoiles du centre du champ, les étoiles en bord de champ ne semblent pas parfaitement nettes. C'est la courbure de champ attendue. Par contre si la mise au point est faite sur ces étoiles du bord on ne voit pas de différence avec le centre du champ qui semble rester bien net. Nous avons contaté tous les deux cela avec Didier. Un peu étrange à expliquer (un effet dû à l'oeil?). Il est de toute façon clair qu'un correcteur de champ est nécessaire (sur les deux lunettes) pour obtenir un champ parfaitement plat jusqu'au bord. En visuel même avec les Nagler la courbure de champ n'était pas super évidente et ne gêne en tous les cas en aucun cas l'observation en visuel (par contre il n'est pas tj aisé de couvrir tout le champ couvert par le 31mm).


photo prise juste avant de démonter (retour des nuages). Jupiter est visible pas loin du méridien.

Nous sommes ensuite passés sur une étoile très brillante et bleue, Vega ! Avec l'oculaire Lanthanum Vixen que j'utilisais pour le pointage, des aigrettes (variables en fct de la position dans le champ) sont apparues ! on aurait dit l'image dans un Newton. Egalement dans l'AP. Cause : un mauvais bafflage probablement de cet oculaire.
POur ainsi dire aucun résidu de chromatisme visible à l'oeil. Si c'était attendu avec l'AP, c'est un peu une surprise pour la WO qui semble aussi très bien corrigée dans le bleu. Il faudra vérifier cela plus objectivement avec un CCD !
Le star test sur Véga montre que la tache de diffraction sur la WO est un peu ovalisée juste avant le focus parfait, et que la direction du grand axe varie (de 90 deg?) entre l'intra et l'extra focale. L'effet est aussi visible sur l'AP mais nettement moins.
Nous sommes ensuite passé aux couleurs avec Albireo. Image identique dans les deux lunettes, étoile rouge et étoile bleue-verte.

Vu le très bon seeing on passe sur Epislon1-Epsilon2, la double-double du cygne. Les deux composantes de chaque couple sont bien séparées (séparation de 2,4") au zoom 6mm avec le doubleur de focale soit environ 250x. Avec le zoom en position 3mm on ne gagne pas grand chose sur cet objet. L'image est quasi identique dans les deux lunettes, on voit bien les anneaux de diffraction et la tache d'Airy de ~1".

On passe ensuite à Jupiter qui est monté dans le ciel. Les images au C9 sont superbes, le seeing est excellent. Dans les lunettes le contraste est saisissant. L'image dans la WO avec le doubleur et le 9mm est vraiment très stable et riche en détails et nuances de gris. L'image semble un peu supérieure à celle donnée par l'AP, mais c'est probablement à cause de la direction de pointage de l'AP qui passe juste au dessus de ma tête. Quand le seeing est si bon, ce genre de chose ne pardonne pas!

Les nuages (et le froid) vont malheureusement rappliquer à grande vitesse nous forçant à replier bagage vers 1h30. On aura finalement eu 3 heures de vraiment bon juste avant qq gouttes.

Bref un test qui semble montrer qu'en visuel la WO est une bonne apo et est donc intéressante pour son rapport qualité/prix. Didier K. rajoutera peut être certaines précisions. Il faudra bien sûr faire des images dans différents filtres avec un CCD.

Dernière péripétie de la soirée : ma voiture veut continuer à observer malgré le ciel de plus en plus menaçant. En effet, pas moyen de redémarrer ! Pas sûr que ce soit juste la batterie, elle fait un bruit étrange au démarrage. Du coup, on empile le matériel dans la voiture de Didier et c'est avec les 15 kg de la tête de la monture Losmandy sur mes genoux que Didier me reconduit à la maison. Sa voiture était pleine à craquer.
L'histoire se termine bien, le lendemain la voiture est repartie au quart de tour ... c'était bien la batterie un peu fatiguée à cause du long rangement tous phares allumés, portes ouvertes et sans le moteur qui tourne (moteur que je pensais couvert par la radio poussée un peu fort).

emmanuel


00:38:38 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 42 - Evaluation : 9.57

Veuillez évaluer cet article :
10