AstroGAS

28 August 2009

Le GAS à l'Euro Space Center...
Ce samedi, c'était le GAS qui était invité par Dominique Gering à l'Euro Space Center.

Manu menait l'équipe composée de Pierre Henrotay, Didier Keus, Vincent Van Campenhout, Frédéric Oger, et moi-même. Du coté "astro" deux coronado, le 60 M/M de Pierre, et le 40 M/M de Gustave pour l'observation les protubérances solaires. On sera gâté avec deux boucles et un joli jet. La lunette de 100mm de Manu est utilisée pour montrer le disque Solaire en visible (tout propre), illustrant le minimum solaire actuel. Des lunettes d'éclipse permettent aussi de voir le disque solaire, sans grossissement. PLuiseurs enfants s'écrieront, la Lune ! En démo, le LXD Meade du club et les différents panneaux d'expo concernant le soleil. Ensuite pour l'atelier fusée à eau, Phillippe Demoulin avec son fils et pour le seconder, Vincent, Frédéric, et votre serviteur. Comme le temps était superbe, nous avons eu un beau succès et les spectateurs occasionels très surpris mais très enthousiastes .

Après l'observation du soleil, petits et grands se sont alors interressés aux fusées à eau. Certains enfants ne voulaient plus partir car ils avaient été conquis par les fusées !

Après le trajet les animateurs du GAS se retrouvent autour d'une bonne assiette offerte par l'ESC



Voici quelques instantanés de décollages de fusées,





un OVNI ?



Nous avons aussi assité au lancement de 10 petites fusées à poudre préparées par les stagiaires de l'ESC.



un petit passage près de la navette (ces photos sont de Frédéric),



et une des protubérances réalisée par Vincent.



Du monde autour des Coronado !





Egalement autour de la lunette Vixen avec le filtre solaire pour montrer le disque du Soleil tout propre, sans tache. Afin d'illustrer le minimum profond du cycle actuel.



Des panneaux sur le Soleil et les éclipses ont été disposés autour des instruments afin de faire patienter le public et donner des infos supplementaires




Un très bel après-midi. Merci à Dominique pour son accueil.

Gustave
(photos de manu ajoutées 1/09)
16:21:00 - Vincent - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 114 - Evaluation : 8.68

Veuillez évaluer cet article :
10 


17 August 2009

Bolide au dessus de Spa ! (La Meuse)



Sources : Journal la Meuse/Verviers (17/08/09)
Emmanuel
14:10:14 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 41 - Evaluation : 9.59

Veuillez évaluer cet article :
10 


16 August 2009

Nuit des Etoiles Filantes 2009 : soirée du samedi 15 août !
Bonjour,

On se souviendra longtemps de la Nuit des Etoiles Filantes 2009 !

La seconde soirée fut aussi mémorable que la première ! Ciel magnifique (sans l'ombre d'un nuage), tout autant de télescope et tout autant de monde que la veille d'après les voitures garées le long de la route et les cartes du ciel distribuées (250, une carte par famille). On a aussi noté que cette année les visiteurs sont venus de loin dans le but de participer à la Nuit des Etoiles filantes à Spa : Bruxelles, Mons , La Louvière et même Ostende ! Certains sont même venus les deux nuits ! Le public comme
la veille était particulièrement intéressé et les questions fusaient de toute part.

Mais surtout ce sont les très belles filantes de la seconde soirée qu'on retiendra, avec un magnifique bolide (très grosse étoile filante) à 21h59 que les 200 personnes sur le site à ce moment-là ont pu observer. Il est apparu lentement au Sud-Est (ce n'était donc pas une perséide) pour finir 5 secondes plus tard à l'ouest sous Arcturus du Bouvier en se fragmentant en plusieurs morceaux !
Très brillant (mag. -10 ?) belle couleur blanc-jaune puis verte et cela sous les exclamations du public. Ce bolide a d'ailleurs été observé par de très nombreuses personnes partout en Belgique et dans les pays avoisinants.

Il a fait la "Une" à la télévision belge.

Enregistrement du météore sur des caméras couvrant tout le ciel :
http://france.allsky.camera.free.fr/observation.html

Sur le site du GAS, l'antenne de Claudy a permis de le capter et d'enregistrer à la fois la bande sonore et l'enregistrement d'un spectrograme. Sur le site, l'écho radio se faisait encore entendre (il a duré 40 secondes) alors que la clameur du public s'estompait!



Ci-dessus, voici le son produit par l'écho (élimination du bruit de fond par Vincent).




L'enregistrement en .jpeg montre un météore en forme de "tire-bouchon" comme on peut l'observer parfois (lien avec la fragmentation ?).

D'autres belles filantes avec des trainées persistantes ont été vues, notamment une superbe perséide à 2h01 du matin au zénith. Persistance de la trace verte pendant 5-6 secondes, bel enregistrement aussi de l'antenne.



Ci-dessous, l'écho de cette perséide dans la haute atmosphère (élimination du bruit de fond par Vincent) :




En plus des filantes, on a pu observer un très beau flare d'iridium de magnitude -8, à 22h18. Toujours très impressionnant surtout la ponctualité du phénomène.

Les conditions d'observations étaient plus agréables que la veille, l'air étant beaucoup plus chaud. Malheureusement, cela a entrainé de fortes tubulences et les images de Jupiter étaient brouillées.

Les NEF 2009 se sont achevées vers 3h du matin, et nous avons rangé le matériel sous un beau croissant de Lune quelque peu voilé par le retour des nuages. Après 3 ans où la fête avait été en grande partie gâchée par la météo, voici enfin des NEF 210% réussies !

Vivement l'année prochaine !
Et merci à tous ceux (une trentaine!) qui ont participé à la réussite de cet évènement !

Emmanuel
13:09:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 182 - Evaluation : 9.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 August 2009

Nef des 14 et 15 août 2009 à Spa
En lisant tous vos compte rendus, j'ai hésité avant de poster ce texte; puis je me suis dit que vous me pardonnerez mon envol de rhétorique; donc, voici :

Samedi 15 août 4h du mat:

Je rentre de la première de nos deux "NEF"à l'ancien hippodrome de Spa-la Sauvenière. Je suis fourbu; nous avons reçu +/-500 personnes sur le site; des adultes bien sûr, mais aussi des tout jeunes, et notamment, les enfants qui ont participé au stage Astro que notre club organise chaque année.

Ce fut une nuit très valable, avec quelques belles filantes, mais il y avait quand même une certaine turbu d'altitude, et toute la nuit a été froide et humide; malgré nos "impers", la rosée nous a transpercé jusqu'aux os.

Rentré à la maison, le temps de chouchouter le matos, et surtout de se réchauffer, il est 6 heures; mon dos m'engueule, mes genoux crient "grâce" et ma tête semble être une ruche qui aurait reçu un coup de pied.

Je finis par aller me coucher, non sans ronchonner "p..tain et dire que ce soir on remet ça! Qu'est-ce qui m'a pris de proposer de fournir l'électricité pour les deux jours" (Quand on est "lessivé", on a souvent le moral à plat).

Et effectivement, lorsque je me lève à....13h, je sais à peine mettre un pied devant l'autre et je suis un peu...vaseux.

Mais le devoir est le devoir, c'est néanmoins avec des "pieds de plomb" que vers 19 h 30, je reprends la direction du site d'observation. Le ciel est beaucoup plus beau qu'hier, et cela semble promettre une très bonne visibilité pour cette nuit, mais à ce moment-là, j'étais à cent lieues de me douter de ce que j'allais vivre dans les heures qui allaient suivre.

Arrivés sur le site, avec les collègues du club, nous préparons les instruments et le "trajet à suivre" pour les visiteurs.





Le temps est doux, un léger zéphyr nous caresse le visage, tout est prêt pour cette deuxième nuit.

Vers 21h30, les premiers visiteurs arrivent, et très peu de temps après, le site est envahi par plus de 200 personnes.

Bien entendu, le premier objet visible dans le ciel est Jupiter; et c'est l'objet qui est visé dans mon 150/750.


(je ne savais pas que j'avais tant d'aura :):) )

Au fil des discussions et des questions, le temps passe, et on arrive aux environs de 21h50, avec très souvent cette question : Monsieur quelle est cette étoile super brillante là bas? "AAah ce n'est pas une étoile Madame; c'est une planète; la plus grosse de notre système solaire; c'est Jupiter et vous pouvez l'observer dans mon télescope, et vous verrez aussi ses 4 lunes."

Le public était ravi de ce que, au fil de leur cheminement, ils pouvaient observer dans les différents instruments.




Peu avant 22h, une dame me demande : "Pardon Monsieur; verra-t'on des étoiles filantes ce soir ??? Et moi : "Vous savez Madame, j'en ai déjà compté quelques unes, et je ne les ai pas toutes vues.

Voyant le dépit de la dame qui me dit qu'elle n'en a jamais vu de sa vie, comme un idiot, je lance par boutade à la cantonade : "Ne vous tracassez pas! avec le comité du club nous avons envoyé un mail en "haut lieu" et on nous en a promis d'autres pour toute la soirée."

Bien entendu, rire général dans le groupe autour de mon scope; et pointant à nouveau Jupiter du doigt, je lance "saluons encore celle qui nous protège des géants de l'espace".

Tout le groupe se tourne vers elle, et à ce moment là, une boule de feu immense, s'allume sous Jupiter; je m'entends encore crier de toutes mes forces "Regardez tous Jupiter! Regardez sous Jupiter!!!!!" Et derrière moi une foule qui crie; leur joie pour certains, leur surprise pour d'autres, mais pour tous leur émerveillement.

Cette boule de feu est partie dessous Jupiter et, lentement, elle a traversé le ciel pour passer dessous Arcturus, pour finir par tomber en se fragmentant un peu plus loin à l'horizon.

Sa longue course fut ponctuée d'une longue traînée d'une intensité telle que du blanc du départ, elle s'est changée en jaune pour finir en une fabuleuse lueur verte; le tout a duré près de 5 secondes.

Il était 21h59.

C'était féerique, magique, fantasmagorique; bref, il manque de superlatif pour décrire la vision céleste qui nous a été offerte.

Quelque chose qui m'a frappé aussi, c'est ce bref silence de peut-être 1 seconde qui a suivi la chute du bolide; et cette voix seule derrière moi qui dit : "Mon Dieu que c'était beau!"

Oooh que oui que c'était beau! C'était bien plus que beau; pendant la chute de cette météore, plus de 200 personnes ont communié ensemble sur les beautés du ciel de nos nuits; plus de 200 personnes ont remercié le ciel ensemble pour ce merveilleux spectacle.

Mais le plus beau par dessus tout, c'étaient les larmes qui perlaient aux yeux de cette dame qui, quelques instants plus tôt, me demandait si elle allait enfin pouvoir voir une étoile filante dans sa vie; des moments comme cela, ça vous prends aux tripes; cela vous noue la gorge; cela vous paye de toutes vos galères; cela vous coupe la parole; mais vous vous dites : "Bon Dieu, qu'est-ce que j'ai bien fait de venir".


(le bolide fut visible à partir d'ici)

Je ne vous parlerai pas des autres objets que nous avons vus tout au long de cette nuit car pour moi, aucun n'a surpassé la vision du début de soirée; et pourtant, cette nuit s'est offerte à nous, comme jamais peut-être, elle ne l'avait fait auparavant.


(la Lune se lève; notre NEF touche à sa fin)

Ah si, encore une chose à signaler : vers 2-3h du mat, peu avant de fermer le site, un type est venu me serrer la main en me disant pince-sans-rire : "merci hein, votre mail a vraiment bien marché"

Du coup, je n'ai jamais été aussi heureux d'avoir dit une "connerie".

A bientôt,

Gilbert
20:32:00 - Gilbert - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 24 - Evaluation : 9.58

Veuillez évaluer cet article :
10 


19èmes Nuits des Etoiles Filantes : vendredi 14 août
Hola

Superbe succès pour la Nuit des Etoiles Filantes à Spa !
Félicitation à tous pour le boulot énorme !

Entre 400 et 500 personnes (300 cartes distribuées et on est tombé à court vers 23h).
Ciel très beau, Voie Lactée jusque l'horizon, quelques nuages de hautes altitudes, étoiles filantes en voici en voilà (1/10 min), occultation entre 2 satellites de Jupiter, satellite à gogo (les gens adorent), superbe lever de Lune vers 1h et une concentration de télescopes
impressionnante. J'en ai compté 18 (un record je pense)! Tous les télescopes ont été pris d'assaut ! il y avait du monde dérrière tous les instruments, parfois 50 pour certains.

Dans l'ordre (pour mieux s'y retrouver si j'oublie qq'un) :
Gus L102ED, Arnaud T200 et son copain (de Jette), Manu CG11, Jean-Marc avec un jeune membre du GAS T150, Claudy T200 + T150 Skywatcher + antenne, Frédéric T200 Skywatcher, Olivier S. T200 Vixen, Vincent T200 Vixen webcam Jupiter, Maurice L90, Gilbert T150, Olivier M. CN212 webcam Jupiter, Maxime LX200, Roland T115, Brigitte T200, Didier V. T400 Lightbridge, Didier K. L80 apo CCD ciel profond...

Il y avait également Christiane, JB avec ses groses jumelles et moi-même pour le tour des constellations au laser. On n'a pas arrêté. Quand j'ai décidé de prendre une pose, il était minuit ...

On a reçu le groupe de stagiaire de 21h45 à 22h45, 5-6 personnes du groupe "Blind Challenge" pour l'écoute des météores.

Merci à Paul et Thierry qui ont fait l'acceuil au parking jusque minuit (tâche assez ingrate...). Après minuit, on a eu qq voitures qui sont passées jusqu'au terrain et ont éclairé le site avec des phares... faudra trouver une solution (pour éviter à Gustave de devoir engueuler les
contrevenants :)

La tente d'acceuil avec Martine et Karine a carburé, 20 litres de choco parti pour réchauffer les visiteurs (il faisait très froid comme prévu!), distribution de toutes les cartes, etc. plusieurs nouveaux membres.

Bref une soirée mémorable dont le public se souviendra aussi vu les nombreux commentaires positifs que nous avons pu receuillir. La pub a très bien fonctionné et le Soleil nous a bien aidé. On a eu des visiteurs venant de très loin, Mons, Bruxelles, La Louvière et beaucoup de Liège également.

Les derniers visiteurs sont partis vers 2h30 du matin, on a levé le camp à 3h30.



Les NEF ce n'est pas encore fini ! Rendez-vous ce soir dès 20h30 au terrain. Vu le beau temps, il y aura certainement encore du monde malgré le 15 août ! Ils auront encore besoin de vous :)

Emmanuel
13:53:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.62

Veuillez évaluer cet article :
10 


Claudy écoute passer les étoiles filantes !
Extrait du journal la Meuse Verviers 18 août 2009.



ej
13:36:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 632 - Evaluation : 9.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


NEF, nuit du 15 au 16/8, les instruments
Quelques images des instruments, juste avant l'arrivée du public.



























Pierre
10:13:00 - phenrotay - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 24 - Evaluation : 9.58

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 August 2009

Les Nuits des Etoiles Filantes - Interview de Emmanuël Jehin sur La Première
A l'occasion des Nuits des Etoiles Filantes (19ème édition) des 14 et 15 août, La Première s'entretient avec Emmanuël Jehin dans son émission Cocktail d'été (interview de Yasmine Boudaka).



22:36:11 - Dominique - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 8.13

Veuillez évaluer cet article :
10 


06 August 2009

Initiation pour des Lutins près de St Vith (4/08)
Avec Pierre et Gustave nous avons rejoint, ce mardi 4 août, les hauteurs du petit village de Schonberg, à une dizaine de km de St Vith. Cette fois c'est pour initier 25 lutins de Verviers, filles entre 8 et 10 ans. Ciel magnifique malgré la Pleine Lune. Jupiter se lève rapidemment. Les enfants bien qu'un peu excités lors de notre arrivée, sont vite captivés par les nombreuses histoires qu'on peut leur raconter et l'observation au télescope des cratères de la Lune, des satellites de Jupiter, des amas d'étoiles jeunes (50 millions d'années ... cela les fera bien rire). Nombreux satellites comme d'habitude, mais trop peu d'étoiles filantes (à cause de la Pleine lune certainement). A minuit, nous quittons les enfants qui n'oublieront plus la forme de la Grande Ourse et de Cassiopée, comment trouver l'étoile Polaire, que l'étoile du Berger n'est pas une étoile ...

Photo souvenir !



Emmanuel
11:57:06 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 9.50

Veuillez évaluer cet article :
10 


04 August 2009

Rapport de l'observation du vendredi 31 juillet
Rapport d’observation du vendredi 31 juillet 2009.

20h30 au local, de nouveaux observateurs arrivent aussi avec leurs instruments dont Brigitte Wiertz et son fils avec un T200/1000 et Victorien et son père avec leur nouveau LXD75 Newton 6’’
Avec Pierre, nous expliquons le fonctionnement des instruments.

Peu avant 22h00, nous nous rendons tous au terrain.

Viennent nous rejoindre de nombreux observateurs. Nous serons finalement une quinzaine dont :
Victorien et son père avec leur LXD75 Newton 6’’.
Pierre avec son Cassegrain 200/1800.
Brigitte et son fils avec leur Newton 200/1000. (Baptême du feu).
Vincent et son C9 avec webcam.
Claudy avec son T200 et son antenne météores.
Gilbert et son fils avec leur T150/750.
Didier avec son Lightbrige de 400 mm de diamètre !.
Olivier avec ses oculaires et filtres.
Jean-Marie qui nous informe de son achat d'un LXD75, lui aussi.
Manon et Nathan.
Emmanuel.

Moi-même (Frédéric) avec mon Newton 200/1000 identique à celui de Brigitte avec en plus un système GOTO.
Les quelques nuages d’altitudes disparaissent progressivement et nous nous mettons tout de suite aux observations.

Observations :

Nous commençons par la Lune qui est un parfait quartier… enfin une demi-Lune…

Je propose le repérage et l’observation au télescope de la galaxie d’Andromède, ce qui donne lieu à un petit gag, ayant oublié de retirer un filtre lunaire sur le télescope de Brigitte.

Repérage de quelques étoiles et constellations : La Grande Ourse, la Petite Ourse, l’étoile polaire, Cassiopée, le Cygne, Hercule…

Nous observons quelques satellites artificiels dont un attire particulièrement notre attention par deux « flares » inattendus.
Avec Emmanuel, nous déterminons qu’il s’agit du satellite Cosmos 2421.
(Dans les prochains jours, j’essayerai de repérer à nouveau ce satellite afin de voir s’il se comporte toujours de la même façon.)

La Lune se couche et laisse (enfin !) apparaître la Voie Lactée.
Olivier mesurera au SkyMeter, un ciel de mag. 20.60, pas mal du tout.

Vincent observe Jupiter et branche sa caméra webcam. Il nous montrera une belle image après avoir traité sur le site en quelques minutes un premier film avi.

Callisto manque à l’appel, caché par le disque jovien. A 01h36m23, le satellite fera sa réapparition.

J’observe à l’œil nu la Voie Lactée et même la galaxie d’Andromède.

Claudy écoute les météores. Quelques brillantes seront vues et entendues en même temps.

Nous commençons par observer des amas puis, des nébuleuses au fur et à mesure que le ciel s’assombrit. Nous commençons par M13 dans Hercules.

Avant qu’ils ne se couchent, nous observons M16, M17, M18… du côté du Sagittaire ainsi que le globulaire M22 très bas cependant. L'amas ouvert M11 dans l'aigle est toujours aussi beau !

Avec Olivier, nous observons les dentelles du Cygne, je n’imaginais pas les voir comme ça dans mon instrument.
Nous allons également vers des nébuleuses moins connues du catalogue NGC.

Dans le puissant Lightbridge, Didier et Manu passent d'une nébuleuse planétaire à l'autre : NGC40 dans Cassioppée, M76 (Little Dumbbell) dans Andromède est superbe de détails, une demi-planétaire en forme de croissant dans l'Aigle, NGC6818 (little Gem) dans le Sagittaire, très bleue comme "Bleue Snowball" dans Andromère.
Didier trouvera ensuite Crescent Nebula en plein dans la Voie Lactée. La forme typique est facilement reconnaissable et, pour la plupart des observateurs, c'est une première. Il est tellement content qu'il renversera son café dans sa voiture...

Avec Olivier, nous utilisons un laser que nous faisons passer au travers du chercheur de mon instrument afin d’aider d’autre observateurs à trouver les objets.

Peu avant 3h00, les nuages reviennent progressivement mais ne nous empêchent pas d’observer dans le Bouvier les flares de deux Iridium à 3h13m12s et 3h14m46s soit un intervalle de seulement 1 minute 34 sec et ce pratiquement au même endroit !



Emmanuel immortalisa le moment.

Quelle est cette étoile rouge brillante au Nord Est ? Aldébaran ? Non, c'est la planète Mars qui laisse voir un petit disque.
Non loin, les Pléiades se lèvent entre les arbres.



Peu après, le ciel se couvrira complètement et mit fin à notre soirée d’observation en nous empêchant d'observer les traces de l'impact récent sur Jupiter ! grrr certains ont attendu toute la nuit pour cela !

Frédéric Oger
11:19:19 - ejehin - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 9 - Evaluation : 9.11

Veuillez évaluer cet article :
10 


02 August 2009

Observation de ce vendredi 31 juillet à la Géronstére
Ce vendredi 31 juillet, avec Alexandre, nous nous sommes rendus au club, puis sur le terrain d'observation où nous sommes arrivés vers 22h, et plusieurs membres, dont de jeunes débutants, étaient déjà présents, avec divers instruments.
Outre mon 150/750, Il y avait deux Newton 200/1000, un C11, un Meade Newton 150/750 Go To, des lunettes astro, et un Dobson Meade Light Bridge de 400mm.


Gilbert et Alexandre

La Lune était présente à l'horizon, quoique légèrement enveloppée dans de légères nues.

Le ciel à ce moment n'était pas très "à l'idée", mais il y avait moyen de voir quelques beaux cratères sur les bords ombragés de Séléné.

Venant d'emprunter un oculaire Célestron 6mm au club, j'ai de suite voulu l'essayer sur notre satellite; mais vraiment, sans compter que le grossissement, faisait "ressortir" les turbulences, le manque de champ et cet effet "trou de serrure" m'ont très vite gêné; je réessayerai une autre fois et sur d'autres objets.
Dès lors, j'ai de suite changé pour mon 8 mm Hypérion, qui là, nous a encore donné entière satisfaction.

A 22h58, le ciel s'étant assez bien dégagé, nous avons pu apercevoir le satellite Cosmos 2421(info Frédéric Oger) qui traversait le ciel d'Ouest en Est: et, alors que Manu le pointant pour le montrer à tous, Cosmos 2421 nous a gratifié de deux magnifiques flares, qui ont "tirés" des grands "Waaaw" et de longs "Ooooooh" de la bouche de la plupart des membres présents; c'était de toute beauté, un vrai plaisir.

En dehors de cela, malgré la présence de la Lune, pas encore couchée, nous avons pointé divers objets " à l'opposition", et comme cela est souvent le cas, chacun allait un peu voir chez l'autre; ce qui nous permet ainsi de voir des objets différents, dans des instruments de différents diamètres.


Victorien et son nouveau LXD75 (Newton 150mm)

Plusieurs membres m'ont demandé de placer mon 8mm sur leurs instruments, pour pouvoir comparer avec d'autres oculaires; c'est là que j'ai commencé à prendre conscience de la valeur de mes Hypérions, quoiqu'en disent leurs détracteurs.

En passant sur plusieurs scopes, nous avons eu ainsi la possibilité de voir M13, M31 et M110, et nous dirigeant vers le triangle d'été, nous avons observé : M27, M57, ainsi que quelques amas "NGC"; nous nous sommes vraiment régalés.

Mais alors, comment expliquer de ce que nous avons vu dans le Dobson Light bridge 400mm; c'était !!??....la beauté de ce que nous avons vu dans les autres scopes, avec la taille et une certaine résolution en plus!!!

Ainsi, Dumbel, (M27) méritait tout à fait son surnom de "trognon de pomme; vraiment très grand et détaillé. De M57, (l'anneau de la Lyre) il me semblait deviner la couronne, ainsi que le "bleu" de l'intérieur, sans toutefois avoir la résolution de l'étoile centrale; mais quelle beauté! Et que dire aussi de M13, qui nous a carrément sauté au visage tellement l'image était grande et résolue dans mon 8mm Hypérion; on distinguait si bien les étoiles que l'on aurait pu en compter des nuées.

En plus de cela, nous avons eu droit aux dentelles du Cygne; et là aussi, c'était à couper le souffle.

"Chemin" faisant, nous avons aussi pu contempler le passage de plusieurs satellites, ainsi que quelques belles étoiles filantes; et quand Jupiter a pointé le bout du nez hors des turbulences d'horizon, Alexandre s'est empressé de la pointer et de la faire voir à quelques membres. Hélas, nous n'avons pas eu le temps de la voir dans le Dob 400, car il était occupé sur une lointaine galaxie dont j'ai oublié le nom.


Brigitte, son fils et leur nouveau T200 SkyWatcher

Il était près de 1h du matin, le vent s'était levé, refroidissant complètement le site; bref, il a sonné l'heure de lever le camp et de s'en retourner car nous avions omis de prendre des "épaisseurs" supplémentaires, et quoique étant en plein été, sur ces hauteurs Ardennaise, le froid nous tenaillait dur.

Nous avons repris le chemin de nos pénates, très heureux d'avoir pu partager ensemble cette superbe soirée, mais aussi et surtout nous nous en sommes retournés avec du bonheur plein les yeux.
A peine avais-je fait quelques centaines de mètres, qu'Alexandre, mon fils de 13 ans s'endormait en souriant; sans doute retournait t'il visiter en songe, les merveilles vues tout au long de la soirée.

Un grand merci à Manu, Vincent, Didier, Frédéric et autres membres présents pour cette très belle soirée.

@ + pour de nouvelles aventures astrales,

Gil.
14:23:32 - Gilbert - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 8.71

Veuillez évaluer cet article :
10