AstroGAS

09 August 2020

IC 1396 et "La Trompe d'Eléphant" dans Céphée
L'ensemble bien connu IC 1396 et 1396a, ici en plein champ au foyer d'une lunette de 106 mm de diamètre et 530 mm de focale.

Acquisition le 21/07 en Normandie, sous un ciel bien noir mais avec un peu de vent et de turbulence.
Addition de poses de 90 secondes pour un total de 32 minutes avec un boitier Sony a7s défiltré Astrodon + filtre CLS, avec autoguidage.
Prétraitement sous IRIS et finition sous GIMP, uniquement pour les niveaux et la dynamique.

La diagonale de l'image est de 3°30', le diamètre apparent de la nébuleuse sur cette image est d'environ 2°15' soit 4.5 fois le diamètre apparent de la pleine lune. Le nord est à gauche et l'ouest, en haut.

Une description intéressante de l'objet se trouve ici : http://www.robgendlerastropics.com/IC1396text.html
En résumé, c'est une vaste région HII située à environ 2400 années lumière. L'hydrogène est ionisé par l'étoile visible au centre, HD206267, une géante bleue. La nébuleuse contient de nombreux globules sombres de poussière et de gaz au sein desquels se forment des étoiles, dont la plupart sont visibles seulement dans l'infrarouge. Ils sont globalement répartis de façon radiaire autour de HD206267, dans un rayon de 40 années lumière. La nébuleuse de la Trompe d'élephant (IC 1396a) est l'un de ces globules, bien visible au-dessus de HD206267. Au centre de son sommet arrondi, 2 jeunes étoiles sont visibles. Pour l'anecdote, dans le coin supérieur droit de l'image on peut voir une nébuleuse planétaire, PK 97 + 3.1, de magnitude 16.4 et grand axe de 75''. L'étoile brillante orangée au nord (à gauche) est µ Cep, une supergéante rouge dont le diamètre est de plus de 1500 fois celui du soleil.

Du point de vue technique, en regardant de plus près on peut remarquer les limites de résolution d'un capteur couleur à grands photosites comme celui du a7s. Il y a sous-échantillonnage, les plus petites étoiles sont assez pixelisées et colorées car projetées sur un faible nombre de photosites (pas de dithering réalisé ici). La plupart des pixels chauds ont bien été éliminés au prétraitement. Apparemment, le "star eating" de Sony n'est pas très gênant, les plus faibles étoiles sur l'image originale sont de magnitude 18 (réf. Skychart + catalogue GAIA), mais bien sûr il faudrait comparer avec des poses < 30 secondes ou un boitier concurrent.


IC 1396 Philippe Lousberg




En version noir et blanc (pas monochrome), les globules sont particulièrement contrastés.


IC 1396 Philippe Lousberg




Pour finir, un plan plus serré sur IC 1396a et d'autres globules.


IC1396 Philippe Lousberg




Philippe Lousberg






10:30:52 - PhilippeLousberg - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 9.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


04 August 2020

Les arcs surnuméraires de l’arc-en-ciel
Hey Manu,

Merci pour toutes ces explications sur l’arc-en-ciel et cette belle anecdote de ta jeunesse (tu l’es toujours hein).
Samedi soir avant d’aller me coucher, je ne savais pas si la photo de l’arc-en-ciel avait sa place dans les AstroPhotos du GAS, mais tant que j’y étais et que ma première photo d’arc-en-ciel me plaisait, j’ai partagé avec les GASmen/women.
Suite à ton message, je suis vraiment content de l’avoir fait et je me permets de poster ton histoire ci-dessous pour garder trace d’un beau souvenir (si tu es d’accord) :-)

Concernant les arcs surnuméraires : je n’ai pas pensé vérifier si on les voyait en utilisant la loupe du viseur, ce n’est qu’à l’ordinateur que je les ai remarqués. Pour une prochaine fois peut-être, même s’il paraît qu’ils sont rarement visibles…
Je viens de pousser un peu le traitement de la photo (augmentation du contraste…) pour essayer de mettre plus en évidence quelques détails de ces arcs-surnuméraires peu intenses qui bordent l’intérieur de l’arc primaire, manière d’illustrer tes propos :-)





Pour finir, il y a un désagrément que je n’ai pas vu dans le viseur, et pas pensé vérifier car j’avais mis le pare-soleil de l’objectif (court car grand-angle 15mm), ce sont les gouttes de pluie sur l’objectif qui se voient sur la photo… Qu’on se le dise :-)
Ci-dessous, une autre photo de l’arc-en-ciel lorsqu’il y avait moins de pluie sur l’objectif. J’ai traité légèrement le bruit cette fois, ce que je ne fais jamais d’habitude, et que j’oublie souvent de faire pour mes photos d’astro :-)




« Superbe !!! :)

je suis un grand fan des arcs-en-ciel, j'ai fait un travail scientifique quand j'avais 16 ans pour un Expo Science (avec notre prof de math à l'AR Spa, Anne-Marie ;) et organisé par les jeunesses scientifiques de Belgique.
Ta photo montre quasi toutes les caractéristiques des arcs-en-ciel !
notez aussi la plus grande luminosité sous l'arc primaire, bien plus brillant que au-dessus du secondaire et de la lumière du ciel environnante, c'est dû au fait qu'il y a plus de lumière diffusée par les gouttes d'eau qui vont dans cette direction,
notez aussi les couleurs inversées de l'arc secondaire à cause d'une réflexion en plus dans les gouttes d'eau,
notez les arcs surnuméraires, bien visibles sous le premier arc, vers la droite, ce sont les faible arcs roses sous le bleu, ils sont dus à des interférences et il a fallu attendre la mécanique quantique pour parfaitement les expliquer dans les moindre détails ! La théorie de l'arc-en-ciel est très complexe en fait.
Les couleurs sont plus vives quand les gouttes sont grosses, je m'étais amusé à faire des arcs-en-ciel artificiels et changer la taille des gouttes pour montrer cela. Ils sont blancs/gris décoloré dans la brume et le brouillard car les gouttelettes sont micrométriques.

Bref très belle photo ! :)
ej »


A+, Alain :-)
11:21:56 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 9 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


02 August 2020

Joli arc-en-ciel dans le Ciel de Malmedy
Joli arc-en-ciel sur Malmedy, après une dizaine de minutes l’arche secondaire est apparue au-dessus, moins brillante et plus large que l’arche principale, avec des couleurs dont l’ordre est inversé.
Si vous regardez bien, vous remarquerez que l’espace entre les deux arches est nettement plus sombre que le ciel aux alentours. Cette zone sombre entre les deux arches est appelée « bande sombre d’Alexandre » du nom du philosophe grec Alexandre d’Aphrodise qui, le premier, l’a décrite en l’an 200 av. J.-C.



A+, Alain :-)
00:24:51 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 August 2020

Eté rime avec voie lactée (2)
Et avec le même setup pour la constellation du Cygne.

23:40:37 - PhilippeLousberg - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 16 - Evaluation : 9.69

Veuillez évaluer cet article :
10 


Eté rime avec voie lactée
Un grand classique, une image de la Voie Lactée dans la région du Sagittaire, proche du centre galactique. Intégration sous Iris de 37 poses de 30 secondes à 3200 ISO le 22 juillet avec un objectif de 50 mm à f/2.8 et un boîtier Sony a7s défiltré Astrodon, filtre CLS. Suivi par monture équatoriale. Quelques nuages bien terrestres sont visibles au-dessus de la ligne des arbres.

Cordialement

Philippe Lousberg


23:34:41 - PhilippeLousberg - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 9.67

Veuillez évaluer cet article :
10 


Sadr evostar 80 SonyA7S
Bonjour

Je continue mes essais de débutant en astrophoto avec mon petit setup basique: lunette 80ED montée sur EQ 3-2 (motorisée 2 axes mais sans goto) et le Sony A7S. Je n'ai pas d'autoguidage.

Ici, j'ai shooté Sadr et son environnement.

J'ai un peu loupé mon coup pour le cadrage car j'aurais voulu avoir Sadr et la nébuleuse du croissant dans le même champ.
Pour y arriver, j'aurais dû placer Sadr tout en haut le l'image (ou orienter l'appareil photo à 90° pour avoir l'axe Sadr - Croissant sur la longueur).

Il me semble que la mise au point est correcte (j'ai trouvé le bouton du Sony A7S qui permet de zoomer électroniquement l'image affichée, c'est super utile pour la mise au point).

Pour le traitement de l'image, comme je trouve les prix de Pixinsight et Photoshop trop élevés et que je n'aime pas "pirater", j'utilise leurs homologue open source: Siril et Gimp. Je dois bien dire que je suis un peu perdu dans la multitude de fonctionnalités de ces programmes. Entre les "transformées de Fourier", "les transformées asinh", etc. je ne sais pas trop quand utiliser telle ou telle fonction.

Dans Siril: Après l'empilement, j'ai étiré l'histogramme avec un ajustement automatique, j'ai lancé une réduction de la trame et un étalonnage des couleurs par photométrie.

Dans Gimp, j'ai utilisé un des script du plugin "py-astro": "Neutralise sky color" qui a rehaussé le contraste des nébuleuses qui entourent Sadr.

Si vous avez des conseils pour le traitement de l'image, je suis preneur ....
(Réduire le nombre d'image mais allonger le temps de pose ?, Opération de traitement d'image à utiliser ?, ...)

Yves



Dans Gimp, après les opérations Étendre le contraste" et "Renforcer les couleurs", il me semble que le résultat est un peu amélioré ...


12:04:24 - Yves - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 9.14

Veuillez évaluer cet article :
10 


31 July 2020

Portrait de Neowise au-dessus de Malmedy ce 21 juillet
Comme depuis quelques jours je n’arrive plus à voir Neowise avec mes jumelles, je vous poste deux clichés sortis de mon Canon EOS R et d’un zoom 100-400 mm à 400/5,6 sur une « Star Adventurer ».
Les séries de 20x15s à 3200 ISO ont été empilées dans DeepSkyStakker et traitées dans LightRoom.
Les commentaires ci-dessous sont une copie de ceux qui se trouvent sur ma page FaceBook… pour ceux que cela pourrait intéresser.
Vous me prévenez si j’ai raconté des bêtises, pas qu’on m’accuse de FakeNews :-)




À la même heure que le feu d’artifice de la fête nationale que j’avais photographié l’année passée, avec le même appareil photo, le même objectif, le même trépied et pratiquement du même endroit, j’ai cette fois tiré le portrait de la maintenant célèbre comète Neowise.
Malgré sa faible visibilité depuis mon jardin, j’ai essayé de capter la maximum de son « anatomie » et pour ceux que cela intéresse, voici quelques infos cométaires :
• La caractéristique principale d’une comète, dont le diamètre mesure quelques km, est sa queue de poussières arrachées à son noyau. Cette queue peu colorée suit l’orbite de la comète et est donc courbée ;
• Sa deuxième queue de gaz ionisé est bleutée et droite car poussée par le vent solaire (un peu visible sur le dessus de la photo) ;
• Son noyau est composé principalement de roches, glaces et poussières ;
• Sa chevelure gazeuse est en partie verte pour Neowise (présence de carbone moléculaire, C2).
La deuxième photo est un petit zoom sur le noyau de la comète, prise avec les moyens du bord. Une « boule de neige sale » comme l’avait surnommé l’astronome Fred Whipple.
A+, Alain :-)
16:02:19 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


30 July 2020

Ma petite Lulu
Bonjour,

Hier soir, j’ai sorti pour la première fois ma nouvelle lunette, une SW 150/1200 ED.
Pour finir, j’ai fait quelques photos manière de voir si elle va me plaire.
Pour ne pas me compliquer la tâche, j’ai visé la Lune qui était très basse et vous présente, avec émotion :-), un premier cliché de Copernic avec ma « petite » lulu (je crois que c’est comme cela qu’on dit).

1. Version avec un rapide traitement du bruit sous LightRoom

null


2. Version sans traitement du bruit


Matos : Lunette 150/1200 + ASI183MM + IR 685 nm.

A+, Alain :-)
21:20:55 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


27 July 2020

Comète Neowise dans le ciel du BW
Bonjour,

voici une tentative de mise en évidence de la queue ionisée de la comète Neowise.
Les images ont été prises dans la nuit du 20 au 21/07, depuis Rixensart dans le BW.
Malgré plus d'une heure de pose au total, pas moyen d'éliminer complètement les traînées des étoiles à l'intégration en raison du bruit et du gradient résiduel dans les images individuelles. Il faut dire que depuis le sud du BW, le ciel est particulièrement "cramé" vers le nord...
J'ai fini par faire un filtrage dans l'espace des fréquences (Fourier) qui permet de cibler des motifs dans une image. J'ai également dû être un peu agressif sur le filtrage direct du bruit, mais bon, c'était ça ou rien.
Le champ de vue est de 15.5°x20.2°.

Neowise20200721



109 x 40s @ 400Iso; 50mm à f/5.6(Canon 700D)
Monture LXD55, sans guidage.
Traitement PI et Affinity Photo

A bientôt,
Simon-P.
15:17:10 - simonpierre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 9.60

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 July 2020

Encore la comète...
Pose de 20x30 secondes sans guidage avec un APN Sony a7s au foyer d’une lunette de 106 mm de diamètre à f/5 pour tenter de mettre en évidence (une partie de) la queue ionisée, bleutée. Ciel de Normandie, filtre CLS. Traitement sous Iris seul avec notamment la commande TRANS2 pour centrer l'intégration sur la comète.

Cordialement



16:02:58 - PhilippeLousberg - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.38

Veuillez évaluer cet article :
10 


21 July 2020

Le Lion contemple Neowise et la Grande Ourse
Bonjour, bonsoir les poyons,

Lundi 20 juillet 2020, la météo s’annonce excellente pour l’observation la nuit. Pour ne pas retourner sur les mêmes spots dans les Hautes Fagnes, comme la semaine précédente pour taquiner Neowise, je commence à faire du « scouting » depuis mon PC. Je note quelques nouveaux spots puisque cette fois, je dois m’orienter au Nord contrairement à mes photos au Sud pour la Voie lactée.

Vers 23h, je charge le VTT sur l’automobile et direction La Gileppe. D’abord quelques photos sous le Barrage avec le Lion trop éclairé pour saisir un semblant de Voie lactée à l’arrière. Arrivé vers 23h45 sur le parking du Lac. Je décroche le VTT et je descends vers le barrage avec mon matériel photo. 23h58, extinction des feux, le barrage plonge dans le noir et les moteurs (pompes ?) s’arrêtent, que du bonheur : le silence et un ciel parfaitement dégagé.

01h15 et 93 RAW dans le boitier plus tard, je remballe et rentre heureux de cette belle soirée.
Une image qui semble plaire sur Facebook, je vous la partage ici. C’est évidemment plus « artistique » et interprété qu’une image sortie de PixInsight ;-)

A7RIII + FE 24mm f/1.4
Foreground : 30s – ISO 1600 – f/3.5
Sky : 5s – ISO 1600 – f/1.4

Full résolution sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/odi_be/50137626262


22:51:00 - olivierdefawe - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 19 - Evaluation : 8.95

Veuillez évaluer cet article :
10 


19 July 2020

Comète Neowise
Comme beaucoup d'entre vous, j'ai pu observer la comète Neowise dimanche 12 juillet.
Le ciel étant assez nuageux et peu transparent, j'ai longtemps hésité à faire une photo. Finalement, un peu avant 2h, je me suis décidé à monter mon matériel.

Voici le résultat de l'intégration des 190 meilleures poses, celles prises ente 2h24 et 4h02.

neowise



Détails techniques:
Astrographe TS 80mm F/4.3; Canon Eos 700D.
10s à 400 iso, toutes les 14s.
Guidage sur le noyau de la comète, PhD2.
Traitement: PI et Affinity Photo.

Et voici pourquoi j'ai hésité à la tenter.

Neowise champ large


30s; 400iso ; 18mm à F/5.6; pris à 1h58.

Simon-P.
17:13:21 - simonpierre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 20 - Evaluation : 8.40

Veuillez évaluer cet article :
10 


13 July 2020

La comète du moment
bonjour,
Voici donc un cliché sans prétentions de cette comète au doux nom de C/2020 F3 NEOWISE.
Conditions d'amusement:
Cliché pris la nuit de samedi 11 à dimanche 12, le 12 de 02hr37 à 02hr42 (heure de la montre) depuis l’observatoire de La Fosse avec un APN Canon 60D, 5 minutes de poses cumulées (10x30 secondes) en JPEG à 1600 ISO avec un objectif zoom Ultrasonic 55-200 mm réglé sur 200 mm, ouvert à 6.3. L’appareil était monté sur une monture équatoriale Takahashi NJP assurant le suivi sur les étoiles sans autoguidage.

Neowise



J-Luc
20:58:13 - jlmairlot - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 23 - Evaluation : 8.48

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 July 2020

Comete et ciel de Sterpigny
Un appareil grand public Sony dsc hx400V posé sur un banc de bois avec 30s de pose et déclenchage différé. Un souvenir du passage de cette belle comète sous le ciel de Sperpigny
Andre Fryns

Ciel Sterpigny



Comete Neowise

09:56:11 - Andre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 8.86

Veuillez évaluer cet article :
10 


« Neowise, One Cométe so Mâm’dy :-) »
La comète Neowise à Malmedy ce dimanche 12 juillet vers 4h20. J'avais prévu de commencer à 3h30 comme suggéré par EJ, mais je me suis endormi...



Une seconde prise un peu après, mais c'est déjà trop tard, la Belle n'est pas très visible...



Tant que j'y étais, j'ai shooté le Dernier Quartier de Lune... et Mars :-)



A+, Alain :-)
06:23:26 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 9.29

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8|9|10|11|12|13|14|15|16|17|18|19