AstroGAS

29 June 2006

Voyage dangereux pour Discovery
Les sept membres d'équipage de la navette Discovery, qui doit être lancée samedi de Cap Canaveral en direction de la Station spatiale internationale, savent, selon les statistiques fournies par la NASA, qu'ils ont une chance sur cent d'y laisser leur vie. Alors que le compte à rebours a commencé pour ce vol, le premier depuis l'accident tragique de 2003, des responsables de la NASA ont, fait inhabituel, exprimé leur désaccord avec la décision de leur hiérarchie de procéder au lancement de Discovery. Le problème des blocs de mousse isolante susceptibles de se détacher du réservoir extérieur, comme ce fut le cas avec Columbia, n'a pas été totalement solutionné. (Le Soir)

Chaud
Malgre les 4 degrés de ce matin d'été, la Terre se réchauffe.
La National Academy of Sciences conclut qu'on bat les records des quatre derniers siècles, voire des derniers millénaires.
Seule la Maison Blanche reste cool, sur une autre planète. (ULG)
http://edition.cnn.com/2006/TECH/science/06/22/global.warming.ap/index.html

Etoiles à neutrons
La mesure de la masse et du rayon de l'étoile à neutrons EXO 0748-676 permet de rejeter des spéculations concernant la présence d'un état exotique de la matière résultant, par exemple, de la dissociation des neutrons en quarks. (ULG)
http://www.newscientistspace.com

Vénus
La sonde européenne Venus Express a profité de sa première orbite autour de Vénus pour confirmer l'existence d'un double vortex atmosphérique au-dessus des régions polaires australes.
http://www.esa.int/esaSC/SEMYGQEFWOE_index_0.html

Béta Pictoris
Des observations effectuées avec le télescope spatial Hubble ont montré que le disque de poussières entrourant l'étoile Béta Pictoris est double. Un disque incliné de quatre degré par rapport au disque principal est peut-être le signe de la présence d'une planète massive.
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2006/jun/HQ_06250_HST_dust_disk.html

2004 XP14
L'astéroïde 2004 XP14 croisera bientôt l'orbite de la Terre. Il sera au plus près de notre planète le 3 juillet, à une distance légèrement supérieure à celle de la Lune. Il n'y a évidemment aucun risque de collision avec cet astre de quelques centaines de mètres. (ULG)
http://space.com/scienceastronomy/060626_asteroid_close.html

P/2006 M3
On a retrouvé une comète découverte en 1889 par Barnard.
Elle avait alors manifesté des sursauts d'activité et pourrait donc devenir très intéressante à ce passage-ci.
http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K06/K06M38.htm
23:09:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 33 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Mosaïque... partielle
J'ai raté une colonne... et propose d'ouvrir une nouvelle section sur astrophots: les ratés!
Assemblage de 25 images, chacune étant une sélection de 30 images de 100.
Ré-échantillonnage à 50%
Traitement non poussé. L'objectif était de faire une mosaïque, sans plus.

22:33:43 - Alexandre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


27 June 2006

Grosse etoile filante ?
Bonjour,
J'ai trouvé votre adresse en surfant sur le net à la recherche (en vain) d'une info concernant ce que j'ai observé par le plus grand des hasards ce lundi 26 août 06 vers 23h (heure belge). J'ai déjà vu beaucoup d'étoiles filantes, mais jamais un truc pareil. Une sorte de boule de feu est surgie de derrière mon sapin (environ 290° sur mon compas de relèvement) pour s'éteindre vers les 220°, à une hauteur d'environ 30° décrivant une courbe très légèrement tombante, à une distance bien entendu inestimable. C'était beaucoup plus gros et m'a semblé un peu plus lent que tout ce que j'ai déjà vu dans le genre, de couleur jaune feu, et avec des étincelles qui jaillissaient (ressemblant un peu à la boule de feu dans « Tintin et les 7 boules de cristal »). J'ai d'abord songé à un truc de la Nasa qui se plantait. Puis à une étoile filante beaucoup, mais alors beaucoup plus
grosse que les autres.

Avec un ciel d'après orage parfaitement dégagé et avec des éclairs tout au fond à l'horizon, c'était grandiose. Et maintenant que j'y pense, ne serait-ce pas un phénomène d'orage ?

Quelqu'un pourrait-il m'aider ? Merci d'avance,

Adrien Capiau
18, rue Polart
7070 Mignault (LeRoeulx)
Belgique
adrien.capiau@geberit.com


Bonjour Adrien,
Merci pour votre message que je fais suivre à la liste du Groupe Astronomie de
Spa. D'autres ont peut-être aussi été le témoin du phénomène.
Vous pourriez en effet avoir observé ce qu'on appelle un "bolide" c'est-à-dire une étoile filante en effet particulièrement grosse. Parfois cela peut dépaser
l'éclat de la Pleine Lune ! Il peut s'agir d'une météorite de taille respectable pouvant parfois retomber au sol ou d'un débris de satellite ou fusée. Il n'y avait rien de prévu en tous les cas. Je vous tiendrai informé si nous avons d'autres rapports d'observation.

Bien à vous,
Emmanuel


> Bonsoir,
> Si cela peut t'intéresser, j'ai un écho en onde radio d'un candidat
> bolide le 26/08/2006 à 21h4min UT. Il a eu une durée de 1.07s et on peut
> observer les oscillations de Fresnel alors qu'une étoile filante a une
> durée de 0.2s maximum et se comporte comme une exponentielle décroissante.
> Je ne sais pas s'il s'agit du même bolide mais, si oui, il se dirigeait
> depuis Le Roeulx dans une direction proche de la mienne.(j'écoute la balise de la VVS)

Pierre Ernotte
23:28:00 - ejehin - Catégorie : Vie du Club
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 3.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


24 June 2006

La nébuleuse de l'Aigle
Après un printemps assez pourri, j’ai profité de 2 nuits (de jeudi à vendredi depuis mon jardin; vendredi à samedi depuis la Géronstère - passages de cirrus) assez courtes pour tenter M16, la nébuleuse de l’Aigle dans le serpent

Crop à 100% de la partie centrale de la nébuleuse en couleur:



Tout le champ de la couche Halpha (1.5°x1°):



Instrumentation :
AP130 @f/4.5
AP900 GTO guidée
ST-10 XME @-20C
Filtres AstroDon

Détails techniques :
Luminance : 8 x 20 minutes en Halpha (4 depuis mon jardin, 4 depuis la Géronstère)
Médiane, DDP et niveaux

Rouge : 9x5 minutes (binning 2x2 - 1 depuis mon jardin, 8 depuis la Géronstère)
Vert : 6x5 minutes (binning 2x2 - 1 depuis mon jardin, 5 depuis la Géronstère)
Bleu: 7x5 minutes (binning 2x2 - 1 depuis mon jardin, 6 depuis la Géronstère)
Médiane, DDP dans chaque couche, RGB dans PS, réduction de bruit NeatImage.

Ensuite copié la luminance, augmenté un peu la saturation de la nébuleuse et diminution de celles de étoiles (je les préfère blanches ;o))

Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo

17:30:54 - Didier - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 3.50

Veuillez évaluer cet article :
10 


23 June 2006

Conjonction et nébuleuse
Une image de la conjonction Mars-Saturne-M44, prise avec Bertha & Bernard.



La nébuleuse America



Jean-Luc Dighaye,
10:03:00 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 1 - Evaluation : 3.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 June 2006

Le cratère de Morokweng
Avec un diamètre dépassant les 70 kilomètres, Morokweng est l'un des plus grands cratères d'impact sur Terre. Il se distingue par l'abondance et la composition chimique des débris. On vient d'y découvrir un fragment exceptionnellement gros, de plus de 25 cm. La présence de fragments météoritiques importants dans un cratère géant était jugée impossible par les scientifiques. L'énergie libérée par l'impact doit en effet évaporer ou liquéfier instantanément toute la météorite. Celle-ci a-t-elle heurté notre planète à une vitesse anormalement faible? Ou était-elle un agrégat de pierrailles plutôt qu'un objet cohérent? (ULG)


http://www.psrd.hawaii.edu/June06/Morokweng.html

3C273
Les observations par les télescopes spatiaux du jet émis par le quasar 3C273 (le premier quasar connu) établissent que sa luminosité est due au rayonnement synchrotron produit par des partcules très énergétiques. (ULG)


http://www.eurekalert.org/pub_releases/2006-06/yu-efu062006.php

L’Hydre et la Nuit se joignent à Charon
Les deux nouvelles lunes de Pluton découvertes l’année dernière grâce au télescope Hubble ont été officiellement baptisées par l’Union astronomique internationale. S/2005 P 1 et S/2005 P 2 deviennent respectivement Nix et Hydra, complétant le monde mythologique obscur de la neuvième planète du système solaire.
Nix, ou Nyx, est la déesse grecque de la Nuit, mère de Charon, le nocher qui fait traverser le Styx, l’un des fleuves des Enfers, à l’âme des morts, moyennant finance.
Pluton est le nom romain du dieu grec des Enfers, Hadès. L’Hydre est ce monstre à neuf têtes qui repoussent chaque fois qu’on les coupe et qui est vaincu par Hercule.
Pour éviter toute confusion avec l’astéroïde déjà baptisé Nyx, l’UAI a opté pour une orthographe différente. Nix et Hydra étaient les deux noms proposés par les découvreurs
des deux nouvelles lunes. Le baptême doit officiellement être annoncé ce vendredi, selon les informations publiées sur le site de la revue Science.
Une tâche autrement plus ardue occupe les experts de l’UAI : définir le terme ‘’planète’’ et, par la-même, trancher sur le statut de Pluton et de la ‘’dixième planète’’, surnommée Xéna. Les propositions du comité de réflexion devraient être discutées à Prague, en août, lors de l’Assemblée générale de l’UAI et les premiers résultats de ces travaux devraient être rendus publics en septembre.

Les troyens de Neptune
La découverte fortuite d'un nouvel astéroïde troyen de Neptune (partageant l'orbite de la planète, mais la devançant de 60°), indique l'existence d'une importante famille de tels objets probablement capturés d'un vaste nuage d'astéroïdes entourant la planète.
Les troyens de Neptune pourraient être plus nombreux que ceux de Jupiter (2000 connus à ce jour), voire ceux de la ceinture située entre Mars et Jupiter. (ULG)
http://space.com/scienceastronomy/060615_neptune_trojans.html
http://www.newscientistspace.com

Impact
Une météorite a touché la Lune le 2 mai dernier, formant un cratère de 14 m de large et 3 m de profondeur. L'impact a libéré une énergie équivalente à 4 tonnes de TNT et a pu être enregistré en direct. (ULG)
http://science.nasa.gov/headlines/y2006/13jun_lunarsporadic.htm

Satellites des planètes géantes
Un nouveau modèle de la formation des satellites des planètes géantes prédit avec succès des similtudes dans la structure et la masse relative des systèmes. (ULG)
http://www.swri.org/9what/releases/2006/Canup.htm

Champ magnétique et trou noir
En observant le rayonnement X émis par le trou noir GRO J1655-40 avec l'observatoire spatial Chandra, les astronomes ont pu déterminer les caractéristiques du flux de matière avalée par le trou noir. Ils ont ainsi pu confirmer la vieille théorie selon laquelle c'est la turbulence engendrée par l'interaction du disque d'accrétion et d'un champ magnétique qui freine le gaz et le conduit à sa perte. (ULG)
http://www.nasa.gov/home/hqnews/2006/jun/HQ_06245_Chandra_blackhole.html
09:24:46 - Dominique - Catégorie : AstroNews
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 33 - Evaluation : 9.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 June 2006

Les Dentelles à J+1 de la pleine lune
Bonjour à tous,

Encore un petit essai du filtre UHC de Baader à un moment très proche de la pleine lune avec une partie des Dentelles du Cygne (NGC6995) photographiées ce lundi 12 juin 2006.

Cet objet a été pris avec le Canon 300D modifié au foyer de la FSQ106N ouverte à f5, addition de 3 poses de 20 minutes, corrections de noir et PLU incluses, autoguidage par diviseur optique et caméra de surveillance pilotée sous astroart.

NGC6992 au Canon 300D modifié



A+,

Alain SCHMITZ
10:28:09 - schmitz a - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 2 - Evaluation : 4.50

Veuillez évaluer cet article :
10 


14 June 2006

First lights pour Rebel optimisé
Bonjour tout le monde.
Comme Alain, j'ai opéré mon 300D pour une meilleure sensibilité à la lumière H-alpha.
Il est à présent muni d'un filtre IR-cut Baader.
Ces premières images-test sont des photos au sens traditionnel car une pose unique a été faite pour chaque cible.
Toutes à 400iso pour un bon S/N. Lune au premier quartier.
Aucun prétraitement appliqué (ni dark ni offset), pas de compositage dans Iris etc.
Jeu sur les courbes RVB, luminance et contraste. Gommage des pixels chauds à la pipette.
-3min pour M13 et M57 au foyer du T255 de la SaL avec filtre Neodyme.
-4min de pose pour America au télé 200/2.8 avec filtre rouge.
Le globulaire a visiblement bénéficié d'un bon seeing.





20:10:18 - Oli S - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


Lune gibbeuse du 7 juin
Au T255 de la SaL (Nandrin) à 23h TU.
Compositage median pour donner une texture réaliste et gommer tout bruit de 9 poses d'1/30s à 100 iso. Eos 30D.
Masque flou dans Iris pour rattraper du détail peu présent sur les 'brutes' du fait d'une forte turbulence.
Vivement des lunes un peu plus hautes dans le ciel qu'en ce début de mois !

07:49:11 - Oli S - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


13 June 2006

Iridflares & conjunctions

23:45:00 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


Poussières d'étoiles
Les supernovae résultant de l'explosion d'étoiles massives sont de gigantesques fabriques de poussières.
Ces poussières facilitent la formation des générations ultérieures d'étoiles. (ULG)


http://www.gemini.edu/index.php?option=content&task=view&id=190

Pseudo-lune
L'astéroïde 2003 YN107 se prépare à quitter le voisinage de notre planète après avoir tournoyé 7 ans autour d'elle.
Sans devenir de véritable satellites, il arrive que certains astéroïdes s'attachent ainsi à la Terre de façon temporaire. (ULG)
http://science.nasa.gov/headlines/y2006/09jun_moonlets.htm

Bulle géante
Une bulle de gaz chaud un milliard de fois plus massive que le soleil traverse à toute vitesse l'amas de galaxie Abell 3266 . En chemin, par suite de l'interaction avec le gaz de l'amas, elle perd l'équivalent d'une masse solaire par heure, ce qui lui donne un aspect plus ou moins cométaire. Les astronomes s'interrogent sur le rôle qu'un tel objet joue dans l'évolution des galaxies. (ULG)
http://www.esa.int/esaSC/SEMWD1AATME_index_0.html

Une météorite exceptionnelle traverse le ciel et tombe en Norvège
Mercredi, au petit matin, les résidants de la partie nord de Troms et des secteurs ouest de Finnmark pouvaient voir clairement une boule de feu traverser le ciel pendant plusieurs secondes.
Quelques minutes plus tard on pouvait entendre un impact et la fondation de recherche géophysique et sismologique NORSAR a enregistré un puissant son et des perturbations sismiques à 02:13.25 du matin à leur station de Karasjok.
Peter Bruvold, fermier à Lyngseidet, était hors de sa ferme avec une caméra parce que sa jument Virika était sur le point de mettre au monde pour la première fois un poulain.
"J'ai vu un brillant flash de lumière dans le ciel et c'est devenu une lumière avec une queue de fumée," a raconté Bruvold. Il a photographié l'objet et a ensuite continué à s'occuper de ses animaux lorsqu'il a entendu un énorme fracas.
"J'ai entendu le bang sept minutes plus tard. Il a retenti comme lorsque vous faites exploser un charge de dynamite à un kilomètre de distance", commente Bruvold.
Il y a eu des tremblements de terre, une maison a tremblé et un rideau a été soufflé dans la maison", a raconté Knut Jørgen Røed Ødegaard, l'astronome le plus connu en Norvège.
Selon Røed Ødegaard, le météore était visible depuis un secteur de plusieurs centaines de kilomètres malgré la luminosité du ciel. La météorite a percuté un versant d'une montagne de Reisadelen de North Troms. (@ PGJ astronomie)


http://perso.orange.fr/pgj/0606-nouvelles.htm#Norsar
http://www.aftenposten.no/english/local/article1346411.ece
http://www.astro.uio.no/ita/nyheter/ildkule06/ildkule06.html
23:40:00 - Dominique - Catégorie : AstroNews
-----------------------------------------------------------------


Veuillez évaluer cet article :
10 


5D deep-sky
Some classical objects taken with Canon EOS 5D around 0h UTC on 11 June 2006 from POR under strong light pollution and full Moon, average seeing, some clouds.

Cyg: 85/1.2 stopped down to 1.4, 22s at ISO 800, deep-sky filter, cropped to FOV = 17°



M13: C11, 2x 30s at ISO 3200, FOV = 19'



Planetary Nebulae with C11 (total FOV = 19'):
- M57: 2x 30s at ISO 3200
- NGC 6818: 3x 15s at ISO 3200 + 2x 30s at ISO 1600
- NGC 6826: 30s at ISO 1600



Jean-Luc Dighaye,
13:37:16 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : -0.57

Veuillez évaluer cet article :
10 


Iridium paroxysm
Résumé: flash Iridium double simultané, l'un des satellites dépassant la magnitude -8. POR Munich, 12 juin 2006 à 23h59.

Yesterday evening, a flare from Iridium 52 front antenna MMA0 was foreseen at POR Munich, in Virgo, -8 magnitude at 23:59:02 local time according to http://heavens-above.com and -6.5 mag according to http://calsky.com. The latter source indicated that Iridium 98, a spare satellite with unknown status, might flare (also from MMA0 front antenna) to -6.2 mag one second earlier (23:59:01), only 3.5° apart from the Iridium 52 flare, in Bootes.
Both flares went beyond expectations, the brightest one from Iridium 52 exceeding -8 mag, and the other one being almost as bright. It was the most spectacular Iridium event I ever saw.


Image: Canon EOS 5D, 60s exposure time, 85/1.2 lens stopped down to f/2.2, ISO 160. Image cropped to 20° field of view.

Jean-Luc Dighaye
09:48:00 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 144 - Evaluation : -0.92

Veuillez évaluer cet article :
10 


12 June 2006

Le Pélican à j-1 de la pleine lune
Bonjour à tous,

J'ai enfin pu tester le filtre 2" UHC de chez Baader au cours de la nuit de ce vendredi 9 juin 2006. La lune qui était déjà bien levée présentait un disque presque complètement illuminé à un jour et demi de la pleine lune. J'ai choisi de capturer la fameuse nébuleuse diffuse du Pélican (IC5070)dans le Cygne, bien connue pour son faible rayonnement dans le Ha.

Compositage médian de 3 poses de 20 minutes avec un APN Canon 300D modifié au foyer de la FSQ106N ouverte à f5, le tout monté sur une monture EM200 et autoguidé par une petite caméra de surveillance. Corrections du noir et PLU incluses. Ce filtre me parait très intéressant pour étendre les séances d'astrophotographie de ciel profond dans les périodes de lunaison défavorables.

Canon 300D modifié + Filtre UHC Baader



A+,

Alain SCHMITZ

14:01:30 - schmitz a - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : 3.33

Veuillez évaluer cet article :
10 


09 June 2006

Berti second light
C11, Canon EOS 5D, 4x 1/1000s, ISO 1600, strong turbulence, good transparency. POR, 07 June 2006, 19:55 UTC.
Jean-Luc Dighaye,

22:34:00 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 2 - Evaluation : 1.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Berti first light
Moon, yesterday 20:05 UTC, C11, 1/250s, ISO 800.
Poor seeing, poor atmospheric transparency.
Shutter seems shaky, even with mirror lock-up active.
More when I learn to use properly Berti.
Jean-Luc Dighaye,

22:31:00 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : -0.33

Veuillez évaluer cet article :
10 


06 June 2006

Le plus gros cratère terrestre !
Des géologues de l'Ohio State University menés par Ralph von Frese, viennent d'annoncer la mise au jour du plus grand cratère météoritique terrestre à ce jour : il fait 480km de diamètre. Il est situé dans la partie Est de l'Antarctique et est recouvert de plus de 1km de glace.
Ce cratère d et aurait causé une extinction des espèces plus importante que celui causé par l'impact de Chixculub, l'extinction du Permien/Triasique.
Ce cratère daterait de 250 millions d'années et est deux fois plus grand que celui de Chixculub, qui a causé l'extinction des dinosaures. L'auteur de la découverte pense que l'objet céleste impacteur devait être énorme et faire approximativement 50km de diamètre (celui des dinosaures faisait 10km).
Cette découverte a eu lieu grâce à l'étude attentive des données du satellite GRACE (Gravity Recovery and Climate Experiment) de la NASA; en fait deux satellites dédiés aux mesures de gravité. C'est ainsi qu'ils ont découvert l'anomalie de gravité (mascon : mass concentration) dans la région Wilkes ce qui les a mis sur la voie. (@JP Martin)


http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2006/astronews-net-03juin06.htm#CRATERE
http://researchnews.osu.edu/archive/erthboom.htm

Columbus est enfin prêt !
L'ESA annonce que le module spatial européen vient d'être embarqué à bord d'un super Airbus ayant pour destination le hall de montage de Cape Kennedy. Il doit, au cours du deuxième semestre de 2007, faire partie d'un voyage d'une prochaine navette vers la station spatiale internationale ISS.


http://www.planetastronomy.com/astronews/astrn-2006/astronews-net-03juin06.htm#COLUMBUS

Péril Rouge en vue sur Jupiter !
Les deux plus grandes tempêtes du système solaire sont sur le point d’entrer en collision dans l’atmosphère de Jupiter, et vous pouvez observer ce choc de Titans dans un télescope relativement modeste !


http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=250
http://science.nasa.gov/headlines/y2006/05jun_redperil.htm
16:26:52 - Dominique - Catégorie : AstroNews
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 80 - Evaluation : 6.49

Veuillez évaluer cet article :
10 


05 June 2006

la Lune du 05/06/2006
Voici un essai un peu plus sérieux de la Lune de ce soir.



Lune du 05/06/2006 à 18:20 TU; le soleil brille toujours, facile pour monter et démonter le matériel!

AP 130 @ f/12 avec Baader FFC
AP 900 GTO non guidée et alignée très sommairement
Nikon D200
100 ISO, 1/25e de seconde
Netteté +, contraste +
Niveaux

L'image se trouve aussi sur mon site: ici

Amicalement
Didier
http://users.skynet.be/dk.astro.photo

21:17:52 - Didier - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 1 - Evaluation : 3.00

Veuillez évaluer cet article :
10