AstroGAS

20 October 2008

NGC 7139 dans Cephée (21H46',+63°47')

ngc7139


Cette petite nébuleuse planétaire (diam.1.3') de 13.3 mv ressemble à NGC6781 dans l'aigle (12.8 mv) mais en plus faible. L'ajout de HAlpha a la luminance permet de faire ressortir le nuage vaporeux. Pour donner une idée, l'étoile centrale est de magnitude 18.1
Le 18-10-08 à Sterpigny Auteur:A.Fryns Poses:30'Ha,55'L,15'RGB-Bin.2X2-STL11K-C14
Zoom

ngc7139


Prise par Crawford
20:37:16 - Andre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 38 - Evaluation : 8.87

Veuillez évaluer cet article :
10 


Pulsar Gamma
Le télescope spatial Fermi de la NASA a découvert le premier pulsar dont le clignotement concerne exclusivement le rayonnement gamma. Le pulsar et la nébuleuse CTA 1 qui lui est associée sont les vestiges d'une supernova qui a explosé il y a une centaine de siècles. (ULg)
http://www.nasa.gov/mission_pages/GLAST/news/gr_pulsar.html

Planète chaude
Le guinness book des exoplanètes doit s'adapter constamment. Cette fois, c'est le record de la planète la plus chaude qui est battu en même temps que celui de l'orbite la plus courte. La lauréate bénéficie d'une température de 2200 degrés et d'une année d'un jour. WASP12b a été révélée par ses transits. (ULg)
http://www.space.com/scienceastronomy/hottest-planet.html

Phobos
Les observations de Phobos par la sonde Mars Express de l'ESA permettent de mieux connaître le petit satellite martien. Plutôt qu'un corps rigide, Phobos serait un tas de cailloux. (ULg)


http://www.esa.int/esaCP/SEMB82TG7MF_index_0.html

Comète Tuttle
Le noyau de la comète Tuttle est double, comme viennent de le révéler les observations radar effectuées avec le radiotélescope géant d'Arecibo. Cela indiquerait un passé chaotique, que confirme une composition chimique étonnamment variée. (ULg)
http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2008/1014/3

Trou noirs
Les vatiations rapides d'intensité de la lumière émise par l'environnement de deux trous noirs sont étroitement corrélées à celles de l'émission X. Les astronomes ont observé ce phénomène avec le VLT de l'ESO. Ils en déduisent une origine commune à proximité immédiate des trous noirs : probablement d'intenses champs magnétiques.


http://www.eso.org/public/outreach/press-rel/pr-2008/pr-36-08.html

Nuit en danger
Parmi les espèces les plus menacées par l'humanité, le ciel nocturne figure en bonne place. Pour juger de l'ampleur du désastre, des comptages d'étoiles seront organisés à l'échelle planétaire durant 2009, année de l'astronomie. Il s'agira de compter les étoiles visibles à l'oeil nu dans le Cygne pour l'hémisphère nord, et le Sagittaire pour le sud.
Aux environs de l'Institut d'astrophysique de Liège, siège d'une pollution lumineuse aussi remarquable qu'inutile, le résultat est connu d'avance : 0.
http://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=112446&org=OLPA&from=news

Planètes chaudes
Après leur naissance, les planètes telluriques resteraient longtemps couvertes de magma, durant des millions d'années. Et après la solidification superficielle elles resteraient encore chaudes très longtemps, ce qui augmenterait les chances de pouvoir les déceler par leur rayonnement infrarouge.
http://web.mit.edu/newsoffice/2008/hot-planets-1014.html

Hauméa
On a découvert de nouveaux fragments abandonnés lors d'une violente collision par la nouvelle grosse planète naine, Hauméa. Ces morceaux se distinguent dans la ceinture de Kuiper par leur blancheur éclatante due à une surface glacée.
http://space.newscientist.com/article/dn14954-dwarf-planets-body-parts-litter-outer-solar-system.html

17:26:11 - Dominique - Catégorie : AstroNews
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 2 - Evaluation : -0.50

Veuillez évaluer cet article :
10