AstroGAS

17 December 2019

Oukaimeden 2019, un grand cru
Je me suis rendu à l'observatoire d'Oukaimenden, dans le Mont Atlas (Maroc), pour la deuxième fois.

A l'arrivée près de l'observatoire, c'est le point de vue sur le haut atlas avec des pics à 3600m qui nous attend.






Plus à droite, nous avons la plaine qui mène à Marrakech.
L'observatoire se situe derrière la colline tout à fait à droite.






Voici un panorama du site de l'observatoire, derrière son enceinte.
A gauche, TRAPIST Nord.
Au centre, le chalet et ses facilités.
Il y a environ 6 télescopes contrôlés en remote.
Complètement à droite sur l'image, nous avons la monture externe montée en poste fixe, une AP900.
Sur la colline derrière l'observatoire se trouve l'émetteur radio de Marrakech.





Le rituel des observations commence par une montée vers l'observatoire en fin d'après-midi.
Généralement, une mer de nuages couvrant la plaine vers Marrakech nous attend.
Cette année, la météo était un peu différente. Pas de mer de nuages, mais une atmosphère chargée.






Le matériel est monté avant la tombée de la nuit.
L'humidité généralement s'estompe.
La nuit prend le dessus. Bientôt, TRAPPIST va commencer ses séquences.






La nuit, je sors mon sabre laser et je me transforme en gardien de l'univers.





La fin de la nuit s'annonce par l'apparition de la lumière zodiacale à l'est.






Ensuite, l'aurore se profile; elle entre en concurrence avec la lumière zodiacale.
Il y a beaucoup d'étoiles filantes; en voici une en clin d'oeil.
Il est temps de faire des darks et de ranger le matériel.






Le jour s'est levé.
La nuit a été belle; les nuages de basse altitude ont étés bloqués par le mont Atlas.
Une nuit parfaite en fait.








Alexandre
Oukaimeden
Novembre 2019
21:28:24 - Alexandre - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 19 - Evaluation : 9.84

Veuillez évaluer cet article :
10 


24 September 2019

Exposé sur les étoiles au Petit Fagnard
Bonjour à tous,

Le petit exposé sur les étoiles au Petit Fagnard s’est bien déroulé. Il y avait plus d’enfants qu’à l’habitué. Tous venaient d'une école près d'Oreye. Ils connaissaient tous la Voie lactée et semblaient toujours voir le ciel sous leur contrée.

Nous avions préparé le matériel, une lunette de 120 mm de diamètre et le dobson 250 de Yves pour observer puis, contrairement aux prévisions météo IRM et météoblue, arrivée d’un gros nuage puis la totale ; ciel bouché jusque notre départ. C’est vexant mais cela fait partie des aléas du climat ardennais.

De 19h30 à 21 h :

Nous leur avons expliqué les divers instruments (télescopes à miroir, lunette etc ainsi que la physiologie de l’œil humain et quelques notions de distances astronomiques.
Yves a parlé du système solaire et de notre univers. Il est très pédagogue et convient – nettement mieux que moi hi – très bien pour çà. Il a l’âme d’un enseignant. Il est posé et sa voix porte bien. Il a suscité une vive attention des enfants.

J'étais également content de la présence de Maurice pour nous aider dans l'exposé et la logistique. Il a emporté pour l'occasion une grosse paire de jumelle. Malheureusement elles n’ont pas pu servir au vu de la météo. Cela n'est que partie remise.

Comme le ciel était bouché de 21h à 22 h :

Nous avons présenté – en passant brièvement le début, discuté ci-avant – le diaporama en s’arrêtant surtout sur les cycles de la Lune et les saisons.

C’est chouette, les propriétaires du gîte ont installé une nouvelle immense terrasse suspendue à l’arrière ! C’est une terrasse métallique et bois naturel. Elle donne sur l’est et le sud est, impeccable pour observer les planètes sans devoir se rendre dans la pelouse ! De plus, ils ont placé du matériel dans la pièce où on a l’habitude de montrer les instruments, de sorte qu’il n’est plus nécessaire d’emporter un projecteur !!! Il suffit de s'y brancher en direct sur la fiche HDMI (câble sur place).

Une des enseignantes était intéressée pour une observation un vendredi. Je lui ai conseillé de ne pas hésiter de contacter l’observateur référencé sur le site dans le calendrier.

Encore merci à Yves et Maurice.

Didj.
21:19:03 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Observation du 20/09/2019 à la Géronstère (vendredi soir)
Bonjour,

Réunion en petit comité hier soir au terrain.

Didier, Jean Yves et moi-même avons osé entré avant l'heure sur le terrain malgré la période de chasse...on peut pas y pénétrer avant 21h...:-)

Didier avait installé son dobson T400 (lightbridge), Jean-Yves son dobson T250 "orion" et moi-même mon T250 "swkywatcher" sur sa fidèle AZEQ6 pour des tests d'autoguidage afin de parfaire mon expérience en la matière. Nous avons pu observer quelques étoiles doubles typiques de l'été, les planètes Jupiter et Saturne, les très beaux "objets" du Sagittaire à l'aide d'un filtre UHC, M57, M13, M27, les dentelles du Cygnes (reste de supernova), le croissant (nébuleuse diffuse difficile dans le Cygne) et l'apothéose NGC7331 et le fameux "Quintet de Stefan" (il fallait être un peu imaginatif :-)

Nous avons été rejoint par Alain Pothen, nouveau venu sur le terrain et au club. Alain est venu glaner des infos sur nos télescopes et le matériel en général.

J'espère que nous avons pu lui être utile pour l'aider à faire un choix quant à l'achat d'un télescope. Alain aimerait observer mais aussi éventuellement utiliser également ses APN... Il est photographe passionné.

Ce serait dommage qu'il ne puisse pas transposer ses connaissances photos en astro....:-)...

Nous avons pu profiter d'un ciel quand même bien dégagé avec une voie Lactée bien visible toutes la soirée. Alain a pu constater du résultat que l'on pouvait attendre avec le matériel installé.

Après la petite goutte de réconfort, le vent s'est mis de la partie...même des fortes rafales.. Puis la lune s'est levée.

Vers 23h30, obligé de replier le matos. Pas possible pour moi de continuer mes prises de vues.

Petite sortie sympa donc...

A la prochaine...

Richard Hendrick et Didier.
21:07:43 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


23 September 2019

Samedi 21 Septembre 2019 à Sourbrodt
Ce samedi, le ciel était bien dégagé et le vent de la veille était tombé.

Je me suis rendu sur le parking de l’eau noire à Sourbrodt avec le Dobson 400.

Comme je le craignais, le parking était loin d’être vide et 5 camping-cars de tailles variées occupaient le fond et une partie du côté nord-est. Vers 9 heures, un sixième camping-car arrivera avec deux jeunes allemands à qui je montrerai quelques incontournables de la saison. Ils m’expliquent qu’ils sont là pour essayer d’entendre le brâme du cerf.

De brâmes, je n’en entendrais pas un seul sur la soirée. Par contre, des petits miaulements, oui. En effet, un chat noir viendra régulièrement me rendre visite. Il me regardera longuement en s’asseyant à deux mètres du télescope. L'astronomie semble l'intéresser ... à moins,bien sûr, qu'il ne s'imagine que je vais lui donner une friandise...

Pendant la mise en température, je m’échauffe sur Saturne avec une image turbulente et si empâtée que je soupçonne qu’un peu de buée s’est déposée sur le miroir secondaire. Je décide donc de tester le support de secondaire chauffant que j’avais bricolé l’année passée.
Je ne sais si ce fut un succès car Saturne plongera rapidement derrière les sapins et l’image que j’aurais, ensuite, du ciel profond sera bonne … au point de me faire complètement oublier ce chauffage pendant toute la soirée.

Vers 22 heures, après les classiques M13 (amas d’Hercule) , M31 (galaxie d’Andromède) et M57 (anneau de la lyre) j’attaque les objets moins courus en me consacrant d'abord à quelques objets de Pégase.

Je commence par l’amas globulaire M15. Il me surprend agréablement par sa taille et sa luminosité qui le rendent, à mes yeux, presque aussi spectaculaire que M13.

Je passe ensuite sur la galaxie M7331 sur laquelle je ne m’attarde pas, mon challenge étant d’arriver à percevoir le célèbre quintette de Stephan à proximité. Au mois de juillet, en Suisse, je l’avais vu sans équivoques, en vision directe, dans un Dobson 600. Ici, les choses sont plus compliquées mais j’arrive à le percevoir en vision indirecte. Je serais cependant bien incapable d’en dessiner les cinq composantes.

Je remonte ensuite sur la nébuleuse planétaire NGC6662 « La boule de neige bleue ». Je la trouve sans grandes difficultés. Je perçois sa couleur bleutée qui disparaît en grossissant. Elle répond bien au filtre OIII mais ne laisse cependant deviner ni structure interne ni étoile centrale.

Tant que je suis dans les couleurs, je pointe Mu de Céphée mieux connue sous le nom d’Erakis ou de "l’étoile grenat d’Herchel". Sa couleur pourpre ressort bien. Par contre, rien ne laisse deviner qu’elle est au bord de la "nébuleuse de la trompe d’éléphant" bien connue des astro-photographes.

Je pousse ensuite vers M33, la galaxie du feu d’artifice. En visuel, elle est souvent considérée comme un bon test de qualité du ciel. En effet, sa magnitude surfacique est assez faible et il faut un très bon ciel pour y percevoir des détails. Ici, en vision décalée, j’arriverai à peine à deviner deux bras.

J’en profite pour mesurer le SQM, il est à 20,79. Ce n’est pas trop mal. Avec Alexandre nous l’avions mesuré à 20,85 au mois de février. C’était un peu mieux qu’à la Géronstère (20,45) mais on est loin des ciels d’exceptions (Oukaïmeden 21,70 en octobre dernier ou Ténerife 21,60 en mars).

Je terminerai ma soirée sur une galaxie « challenge » qui m’a déjà donné beaucoup de fil à retordre.
Il s’agit de NGC7479 dans Persée. C’est une spirale barrée dans laquelle j’ai déjà essayé, à plusieurs reprises, de voir le "S" caractéristique sans grand succès.
Voici à quoi devrait ressembler l’objet (photo de Wikipedia) :

null



Cette fois encore, j’en percevrai bien le bulbe galactique et le départ des deux bras mais pas les deux courbures et leurs extensions:

null



Il est minuit passé et la lune va bientôt se lever. Je replie le matériel sous le regard curieux du chat et, après une tasse de thé bien chaud, je rentre chez moi très content de ma soirée.

Yves Piette
20:50:14 - Yves - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 12 - Evaluation : 9.92

Veuillez évaluer cet article :
10 


14 August 2019

Oukaimeden 2018 - Rapport
Pour notre séjour à l'observatoire d'Oukaïmeden de l'année passée, nous avions introduit une demande de mission, qui a été acceptée.
En toute logique, nous avons émis un rapport d'observation en relation avec le programme que nous nous étions fixé.

Le voici, découpé par thèmes.
La présentation graphique par 2 ou 3 pages est plus commode à poster. Le pdf est à votre disposition.


Le seeing solaire





Noirceur du ciel






Sky Limiting Imaging (Caméra CMOS, gain, bruit, etc.)








L'observation visuelle







Yves et Alexandre
Novembre 2018
Observatoire d'Oukaïmeden.
10:19:28 - Alexandre - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


09 August 2019

Stage astro 190806 Système Solaire
Comme à chaque fois, nous matérialisons le système Solaire à l'échelle des distances










12:48:53 - maurice - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 5 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


30 June 2019

Observations du 28 juin
A l'appel de Richard, nous étions quelques membres présents sur le terrain de la Géronstère ce vendredi 28 juin.

La météo promettait un ciel parfaitement dégagé, et il le sera !

La nuit fut tiède et un petit pull suffisait largement pour se couvrir. Même le vent, léger, apportait de temps à autres une douceur qu'on soupçonnait de provenance africaine. Quelques lucioles faisaient virevolter leurs verts fanaux mais, moins agréable, les mouchettes puis les moustiques semblaient également apprécier le début de soirée.

Premiers sur le terrain, vers 21 heures, Richard et son fils commençaient le montage du Newton 250 avec setup photographique et ordinateur.
J'arrivais vers 9h30 avec le Dobson 400 suivi de près par Didier K et sa lunette 130 puis Claudy avec sa lunette et son antenne à météorites.

Didier V arrivera vers 22 heures avec sa lunette 101 et bino.

Manu et les deux nouveaux membres du club (dont le nom m'échappe pour le moment) nous rejoindront un peu plus tard.
(Suggestion: Ce serait bien de mettre à jour la liste des observateurs sur le site du GAS ...).

Cette période de canicule solsticiale donne des nuits douces et dégagées mais le ciel ne devient vraiment noir qu'aux alentours de minuit et le sol surchauffé génère beaucoup de turbulences près de l'horizon.

Nous avons donc observé Jupiter puis Saturne dans d'assez mauvaises conditions. Sur Jupiter, la grande tâche rouge était cependant bien perceptible en début de soirée. Pour le moment, elle interagit bizarrement avec sa bande équatoriale. Elle est plus allongée horizontalement que d'habitude et se dilue dans une bande équatoriale moins contrastée. Io, visible juste à côté de la planète vers 22 heures disparaîtra derrière celle-ci quelques minutes plus tard.

L'obscurité progressant, plusieurs objets du ciel de printemps puis du ciel d'été furent observés :

Quelques galaxies (M64 "l'oeil noir", NGC 4631 "la baleine" et, tout près, "le baleineau" et la "crosse de Hockey", M94 "l'oeil du crocodile", NGC 4490 "Le cocon et sa petite galaxie satellite", NGC 4244 la "Silver needle Galaxy" assez pâle mais traversant tout le champs visuel, M51 "le tourbillon" en train d'engloutir sa galaxie satellite.

Des amas globulaires: l’incontournable M13 "amas d'Hercule" et son voisin souvent délaissé M92

Des nébuleuses planétaires: les vedettes M57 "anneau de la Lyre" et M27 "Dumbell"

Une rémanente de super nova: Les petites et grandes dentelles du cygne tellement bien mises en évidence avec un filtre OIII (ou un UHC).

Des nébuleuse en émission: M8 "La lagune", M17 "Omega / Le cygne", NGC 6888 "Le croissant" imperceptible sans filtre OIII (ou UHC)

Le ciel fut également traversé par de nombreux satellites et, en fin de soirée, par bon nombre d'étoiles filantes dont, je crois, un bolide (vu par Manu mais que, personnellement, j'ai raté). Malheureusement, Claudy était parti assez tôt, avant l'arrivée des météorites.

La nuit se terminera par un petit malheur: Richard avait pris une bouteille de rosé mais avait oublié les gobelets. Nous rentrerons donc sobres ...

Quelques photos d'ambiance ....













11:41:42 - Yves - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 5 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


03 June 2019

Observation solaire à Sart - Images en Ha
Sous l'insistance de Manu, j'ai mis la caméra derrière le filtre Ha du GAS.


Voici le champ global. Il n'agit d'une mosaïque de 2 plans.
Il n'y a pas de tache; juste une zone active, aussi visible en CaK
Notez que les bandes horizontales ne sont pas dues au filtre qui fonctionne très bien, mais à la caméra. Ce sont probablement des réflexions internes avec la vitre située avant le capteur.
Je n'ai pas fait de flat pour les éliminer...







Une des protubérances du jour:








Alexandre
2019-Jun-02
Lunette D 60mm
Coronado SM60
Barlow x2.5
ASI470MM
21:26:19 - Alexandre - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 5 - Evaluation : 9.80

Veuillez évaluer cet article :
10 


02 June 2019

Observation du Soleil ce 2 juin 2019 à Sart de 10h30 à 12h30
Bonjour,

Nouvelle séance d'observation du Soleil organisée par le G.A.S. à SART ce 2 juin 2019.

Merci aux observateurs et aux membres du G.A.S. présents dont le ravitaillement croissants (pas lunaire) de Mady :-)

Manu en plein cours sur le Soleil :



Sorry Yves, la monture est basse et çà casse un peu le dos :-)





Mady en pleine distribution croissants



Alexandre montre le Soleil dans la raie du Calcium sur l'ordinateur



Succès de Yves et son "lunt"



Le coin des spécialistes en train de capturer une belle protubérance



Didier
16:45:04 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


16 May 2019

Observation du Soleil ce 12 mai 2019 à Sart de 10h30 à 12h30
Bonjour,

Malgré le froid de canard constant et une demi-couverture nuageuse jusqu'à 11 heures, nous avons pu observer le Soleil avec une dizaine de personnes et les membres du G.A.S. motivés venus pour l'occasion.

Pour l'événement, étaient montés ; une lunette solaire et le coronado 50 mm sur monture gpdx boxdoerfer et son suivi solaire, un appareil par projection solaire, le lunt double stack de Christian ainsi qu'un petit PST de 40 mm.

Nous avons pu voir le disque solaire ainsi qu'une belle grande tâche sur la surface du Soleil ! Des zones blanches montrant des courants de convection ont pu être observées !

Quelques clichés de l'ambiance du moment et merci aux visiteurs :







23:06:56 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


30 March 2019

Balade contée dans Hodbomont (THEUX) As-tu conté les étoiles ?
Bonjour,

Ce 29 mars 2019 entre 18h00 et 21h30, sous l'initiative des écoles libres de THEUX, une promenade sous le thème des étoiles avait lieu à HODBOMONT, un petit village sur les hauteurs de THEUX.

Cinq groupes de 50 personnes étaient inscrites pour participer à cet événement. Ils étaient guidés toutes les vingt minutes sur divers thèmes : magie, musique, contes,...

A cette occasion, les membres du G.A.S. étaient invités pour animer la nuit tombante, le thème étant "As-tu conté les étoiles" ?

Répondant à l'appel , Christian Francise a montré quelques joyaux du ciel "Les Pléiades, la grande nébuleuse d'Orion, Mars, les amas du cocher" etc à l'aide d'une lunette grand champs, tandis qu' Olivier Maréchal "expliquait" le ciel sous les yeux émerveillés des participants. Pour ma part, j'ai présenté quelques "amas, étoiles doubles et la planète Mars" à l'aide du télescope maksutov180.

Je tiens à remercier les participants mais aussi les organisateurs pour leur accueil chaleureux et la bonne dégustation de produits locaux :-)

Ci-dessous, l'affiche de l'événement :

null

09:29:24 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


19 March 2019

Achat d'un spectroscope ALPY600 pour le G.A.S.
Bonjour,

Le G.A.S. a récemment fait l'achat d'un spectroscope de bonne qualité fabriqué par la firme Shelyak instrument de Toulouse.

Il s'agit du spectroscope d'initiation ALPY600 permettant d'obtenir des profils et "cartes d'identité" de diverses étoiles, la nature des étoiles, du Soleil etc.

Cet appareil de grande qualité va non seulement nous ouvrir littéralement les portes de l'astrophysique et comprendre la composition chimique des étoiles mais aussi de comparer des profils spectraux de diverses sources d'émissions lumineuses, reconnaître la composition chimique des couches extérieures du Soleil,...

L’Alpy 600 est un spectroscope à fente, compact (quelques cm de longueur), performant, modulaire, et facile à mettre en œuvre. Ces caractéristiques en font l’instrument idéal pour démarrer en spectroscopie astronomique… mais pas seulement. Il s'agit d'un véritable instrument scientifique.


Image de l'instrument seul :



Il peut être monté aussi bien sur un APN seul pour afficher des lumières artificielles ou sur une caméra CCD avec son module de guidage et être placé derrière un petit télescope d'amateur !!

La capture et le décodage des images se feront à l'aide de logiciels "opensource" tel que AUDELa, ISIS et bien d'autres.

Nous avons commencé à calibrer nos premiers spectres à l'aide d'une caméra CCD ATIK314L+ de Christian et l'instrument est prometteur !

Images de l'instrument avec son module de guidage/centrage derrière une lunette d'amateur :





Notre premier spectre solaire, d'autres suivront ainsi que des ateliers spectros au local :-)

spectre du Soleil alpy600 G.A.S.

18:39:20 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 26 - Evaluation : 9.15

Veuillez évaluer cet article :
10 


13 March 2019

Observation du 27.02.19 avec l'école Saint-Roch
Bonjour,

Ce mercredi 27 février 2019 de 19 heures à 21h30, le G.A.S. a reçu deux classes venant de l'école primaire de THEUX afin d'observer le ciel étoilé sur les hauteurs de la Géronstère. Au total une soixantaine d'enfants, parents et institutrices ont pu admirer le ciel, non seulement à l'oeil mais à l'aide de puissants télescopes.

Tandis que Manu, toujours aussi pro, montrait les étoiles, les constellations au laser, expliquait leur distance, leur couleur et expliquait leurs mouvements, les amateurs - Yves Piette, muni d'un T400, Richard muni d'un newton T250, Christian avec sa lunette apochromatique de 127 mm et moi-même, accompagné de mon dobson T400 - ont pu montrer aux enfants : Mars, la grande nébuleuse d'Orion, les Pléiades, des étoiles doubles, l'amas de la crèche ainsi que divers amas dans le cocher, le tout dans une très bonne ambiance.

Par ailleurs, beaucoup ne connaissait pas l'endroit et ne s'étaient jamais retrouvés dans le noir en train de regarder le ciel étoilé. Pour se rendre au terrain, un car avait déposé tout le beau monde sur le parking de la Géronstère.

Ci-dessous un cliché de la très bonne ambiance sur le terrain :



Didier VOTHY.

22:42:48 - Didier Vothy - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


21 February 2019

L'observatoire d'Edinburgh
Visite éclair de l'observatoire d'Edinburgh en Ecosse à l'occasion d'un city trip de ce mois de février.
Une lunette méridienne y est toujours présente dans son cadre d'origine avec la vielle chaise ajustable de l'observateur. On peut voir la fente méridienne à droite de la coupole. Je ne sais pas si cette coupole abrite encore un instrument. Je ne sais non plus si on peut la visiter.
L'observatoire se situe sur Carlton Hill qui domine la ville à l'opposé du château d'Edinburgh et qui surplombe le palais de Hollyrood, résidence de sa Majesté la Reine lorsqu'elle se rend en Ecosse.







JM

11:28:28 - JeanMarc - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


11 November 2018

Mission Oukaimeden
CROA Maroc - Oukaimeden
Du 6/11 au 10/11 2018

Avec Alexandre, nous avons passé une semaine à l’observatoire d’Oukaimeden dont Manu nous avait obtenu l’accès, moyennant la publication d’un article sur notre séjour.

Alexandre fait principalement de l’astrophotographie et moi du visuel. Je suis parti « léger » avec le Dobson 250 de voyage démontable « type Strock ». Par sécurité, j’avais pris le miroir dans la valise cabine (bien protégé dans sa "home made" caisse en carbone) et la structure dans la valise soute. Le reste de mes affaires était réparti entre ces deux bagages.

Nous avons eu de la chance avec une météo excellente nous laissant découvrir un ciel d’une transparence exceptionnelle (SQM oscillant entre 21,4 et 21,6 toutes les nuits) et pratiquement exempt de toute pollution lumineuse (hormis les lumières rouges des antennes de communication situées à 300 mètres de là et d’une petite lueur diffuse d’éclairage en contrebas). La température était d’environ 15° la journée (mais plus de 20° au soleil) et flirtait avec les 0° la nuit.

Nous devions passer la semaine complète mais un contretemps ne me permit de rejoindre Alexandre que le mardi 6 au lieu du samedi 3. Ceci me permit de lui apporter, à sa demande, un peu de matériel complémentaire (viseur polaire, caméra de guidage et pointeur laser).

Oukaimeden est un petit village situé dans le haut Atlas marocain à environ 2 heures de route de Marrakech.
Le village est perché à 2.600 mètres d’altitude et est accessible par une route asphaltée correctement entretenue (hormis un passage recouvert par une coulée de boue due aux nombreuses pluies de la semaine précédente).


Route vers Oukaimeden


Arrivée au village

Sur les conseils de Manu, nous avions réservé une chambre au refuge du « Club Alpin Français ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un hébergement simple avec des chambres de 4, 6 ou 8 lits ainsi que des sanitaires communs. Il faut évidement prendre son savon et son drap de bain !

Le personnel fut très accueillant et, en insistant un peu, comme nous étions les seuls pensionnaires, nous avons eu droit à une chambre chacun.


Chambre du CAF

Nous avons également pu demander pour souper tous les jours vers 17 heures avant de monter à l’observatoire. Nos échanges typiques avec les gens était du type :
- « Serait-il possible de prendre le petit déjeuner à midi ?».
- « A midi, pas de problème ! »

- « Serait-il possible de diner vers 17 heures ?».
- « A 17 heures, pas de problème ! Qu'est ce que tu veux manger ?»
- « Ben, qu’est-ce qu’il y a ? »
- « Tout ce que tu veux : Tagine poulet, tagine viande, poulet avec du riz, poulet avec des pâtes »
- « Ah, ben on prendra un tagine viande ».
- « D’accord ! »

Les jours suivants, il y avait chaque fois tout ce qu’on voulait, à savoir: « Tagine poulet, tagine viande, poulet avec du riz ou poulet avec des pâtes ».

Manu nous ayant recommandé le couscous, on en a demandé le dernier jour mais le chef a répondu que, comme légumes, il n’y avait plus que des patates et des carottes alors ce n’était pas possible. Par contre, il pouvait nous proposer : « Tagine poulet, tagine viande, poulet avec du riz, poulet avec des pâtes ».

Ou encore :
- « Et pour la nuit, on pourrait avoir un sandwich »
- « Pas de problème. Tu veux quoi dessus ? »
- « Ben, qu’est-ce qu’il y a ? »
- « Tout ce que tu veux : Omelette, omelette fromage, saucisse avec tomate et oignon »

Il y aura, évidemment, ce même choix chaque jour …

Le jour de mon arrivée, après avoir défait mes valises et remis le miroir primaire dans mon télescope de voyage, nous avons soupé vers 17 heures puis sommes montés à l’observatoire.

Il se situe une centaine de mètres plus haut que le village et abrite, entres-autres, le télescope « Trappist Nord ».

La route qui mène du village à l’observatoire se révélera nettement plus sauvage d’autant qu’elle était, par endroits, ravinée par les pluies de la semaine précédente. La location d’un petit SUV plutôt que d’une « citadine » se justifiait pleinement ….

En chemin, nous nous arrêterons pour photographier la mer de nuages en contrebas laissant augurer une nuit exceptionnelle. En fait, toutes les nuits seront exceptionnelles avec un petit bémol pour la nuit du 8 qui commencera dans le nuage avec une visibilité quasi nulle mais le ciel se dégagera complètement vers 23 heures.


Chemin de l’observatoire : Mer de nuage et Alexandre prenant des photos


Chemin menant à l’observatoire

Nous avons été accueillis par Omar, le gardien. Il se montrera très affable, donnant un coup de main pour transporter le matériel puis nous préparant un délicieux thé à sa façon « thé, menthe sauvage, thym et un peu de sauge » pendant que nous mettons en place le matériel.


Alexandre et Omar sur le site « photo »


La théière d’Omar, Alexandre et moi devant la coupole de « Trappist Nord ».


Le Dob 250 monté devant la coupole de « Trappist Nord »

Alexandre me fera également visiter les entrailles de la coupole.


Télescope « Trappist Nord » dans sa coupole

Omar nous invite ensuite à voir le coucher du soleil depuis la falaise qui borde le haut de l’observatoire. Le spectacle est à couper le souffle !



En attendant la nuit, je découvre le bâtiment « à vivre » de l’observatoire. Il dispose d’une kitchenette, d’un WC avec douche et lavabo, de deux chambres et d’un salon.

Les chambres nous permettront de dormir la nuit, Alexandre entre ses séquences de prises de vues et moi, lorsque le sommeil ou le froid me feront décider d’arrêter mes observations.


Kitchenette de l’observatoire


Le salon


Une des deux chambres

A la nuit tombante, Alexandre et moi, prenons places à nos emplacements respectifs … et la fête commence.


18h30, la nuit approche …


19h30, ça y est, on peut attaquer photos et dessins …

Je publierai les dessins lorsqu’ils seront mis au net mais, pour faire un peu de teasing, il y aura au menu : la galaxie du triangle (M33), la galaxie du sculpteur (NGC 253), la NP Helix (NGC 7293), la comète 38P Stephan-Oterma avec la NP de l’esquimaux (NGC 2392), les comètes 46P Wirtanen et 64P Swift-Gehrels, la NP Dumbell (M27), la NP du crâne (NGC 246), les nébuleuses trifide (M20) et Omega (M17).
22:41:39 - Yves - Catégorie : Vie du Club - Imprimer-Print
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.85

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8|9|10