AstroGAS

23 May 2022

Hibou du soir
La nébuleuse du Hibou située dans la constellation de la Grande Ourse est une nébuleuse planétaire. Elle n'a rien à voir avec une planète mais on peut comprendre que sa forme rappelle une planète pour les premiers observateurs qui la découvrirent en 1781.
Elle porte le numéro 97 du catalogue de l'astronome français Messier.
Cet objet marque la fin de vie d'une étoile comme notre Soleil.
On remarque la présence d'hydrogène dans les couches extérieures (en rouge) tandis que l'oxygène se concentre vers le centre (en bleu/vert).
La vitesse d'expansion de la nébuleuse est de l'ordre de 30 km/s.
La température de l'étoile naine blanche au centre avoisine les 100.000 °C (5.500 °C pour notre étoile).



75 poses de 60 secondes avec un télescope de 280mm de diamètre et 1760mm de focale.
00:41:47 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.46

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 May 2022

Soleil du jour
De belles régions actives (taches plus sombres), des filaments et des protubérances.
Notre étoile est en forme !

Lunette solaire Lunt d'un diamètre de 60mm. Caméra Zwo Asi 1600.
Image tirée d'une vidéo de 15 sec.



Dominique,
23:47:03 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 15 - Evaluation : 9.80

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 May 2022

Essais de secondaire et filtration avec un T320 (Solaire)
Voici une image prise à Sourbordt avec un newton de 320mm.
Les taches solaires sont bien revenues.
Nous ne sommes pas en haute montagne avec un ciel stable, mais la granulation a été capturée.
La particularité ici est d'avoir utilisé un secondaire avec un traitement diélectrique.

Il y a 2 images, chacune avec un traitement spécifique.














Alexandre
2022-May-15
T320 (Newton)
Secondaire diélectrique
Barlow x5
KLine
ASI174MM
21:11:31 - Alexandre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


Aristarque et la vallée de Schröter
Salut le GAS :-)

Triste de n’avoir pu observer l’éclipse de Lune, j’ai traité quelques prises lunaires que j’ai faites avec mon Newton 200/800 collimaté par Didier. La lune de 12 jours était éclairée à 93%, c’était peut-être un jour trop tard pour bien photographier cette zone.


null


null



« Aristarque » est le cratère le plus lumineux de la Lune (40 km de diamètre), il doit sa brillance à sa jeunesse (environ 450 millions d’années).
Avec son pic central et sa muraille en gradin vivement éclairée (côté ouest), il forme un duo avec son voisin « Hérodote » qui lui présente un aspect plat et sombre car il est rempli de lave.

La « vallée de Schröter » est une ancienne rivière de lave effondrée qui serpente sur plus de 200km. Avec une largeur de 10 km et une profondeur de 1000 m, elle fait penser à la queue d’un têtard dont Hérodote serait la tête. Mais la faille démarre en réalité à 25 km au nord d’Hérodote, par une large fosse la « Tête de cobra ». Cette vallée est donc bien un serpent !

Cette vallée se trouve au cœur d’une zone rectangulaire plus foncée, le « plateau d’Aristarque » qui domine son voisinage d’environ 2000 m.

Dans de bonnes conditions d’observation, il est possible de voir une minuscule faille au fond de la… faille. Mais je n’y suis pas parvenu, ni à l’oculaire ni en photo. La turbulence faisait que les vues à fort grossissement étaient fort changeantes… ?

Voilà, en attendant la prochaine éclipse lunaire en décembre 2029… bien que je me demande si j’aurai encore la motivation pour installer et tester tout le matériel à 70 ans… et demi :-)
08:07:07 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 9.20

Veuillez évaluer cet article :
10 


09 May 2022

M101 - la galaxie du moulinet
La galaxie du Moulinet (ou Pinwheel galaxy ou encore M101) imagée la nuit dernière.
Elle se laisse découvrir aux jumelles mais est tout de même difficile visuellement au zénith au printemps dans la constellation de la Grande Ourse.
C'est une galaxie spirale vue de face. Pourtant, sa forme spiralée n'est pas régulière.
En effet, des galaxies satellites la "tordent" littéralement et provoquent dans les bras spiraux des ondes de choc qui créent des nouvelles étoiles...
Les zones bleutées dans les bras de la galaxie trahissent la présence d'étoiles jeunes et très chaudes tandis que le centre (plus jaune/rouge) traduit la présence d'étoiles plus âgées et moins chaudes.
Détails des prises de vues:
70 poses de 2 min avec un télescope de 280mm de diamètre et de 1,7m de focale.

M101_Pinwheel galaxy



Dominique,
18:14:18 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 9.21

Veuillez évaluer cet article :
10 


02 May 2022

Triangle de Fleming-Pickering - nouveau traitement
On les aime bien mais …
les étoiles sont parfois bien embêtantes dans les images de nébuleuses, surtout près du plan galactique. L’utilisation de filtres à bande étroite améliore les choses mais cela ne suffit pas toujours. C’est le cas par exemple des dentelles du Cygne.
En 2019 (voir post du 15/10/19), j’avais essayé d’atténuer les étoiles par combinaisons d’images prises en R et Halpha, ainsi qu’en VB et OIII (avec un résultat plutôt bien j’imagine puisqu’il a été publié dans Ciel&Espace).

Après avoir testé StarNet2 dans PI sur la Rosette avec succès, j’ai refait le traitement du triangle de Fleming-Pickering au départ des bruts de 2019 et je trouve le résultat bien meilleur.

Triangle FP Avril 2022



En plus de permettre de bien mieux mettre en valeur la nébuleuse par rapport aux étoiles, cela m’a permis de réduire beaucoup plus efficacement le bruit, tout en gardant des étoiles plus fines et plus colorées dans l’image finale. Les déconvolutions peuvent aussi être faites séparément pour les nébulosités et les étoiles et, pour ces dernières, il y a beaucoup moins de « dark ringing artefact ». C'est sûr à l’avenir dans mon workflow sur ce type d’objets, j'intégrerai systématiquement la séparation des étoiles et du reste, directement après intégration et alignement des différentes couches.

A bientôt,
Simon-P.
18:58:20 - simonpierre - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 16 - Evaluation : 9.94

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 May 2022

M 104 - Galaxie du Sombrero
M 104 - Galaxie du Sombrero

M104 (NGC 4594, aussi appelé la galaxie du Sombrero) est une galaxie spirale vue par la tranche située dans la constellation de la Vierge.
Certains commentaires la situe à une distance d'environ 47 millions d'années-lumière de la Voie lactée, et s'éloignant à +/- 1000Km/sec.
La caractéristique la plus remarquable de M104, qui lui vaut son nom populaire de galaxie du Sombrero, est la ligne de poussière en face de son bulbe.
Cette bande de poussière est en fait un disque symétrique qui entoure le bulbe de la galaxie.
M 104 perd de sa superbe depuis les latitudes européennes car elle est assez basse sur l'horizon ; observée depuis l'Afrique c'est un objet cosmique extraordinaire.
Cachée dans la turbulence et la forte pollution lumineuse de mon point d'observation, capturer et traiter les prises de vues n'a pas une tâche si facile.
Certaines traces de satellites ont même quelque peu subsisté après empilement. D'habitude Pixinsight prend soin de ces traces, mais pas cette fois-ci.
Il a fallu trier...
De plus, le résultat en JPG est moche. J'ai du le mettre en Png pour améliorer le rendu du fond de ciel.
Il y a une sorte de halo autour de la galaxie qui est fort atténué dans PIX, et pas évident à supprimer...enfin JE n'ai pas eu facile à maîtriser cela.
Mais bon, le résultat me satisfait pour un premier essais...j’attends d'aller en Afrique pour améliorer cela...:-)....

J'ai été pour des poses de 180 sec en L - R - G - B, prises fin Avril dernier. 45 x L - 20 x R - 19 x G - 21 x B
Utilisant N.I.N.A pour les sessions. Ce logiciel marche bien je dois dire. Faut bien le programmer, et hop ça roule...

M 104



Richard Hendrick
16:01:47 - Richard - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 9.86

Veuillez évaluer cet article :
10 


27 April 2022

… Encore M51 (version 3)
Le week-end dernier j’ai re-prétraité mes brutes de M51 en réussissant à ajouter une nuit de temps de pose (environ 8h) par rapport aux versions précédentes. Je ne sais pas si cela a changé quelque chose ou si c’est le traitement des photos que j’ai fait hier dans PI ? mais le résultat me semble meilleur.

Explications pour Richard… :-)
Je n’arrivais pas à les ajouter car lors de ma première séance de CP depuis des mois, le nom des filtres de ma roue à filtre se sont réinitialisés (L est devenu 1, R->2…). Je me suis dit pas grave je ferai les modifications demain pour les nuits suivantes et modifierai les noms des fichiers dans Windows (1->L, 2->R…).
Sauf que PI utilise les paramètres d’entête des brutes (je n’ai pas trouvé comment modifier ces paramètres par lot), donc j’ai laissé tomber la première nuit, mais ce week-end j’ai trouvé une solution dans WBPP pour les prendre en compte (le bouton « Add Custom »).
Crop carré puis résolution réduite de moitié :



Toujours pour Richard… :-)
Une autre raison pour laquelle je n’avais pas pris en compte cette première séance est que le retournement au méridien s’était fait avec un fort décalage. Je voulais voir comment se passait ce retournement car j’avais essayé de « ranger » tous les fils qui pendent et je crois qu’il y a eu un accros ou je ne sais quoi ? Mais m’étant endormi, je n’ai rien vu, sauf le fort décalage… Les autres nuits où j’ai observé attentivement et vérifié le retournement au méridien, le centrage sur la cible s’est fait correctement évidemment :-)
10:07:26 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


23 April 2022

La GALAXIE DE L’AIGUILLE
Cette belle « galaxie de l’Aiguille » doit son nom à l’aspect effilé de son disque qui est vu par la tranche. NGC4565 se situe à environ 45 millions d’années-lumière dans la constellation de la « Chevelure de Bérénice ».
Elle est suffisamment grande et brillante pour que je l’essaie avec ma lunette 150/1200.
Hier, lorsque j’ai voulu traiter les photos brutes (LRGB), je me suis rendu compte que pour cette galaxie j’ai fait des poses de 6 minutes en pensant faire des poses de 5 minutes … et je n’ai que des darks de 5 minutes à ma disposition. Je ne sais pas si ça change grand-chose ?
L’originale avec crop des bords.



Et un recadrage pour l’amusement :-)


14:52:59 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 9.86

Veuillez évaluer cet article :
10 


22 April 2022

M51 - la galaxie du Tourbillon
Bonsoir,
La galaxie du Tourbillon en interaction avec la galaxie qui se trouve à gauche.
Nom de code de l'objet: M51 (numéro 51 du catalogue de l'astronome français Messier). A une distance d'environ 27 millions d'années-lumière de nous, elle fait partie de nos voisines...
Visible dans la constellation des Chiens de Chasse, pas loin de la constellation de la Grande Ourse, elle se laisse deviner avec une simple paire de jumelles mais il faut un endroit bien éloigné de la pollution lumineuse !



=> Détails techniques :
63 poses de 35 secondes avec un télescope de 280mm de diamètre et 1760mm de focale (ouvert à 6.3). Caméra zwo asi 1600 couleur et filtre contre la pollution lumineuse.
02:46:48 - Dominique - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 14 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


15 April 2022

L’amas globulaire M3
M3 est constitué d’environ un demi-million d'étoiles et se situe à 33.000 années lumières de la Terre.
Il se serait formé il y a 11,4 milliards d’années ce qui fait de lui un des plus vieux objets de notre Galaxie.
L'objet a été découvert en 1764 par Charles Messier, c'est le premier objet de son catalogue qu'il a lui-même découvert.

null



Cette photo, légèrement cropée et réduite à 50%, fait partie des acquisitions que j’ai faites en mars avec ma lunette 150/1200 doublet + ASI294MM pro à -15 °C.
Par curiosité j’ai voulu tester le mode bin1 de cette caméra… ? bin1 -> 0,4"/pixel + filtres RGB 155x300s (12h55)

C’est lors de ces acquisitions de M3 que j’ai eu des doutes sur la mise au point automatique de mon système due à mon focuser à friction. En suivant le déroulement des opérations d’acquisition, j’ai remarqué que parfois lors de l’AutoFocus, les points de calibration ne s’inscrivaient pas parfaitement sur une parabole comme habituellement. Lors de la dernière nuit, cela est apparu au méridien, après 2-3 clichés j’ai stoppé la session, dirigé la lunette assez bas sur l’horizon, refait la procédure de mise au point, retourné sur ma cible M3 et recommencer les acquisitions… qui étaient visiblement plus nettes, même sur mon smartphone. J’ai refait ce test une heure plus tard lors du changement de filtre et même résultat, pas flagrant mais visible.
Faudra que je règle cela pour les prochaines photos.

Alain :-)
08:47:57 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 11 - Evaluation : 9.64

Veuillez évaluer cet article :
10 


06 April 2022

Nouveau traitement de M51
Second essai du traitement de M51 avec PixInsight. J’ai essayé de faire attention aux étoiles et au ciel pas trop noir (merci pour les conseils Richard), mais pas sûr si je m’y prends +/- correctement….
J’ai atterri avec des couleurs plus chaudes…
D’abord avec un léger crop des bords, 150ED de 1200 mm de focale.



Puis un cadrage plus serré sur M51 et sa compagne.



17:12:48 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 10 - Evaluation : 8.60

Veuillez évaluer cet article :
10 


Deux galaxies de printemps
Bonjour à toutes et à tous,
Je vous présente les photos de deux galaxies photographiées depuis La Fosse avec le C11 à F/D 6.3 (1785 mm de focale), le 24 mars pour la crosse de hockey et le 27 mars pour le tournesol. La taille des images est réduite à 75% de l'original pour le forum.

NGC4656-4657 la galaxie de la crosse de hockey. Cette galaxie se trouve dans la constellation des Chiens de Chasse, à environ 29 millions d’années-lumière de la Terre. Elle est en interaction avec la galaxie de la baleine (NGC4631 hors champ) ce qui a pour conséquence de la déformer fortement. Le nuage d’étoiles visible dans le haut de l’image fait partie de la galaxie ; il a reçu son propre n° NGC : 4657.

NGC4656



M63 (NGC4826) la galaxie du tournesol est une belle galaxie spirale également située dans la constellation des chiens de chasse, à environ 22 millions d’années-lumière de la Terre mais certaines mesures non basées sur le redshift la situent à 25.2 millions d’années-lumière. Cette galaxie ferait partie du même groupe de galaxies que M51. On peut remarquer un fin trait orangé en bordure de M63, à droite de son centre. Il s’agit en fait d’une galaxie lointaine d’arrière-plan : 2MFGC10580.

M63



J-Luc




11:42:45 - jlmairlot - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


03 April 2022

Galaxie du Tourbillon
Galaxie du Tourbillon - M 51

Voici ma version de ce classique, mais toujours un objet spectaculaire à visionner.
C'est une galaxie spirale située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 27 millions d'années-lumière de la Voie lactée.
En compagnie de NGC 5195, quelquefois désigné comme M51B, M51 forme un couple de galaxies en interaction.
Selon une étude publiée en 2009 et basée sur la vitesse interne de la galaxie mesurée par le télescope spatial Hubble, la masse du trou noir supermassif au centre de M51 serait comprise entre 430 mille et 2,3 millions de masse solaire.
Images prises pendant la bonne période météo de fin mars dernier, toujours sous ciel plutôt Bortle 7.
Poses de 180 sec

60 x L - 26 x R - 25 x G - 25 x B - 10 x Ha - soit un total de 7h 18 min.
Focale 1200 mm - F 4.7 - Bin 1x1 - Chaque pixel couvre 0.65" d'arc.
Image que j'ai quelque peu rognée:

M51



Ci-dessous une image annotée avec un champ plus large:

Annotée



Richard Hendrick
14:50:25 - Richard - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.77

Veuillez évaluer cet article :
10 


01 April 2022

LA GALAXIE DU TOURBILLON (M51)
Mon second essai sur du ciel profond… et M51.
J’ai utilisé ma lunette 150 ED F8, une caméra ASI294MM en bin2 à -15 °C et ai gardé 1201x5 min (20h5) de poses en LRGBH, ceci avec une Lune à 35-45%.
Je ne vous raconte pas tous les pépins que j’ai eu, cela serait trop long et barbant.
Je me demande juste si le mode bin1 aurait apporté du détail (en bin2 ma résolution était de 0,8"/pixel) ?
Après ces sessions sur d’autres objets, j’ai remarqué que mon focuser ne faisait pas l’autofocus correctement à l’approche du méridien (il n'est pas à crémaillère) et je me demande aussi si cela a joué sur la netteté ici.



Pour la petite histoire je vous partage le premier dessin d’un objet à structure spirale (M51) réalisé par William Parson en 1922 en utilisant son télescope de 1,8 m. Et il lui donna son nom de « Galaxie du Tourbillon » (en anglais « Whirlpool Galaxy »).



08:10:23 - Alain Pothen - Catégorie : AstroPhotos
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 13 - Evaluation : 9.62

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8|9|10